Nouveau curriculum : la liste intégrale de vos questions restées sans réponses

Écrit par : Vous

14 juin 2021

Adriana LaGrange, la ministre de l’Éducation. Crédit : Ministère de l’éducation (Alberta)

Grâce à la Loi sur l’accès à l’information, Le Franco vous offre en exclusivité la liste de toutes les questions soumises au gouvernement albertain par des francophones au sujet du nouveau projet de curriculum. Rejeté en bloc par les écoles francophones, ce renouveau pédagogique dérange. Dans ce contexte, le 6 mai dernier, le ministère de l’Éducation avait organisé une session de consultation publique en français. C’est à cette occasion que les questions qui suivent ont été formulées, des questions qui, vous le constaterez, ont été systématiquement ignorées.

Pourquoi les enseignant.es n’ont‐ils pas été consultés lors de la création du curriculum? Ne serait‐il pas mieux que le design d’un curriculum soit un travail d’équipe avec ceux et celles qui ont l’expertise, et qui le mettront en œuvre?

Est‐ce possible pour les francophones d’écrire leur propre programme d’études de Musique comme celui qui est déjà en place? J’explique: L’ébauche du programme de Musique est clairement une traduction du programme anglophone. Il n’y a eu aucune  consultation d’experts albertains en pédagogie musicale et par conséquent l’ébauche est bourrée d’anglicismes, de clichés, d’erreurs de traduction et d’erreurs sur la théorie musicale ignorant ainsi les meilleures approches en pédagogie musicales chez les francophones en milieu minoritaire.

Que pensez-vous du fait que la très grande majorité des conseils scolaires de l’Alberta refusent de piloter le curriculum? N’est‐ce pas signe qu’un travail d’équipe est nécessaire pour développer un curriculum approprié et de qualité?

Can you explain how you will add over 100 additional markers for kindergarten students when kindergarten is an optional grade and only a half day program?

Pouvez‐vous localiser la gravité sur le globe? ;‐)

Est‐ce qu’on peut m’expliquer les bienfaits de faire faire aux élèves de maternelle de trouver une « vedette » avec qui ils partagent un anniversaire?

Please explain why you feel it is necessary to have students weigh themselves and measure and track food when there is plenty of research to support this practice leading to disordered relationships with food and to eating disorders?

Comment le cadre directeur Affirmer l’éducation francophone a‐t‐il été utilisé dans la conception et rédaction de l’ébauche du programme d’études?

Est‐ce que le gouvernement s’engage à partager les résultats du sondage publiquement?

Est‐ce que le gouvernement accepte la rétroaction de plusieurs façons ou seulement via le sondage?

Est‐ce que toutes les parties prenantes mentionnées étaient francophones, connaissant la réalité francophone minoritaire en Alberta?

Pourquoi les objectifs d’identité et de culture ont-ils disparus?

Quels aviseurs avez-vous embauché pour représenter la perspective francophone?

Can you please address the removal of the Canadian Charter of Rights and Freedoms? And why are students learning the US Constitution?

Où sont les résultats d’apprentissage permettant à renforcer la construction identitaire dans l’ensemble des matières M‐6?

Qu’est ce que le Ministère va faire avec la rétroaction?

Si la majorité des conseils scolaires refusent de piloter l’ébauche, ça signifie quoi pour vous au Ministère?

Pourquoi est-ce que les perspectives autochtones ne suivent pas les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation?

Why is the language that refers to the KKK positive? Why is such a group framed as something that people were “compelled” to join? Why use language to describe who the klan “appealed” to?

Qui sont les experts‐conseils francophones ayant collaboré à l’ébauche du curriculum? Quels étaient leurs conseils?

Dans le curriculum de 3e année, pourquoi utiliser un poème en anglais de Longfellow pour parler du Grand dérangement des Acadiens?

Why is financial literacy presented in a way that requires students to discuss family finances and personal budgets in classrooms? Do you not see how divisive this can be and how it will clearly lead to students witnessing which families can afford things and which cannot? Why is this necessary?

Vous préconisez évidemment le SAVOIR dans l’ébauche des Beaux Arts. Il y a beaucoup beaucoup plus de connaissances que d’habiletés dans cette ébauche. Mais ne serait-il pas mieux de favoriser le FAIRE dans le cas des arts (faire de la musique, faire de la danse, faire un dessin…)?

Qui a réellement rédigé le programme? Personne de l’Alberta Ed ou du cabinet du ministre ne répondra réellement à cette question? Ce sont généralement des enseignants et des experts en curriculum. Il y a tellement d’erreurs que j’ai du mal à croire qu’il s’agisse de professionnels (pour ne pas mentionner, une partie des études sociales a été divulguée et il y avait le nom de dessus).

Quelle légitimité aura l’ébauche/version du curriculum francophone si aucun conseil scolaire francophone, parents et experts ne l’endosse?

Can you comment on how neurodiverse children are expected to cope with nearly doubled course content and less support due to decreased budgets for EA and resources. And please don’t pretend the decrease of budget has made no effect on this. Our school lost three EAs due to the budget decreases this year and it immediately resulted in my child’s loss of accommodations. Don’t you guys have a duty to accommodate?

La procédure standard pour la mise en œuvre d’un nouveau programme commence avec la première année de la maternelle et le nouveau programme suit ces premières classes au fur et à mesure qu’elles progressent de la première à la sixième année. De cette façon, chaque étudiant est en mesure d’acquérir des connaissances de base applicables pour l’année suivante.Pourquoi le programme est‐il mis en œuvre à tous les niveaux simultanément? Cela ne correspond à aucun projet de modification antérieur ici ou ailleurs au Canada.

My youngest child has been learning about First Nations, their connection to and understanding of the land and residential schools since grade one. How can you say these are new additions? That’s simply not true.

Dans l’ébauche, la danse a été enlevée du programme d’Éducation Physique et du programme de Musique. Au lieu, la danse est devenue optionnelle, une matière à part comme l’art dramatique. Pourtant, les minutes allouées pour ces QUATRES formes d’arts (Musique, Danse, Arts Dramatique et Arts plastiques) n’ont pas augmenté. Comment allons nous enseigner toutes ces matières qui sont si puissantes en construction identitaire dans le peu de temps alloué? Comment allez-vous garantir que la Danse et l’Art dramatique demeurent vivants dans les écoles francophones? L’intégration des matières semble être un des objectifs de l’ébauche. Pourquoi n’avez‐vous pas opter d’intégrer la danse en Éducation Physique et en Musique ainsi que l’art dramatique dans le cours de Français afin de garantir que ces deux formes d’arts ne soient pas oubliés? Une infusion artistique se fait très bien dans le cours de Français, Anglais, Éducation Physique et Études‐Sociales.

 

À lire aussi : Compte-rendu de la session d’information du 6 mai

Est‐ce que vous pouvez expliquer l’utilisation de musique en anglais dans le programme d’études de musique? Une traduction du programme anglophone ne convient pas du tout aux francophones en milieu minoritaire.

Pourquoi demander le consentement et des stratégies sur ce qu’il faut faire si quelqu’un ne respecte pas les résultats de votre refus ne sont pas inclus dans les premières années? L’ébauche du PC / NDP de 2018 développait des résultats autour de la communication du consentement ou du refus, ainsi que de la DEMANDE DE CONSENTEMENT. Ce projet actuel ne mentionne pas la demande de consentement avant la 5e année, et ne mentionne rien sur ce qu’il faut faire si votre refus est ignoré. Apprendre seulement aux enfants à dire non s’ils le veulent, et ne pas enseigner l’importance d’obtenir le consentement AVANT d’agir, c’est sans doute promouvoir la culture du viol et mettre les victimes à blâmer.

Quelle est la raison d’un si grand contenu américain?

Mathématiques à la maternelle: on attend des élèves qu’ils ne comprennent que les quantités et qu’ils apprennent à compter jusqu’à 10. Ensuite, il est également demandé à la maternelle de comprendre les distances en mètres et en kilomètres (et de les comparer aux verges et aux miles). Ces concepts ne correspondent pas. Quel processus a‐t‐on entrepris pour examiner le programme d’études dans son ensemble pour s’assurer qu’il est correctement structuré?

Que dites‐vous du fait que bon nombre des résultats en matière de bien‐être (nutrition) vont à l’encontre des meilleures pratiques recommandées pour encourager la positivité corporelle et vont à l’encontre des recommandations pour l’enseignement de la nutrition?

Dans l’ébauche de Musique, vous mettez un accent important sur l’histoire de la musique du monde. Ainsi, les cours de musique vont ressembler à des cours universitaires. J’ai plusieurs questions à cet égard : Allons-nous avoir plus de minutes de Musique ajoutées à notre horaire pour enseigner cet énorme ajout de faits historiques? Quelles ressources vont être fournies pour enseigner ces faits historiques? A quoi ça sert de mémoriser tous ces faits historiques? Comment est‐ce que la mémorisation des faits historiques en Musique conduit l’élève à apprécier la musique? (Étant donné que vous avez nommé cette section Appréciation de la musique) Ne va‐t‐il pas apprécier la musique en la faisant et en la vivant activement? Pourquoi ne pas nommer cette idée organisatrice: Histoire de la musique? Comment l’enfant va‐t‐il développer son identité francophone en mémorisant des faits historiques qui sont loin de son vécu?

Comment pouvez-vous pensez que les enfants devraient se peser et mesurer le montant d’activité qu’ils font ainsi que leur apport en nutriments, quand les diététiciennes disent que ceci risque d’établir des comportements problématiques par rapport à l’alimentation?

Vous dites que les perspectives autochtones sont bien établies dans le nouveau curriculum, mais la nation métis de l’Alberta ainsi que plusieurs groupes autochtones ont identifié des préoccupations. Comment réconciliez-vous cela?

Can you explain why this curiculum draft based on ‘knowledge’ and chronological history does not align with the widely accepted pedagogy studies that rate knowledge and memorization as the lowest form of understanding?

Littératie au coeur de la réussite : avec un contenu avancé et très lourd par niveau et par matière et parfois tellement hors de leur vécu (ei: études sociales) proposé dans ce nouveau curriculum, est‐ce que ça sera réaliste de faire apprendre à un élève la lecture et la compréhension ou est‐ce que l’élève va lire plutôt avec difficulté, ce qui va amener à l’échec?

Comment allez vous implémenter tous les niveaux en même temps? Comment est‐ce que les enfants en 4, 5 et 6 vont pouvoir apprendre le nouveau curriculum sans avoir toutes les compétences et l’information enseignée dans les niveaux plus bas?

En ce qui concerne l’histoire des Noirs, un résultat dans Gr. 3. veut que mon enfant adopte le point de vue d’un propriétaire d’esclaves blancs essayant de récupérer ses biens humains. Pourquoi le résultat est‐il de ne pas lui demander de prendre le point de vue de l’esclave en fuite. Pourquoi se sont‐ils enfuis? Que se passera‐t‐il s’ils sont attrapés? Comment est cette histoire noire quand elle est complètement centrée sur le blanc?

D’où viendront les ressources pédagogiques pour soutenir ce curriculum?

L’ébauche change rapidement ‐ est‐ce que vous tenez compte de tous les changements? Est‐ce que nous pouvons voir une ébauche qui démontre ou les changements ont eu lieu à date?

Pourquoi est‐ce qu’il y a tellement de contenu américain?

Où dans le nouveau curriculum voyons-nous la francophonie plurielle de 2021 en Alberta?

Pourquoi voulez-vous piloter un changement si énorme tellement rapidement après la pandémie (nous ne savons même pas si les écoles seront de retour à la normale) quand les enfants et les enseignants ont besoin d’un peu de temps de vivre une expérience normale en éducation?

Comment les commentaires/questions de cette session seront synthétisés et informeront les révisions à l’ébauche du curriculum?

Plusieurs groupes francophones ont identifié des préoccupations par rapport à la perspective francophone, incluant les conseils d’écoles francophones. Est‐ce que le gouvernement s’engage à travailler avec eux de près pour créer un curriculum qui répond au besoin de nos enfants francophones en milieu minoritaire?

Tous les élèves auront accès à un ordinateur pour mettre en pratique les apprentissages en coding etc?

Les études démontrent que les jeunes enfants apprennent par le jeu : pourquoi est‐ce que cet élément est absent de l’ébauche dans les matières, aucune mention dans les habiletés et procédures non plus.

Sur quelles études l’ébauche du programme de français langue première est basée?

Une critique de notre programme actuel est que la plupart des références aux populations autochtones ne sont que dans un contexte historique. La projet de programme du PC / NDP 2018 s’efforçait d’y remédier. Le projet de programme actuel semble être revenu à la discussion du contenu autochtone uniquement dans un contexte historique. Pourquoi les populations autochtones contemporaines ne sont‐elles pas incluses?

Can you explain why the government elected to plagerize a low standing and unsuccessful curriculum from a US state when Canada and Alberta already rate quite high in numeracy and literacy and certainly well above the US.

Pensez‐vous que la plupart des enfants du primaire ont leur propre argent avec laquelle ils peuvent faire ce qu’ils veulent? Comment gérer ce sujet quand on parle de jeunes venant de familles qui n’ont pas beaucoup de moyens?

Pourquoi est-ce que le focus pour le consentement est sur le refus, plutôt que la permission?

Expliquez-nous comment les objectifs sont alignés avec le développement psychologique de l’enfant?

Dans l’ébauche, il y a à quelques reprises le vocabulaire Explorer et Expérimenter. Comment est-ce qu’on évalue cela?Comment est‐ce qu’explorer est une habileté à développer chez l’enfant? Ou est‐ce que explorer se situe dans la taxonomie de Bloom?

Ressources de haute qualité:  est‐ce que le Ministre prépare une banque de ressources et est‐ce que ces ressources auront une perspective francophone pour les écoles francophones?

Le sondage nous demande de donner des exemples concrets. Pourquoi est‐ce que c’est le travail des parents et des citoyens de corriger cette ébauche plutôt que d’embaucher des professionnels en éducation?

Y a‐t‐il une raison pourquoi on met tant d’emphase sur les écoles résidentielles des États Unis et non du Canada? Qu’on donne la mauvaise date pour la fin des écoles résidentielles au Canada? Qu’on dit que ceux qui ont survécu les écoles résidentielles sont des « survivants » en guillemets?

Pourquoi le ministère a‐t‐il opté pour tout réécrire les programmes plutôt que de proposer des amendements dans les différents programmes là où ils semblaient nécessaires?

Les étudiants en immersion française sont très nouveaux dans la langue et ont donc un vocabulaire limité. L’ampleur et la profondeur du programme d’études sociales seront difficiles pour les étudiants du programme d’anglais et pratiquement un exercice futile pour les étudiants de FI. La langue limitée des élèves d’immersion française a-t-elle été prise en compte lors du choix des sujets d’études sociales et du nombre de résultats?

 

À lire aussi : Tous les conseils scolaires francophones rejettent ce curriculum 

Pourquoi le mot « Québec » est plus souvent répertorié que le mot « franco‐albertain »?

Pourquoi ne pas consulter des pédagogues avec de l’expérience pratique en langue maternelle musicale pour renforcer, pas refaire, le programme de musique actuel basé sur des méthodes actives et le folklore reflétant les diverses cultures francophones, un  vocabulaire riche, des danses traditionnelles, etc. ?

Avez‐vous considéré la perspective francophone dans toutes les matières scolaires?

La citoyenneté:  le programme d’études sociales s’éloigne beaucoup de l’histoire du Canada.  Pouvons‐nous savoir la source du programme proposé pour études sociales ‐ grande influence américaine.

Avez‐vous évaluer l’impact sur l’identité culturelle des élèves francophones de chaque aspect de la programmation?

Pourquoi est‐ce qu’il y a de grandes différences entre le programme d’anglais langue première et celui de français langue première?

Plusieurs connaissances, habiletés et procédures ainsi que connaissances sont « retardées » chez les francophones, comme si les élèves francophones n’étaient pas aptes à maîtriser les mêmes concepts que les enfants anglophones…

Pourquoi est‐ce que le curriculum semble mettre de l’emphase presque exclusivement sur les « connaissances », qui ne sont pourtant que le niveau le plus bas de la taxonomie de Bloom? N’avez‐vous pas peur que nous allons éduquer des citoyens qui ne seront que bons à « Trivial Pursuit »? Est‐ce que c’est vraiment ça l’éducation?

Comment comptez‐vous enseigner la citoyenneté sans parler de la Charte des droits et libertés? Des communautés comme la francophonie et les premières nations en relation avec ces droits?

Est‐ce que toute la présentation va être mot pour mot ce qui est déjà sur le site web du ministère? c’est un peu insultant…

Pourquoi est-ce que l’aspect culture et identité francophone ne se trouve pas dans toutes les matières tel que convenu au début de la refonte de ce curriculum?

Given the education minister has doubled down on propaganda and threats to school boards about not being able to provide feedback if the refuse to pilot (in the middle of a pandemic no less), how can we trust this government to listen to that feedback? Every consultation thus far has been scripted or manipulated in a way that our concerns aren’t being addressed. we have MLAs mocking our very logical concerns and dismissing us as people who obviously haven’t read it yet…

Pourquoi changer un programme d’étude de 1985 pour un de 1950?

J’aimerais savoir pourquoi le ministère continue à pousser le curriculum, quand les 4 conseils scolaire francophone, en plus de 2/3 de conseils scolaires anglophones, refusent de participer au pilotage?

Comment on fait pour partir un curriculum de m‐6 d’un seul coup? Les étudiants en 5e, comment se débrouillent-ils sans avoir suivi les 4 années de curriculum précédentes?

Où sont les perspectives francophones dans le programme d’étude?

Je remarque que lors de votre présentation vous qualifiez les apprentissages, vous parlez d’excellence, avant même que ce programme ait subi l’épreuve du feu. Pourquoi cette présentation n’a-t-elle pas été adaptée au public de ce soir en précisant davantage les améliorations qui seraient d’intérêt pour nous?

C’est un mensonge que les élèves apprendront «pour la première fois» les pensionnats indiens. Il est irrespectueux du travail acharné que les enseignants actuels ont accompli pour inclure les recommandations de la CVR. Veuillez arrêter de répandre ce mensonge. Ce n’est pas dans le programme actuel MAIS IL EST ENSEIGNÉ PAR TOUS.

Pourquoi ne pas avoir basé le développement du curriculum sur le travail qui avait déjà été entrepris par le gouvernement précédent, en collaboration avec les enseignant(e)s et experts? Pourquoi plutôt redévelopper « from scratch », de façon évidemment précipitée et peu professionnelle (tenant compte du nombre impressionnant d’erreurs, et d’objectifs d’apprentissage qui sont tout simplement inappropriés)?

Quelle était la nature exacte de la révision du programme de mathématiques en 2016 qui n’a pas, selon vous, été soutenu financièrement? i.e. il me semble qu’il s’agissait d’un seul amendement au programme, et non d’un NOUVEAU programme. Ce que le ministère propose en ce moment sont 6 NOUVEAUX PROGRAMMES, il est primordial d’avoir du soutien au niveau du temps et des ressources financières. Qu’est‐ce que le ministère prévoit pour soutenir la formation des enseignants?

How can the UCP expect to win an election after shoving this down the throats of a 95% disapproval rating from teachers? Do you not think messing with Alberta’s children will have real consequences on your approval rating? No wonder NDP has double the funding.

Est‐ce que des enseignants francophones ont révisé les ébauches de toutes les matières ( pas seulement celui de français langue première)?

En ce qui concerne la littérature, pourquoi choisir des œuvres traduites plutôt que des œuvres originales en français? Certains ouvrages proposés sont des traductions plutôt médiocres. Vous répétez constamment que l’ébauche vise l’excellence. Est‐ce viser l’excellence que de proposer de mauvaises traductions plutôt que des ouvrages en langue originale? Est‐ce que les auteurs sont trop médiocres pour que leurs ouvrages soient inclus dans ce nouveau programme d’études?

Allégation de changement des résultats du langage oral. C’est de la sémantique et une incompréhension du curriculum par rapport à la pédagogie. Chaque enseignant sait qu’un résultat de «parler» comprend toutes sortes d’oraison. Ces nouveaux «résultats oraux» figurent également dans le programme d’autres filières. Encore une fois, c’est incroyablement irrespectueux envers Alberta Education envers la profession enseignante.

On comprend que la version web du curriculum est modifiée sans que le public puisse voir les changements qui sont faits d’un jour à l’autre. Comment est-ce que les parents pourront constater clairement l’évolution de cette ébauche en réponse aux rétroactions reçues?

L’enseignement de la lecture, l’écriture et de l’oral se développe ensemble. Dans le nouveau programme, le tout est divisé et morcelé. Comment les profs vont-ils réussir à organiser le tout? Il y a un grand risque que le tout soit enseigné en silo.

Cette session a été promue comme occasion de poser des questions et partager des commentaires ‘Have your say’. Pourquoi la majorité du temps a-t-il été alloué à une présentation et non à une interaction?

Programme d’étude de musique ‐ Où est la francophonie et la culture francophone? Alouette?  La musique est une matière ou nous pouvons voyager à travers la culture francophone albertaine, canadienne et mondiale. Où retrouvons-nous ceci dans le nouveau curriculum?

Comment couvrir toute cette histoire de l’art avec le très peu de temps accordé à l’art par semaine?

Quelle recherche a été utilisée pour changer le programme d’art sur plus de «connaissances» et «d’appréciation» plutôt que sur l’acquisition de compétences et la pratique?

Comment expliquez‐vous que les concepts mathématiques du curriculum soient « décalés » d’environ 2 ans? Est‐ce qu’un élève de 1ère année est assez développé pour comprendre les fractions?

Quelle est la justification pour mettre les objectifs de littératie financière dans le programme d’études sociales et pas en maths? Fraction en première année!!! Les élèves ont déjà beaucoup de difficultés avec le sens du nombre. Il y a beaucoup d’autres bases mathématiques que les élèves doivent apprendre avant les fractions. Pouvez‐vous me fournir les études qui vous indique que ceci est approprié pour un élève de 1re année.

Comment est‐ce que l’éducation des élèves avec des capacités neuro diverses ont été considéré dans cet ébauche?

Dans l’ébauche, 3e année: « Convertir les unités de mesure couramment utilisées entre les unités métriques et canadiennes (impériales) à l’intérieur de 100. »  Question 1.  Qu’est‐ce que veut dire « unités canadiennes »  Question 2.  Comment les élèves de 3e peuvent‐ils convertir des unités de mesure sachant qu’ils n’ont pas le prérequis de multiplication et nombres décimaux? Quelles recherches montrent que l’introduction plus précoce de fonctions mathématiques plus compliquées améliore en fait la maîtrise? Plusieurs résultats sont déplacés vers le bas de 1 à 3 années?

Où les élèves moyens et en difficultés se retrouvent-ils dans le programme de mathématiques?

Plusieurs faits et connaissances ne semblent pas être adaptés au développement de l’enfant. Vous vous êtes basé sur quelles études pour déterminer que ceux‐ci doivent se retrouver aux niveaux scolaires que vous avez choisis?

Il est important de comprendre le rôle que l’article 23 de la Charte des droits et libertés joue pour la communauté francophone en Alberta sur la question du curriculum. Le curriculum actuel ne traite pas de la section 23 de la Charte du tout dans les M à 6. Il y a une mention des droits linguistiques, mais il s’agit de la Loi du Manitoba. Les conseils scolaires francophones ont l’obligation constitutionnelle d’offrir aux parents des programmes dans les écoles francophones qui aideront à contrer l’assimilation. Ce curriculum n’a pas été accepté par les conseils scolaires francophones, car ce format actuel du programme d’études sociales, par exemple, ne répond pas à ce besoin. Ma question est la suivante: le ministère de l’Éducation du gouvernement de l’Alberta va accepter ou empêcher que les conseils  scolaires francophones peuvent élaborer leur propre programme d’études sociales pour respecter leurs obligations constitutionnelles?

Le consentement… non à ce curriculum….  ça veut dire non…  53 conseils ne veulent pas piloter…. 86% des élèves albertains et 100% francophones.  Est‐ce que le gouvernement va commencer à écouter la population?

Il est important de comprendre le rôle que l’article 23 de la Charte des droits et libertés joue pour la communauté francophone en Alberta sur la question du curriculum. Le curriculum actuel ne traite pas de la section 23 de la Charte du tout dans les M à 6. Il y a une mention des droits linguistiques, mais il s’agit de la Loi du Manitoba. Les conseils scolaires francophones ont l’obligation constitutionnelle d’offrir aux parents des programmes dans les écoles francophones qui aideront à contrer l’assimilation. Ce curriculum n’a pas été accepté par les conseils scolaires francophones, car ce format actuel du programme d’études sociales, par exemple, ne répond pas à ce besoin. Ma question est la suivante: le ministère de l’Éducation du gouvernement de l’Alberta va accepter ou empêcher que les conseils  scolaires francophones peuvent élaborer leur propre programme d’études sociales pour respecter leurs obligations constitutionnelles?

Où sont les ressources pour accompagner ce programme d’études?

Education physique et Bien Être: est‐ce que le programme d’éducation physique aura moins de place voyant qu’il sera maintenant jumelé avec le programme de Bien Être?

Où sont les perspectives francophones?

Pourquoi le ministère ne rétablit pas la Direction de l’éducation française qui développait une matière à la fois, spécifiquement pour l’enseignement en français (pas une traduction) avec des enseignants actifs (qui avaient le droit d’en parler à d’autres) suivi d’un développement de ressources d’appui et de formations pour les enseignants?

Bravo pour la littératie financière… est‐ce qu’elle est reliée avec le développement de l’enfant?

C’est quoi une « perspective variée » quand on parle de science…  J’espère qu’on ne traite pas du concept « intelligent design » et  d’autres concepts qui vont à l’encontre de la méthode scientifique?

Pourquoi n’y a‐t‐il pas de mise à jour du programme d’enseignement de l’anglais aux francophones? Il existe toujours un FLA pour les étudiants d’immersion française.

Vous répétez souvent « bien ordonné » dans votre présentation… J’aimerais bien que vous m’expliquiez comment le programme a été organisé?

Pourquoi, dans l’ébauche en études sociales, est‐ce que les francophones sont représentés comme étant un élément « folklorique/historique » en Alberta?

Qu’est‐ce que vous entendez par apprendre les perspectives francophones à tous les niveaux? Il me semble qu’en lisant c’était surtout en 4e année que les élèves apprennent à propos des perspectives francophones en Alberta.

Pour un curriculum soit disant moins raciste et pluriel, pourquoi les élèves doivent‐ils connaître le slogan du KKK en 6e année études sociales?

Pouvez‐nous vous parler des habiletés qui seront développées dans le nouveau curriculum?

C’est juste des connaissances. Connaissez vous la taxonomie de Bloom? Il faut que nos élèves puissent appliquer, analyser, évaluer, créer ? Le programme n’ayant pas été mis à l’essai, quelle garantie pouvez‐vous offrir dès à présent de l’atteinte de l’excellence annoncée?

Pouvez‐vous nous parler des résultats d’apprentissages ainsi que l’âge des élèves?

Pouvez‐vous lister les recherches utilisées pour les francophones? Tant pour appuyer la culture et l’identité et le développement langagier car ceci ne se trouve pas dans le cadre directeur?

Comme parent, comment proposez-vous que nous devrions réagir alors que 13 conseils scolaires ont déjà refuser de piloter votre nouveau curriculum, surtout quand ces school boards incluent Calgary Board of Education, Lethbridge, Medicine Hat, Edmonton public, Edmonton Catholic et tous les boards Francophone?

Est-ce que le cadre de l’éducation francophone « Affirmer l’éducation en français langue première – fondements et orientations » a été utilisé dans la conception et la rédaction du curriculum francophone ? Si oui, de quelle façon ?

On dirait que tout est fait pour ne pas avoir de la vraie rétroaction des gens.

En études sociales, pourquoi est‐ce qu’on célèbre des figures odieuses comme Frederick Haultain à titre égal à Confucius et Napoléon? Lorsque Haultain, en tant que Premier Ministre des Territoires du Nord Ouest au 19e siècle a aboli les droits linguistiques des francophones en Alberta et a agi explicitement contre les francophones sur les Prairies. Effort grandement réussi, malgré la résistance des francophones.

Pourriez‐vous signaler où, dans le curriculum qui est proposé, on met en évidence la présence, la contribution et l’appréciation des francophones au développement historique et à la vie active en Alberta, des éléments importants pour construire et assurer l’amour propre de l’identité des élèves?

Le curriculum actuel en maternelle a 175 objectifs éducationnels, votre nouveau curriculum a 395 objectifs éducationnels. Expliquez-moi pourquoi un changement si drastique est approprié pour des enfants de maternelle?

Comment réagissez-vous au fait que les Conseils scolaires ont, en majorité, refusé de piloter le nouveau curriculum?

Expliquez-nous pourquoi vous avez complètement manqué le point sur l’histoire des Francophones de l’Alberta?

Quels sont les chercheurs francophones qui ont été consultés dans le domaine de la littératie ?

Vous avez dit que vous aviez consulté plusieurs membres de la communauté et expert pour le curriculum, cependant tous ces groupes ont publiquement dénigré votre curriculum, pourquoi semble‐t‐il que vous avez manqué l’objectif.

Comment réconcilier‐vous les commentaires de Prof et Pro., deux de vos experts consultés qui identifient que les objectifs d’apprentissage du curriculum ne sont pas appropriés pour les âges des enfants ciblés?

 Combien de franco-albertains ont contribué au développement de cette ébauche ?

Le curriculum semble avoir eu beaucoup d’interférence politique, comme par exemple les élèves vont devoir apprendre la musique Jazz du père du premier ministre. Pouvez‐vous nous décrire le niveau d’implication et d’interférence que le ministre a pris sur ce dossier, surtout quel élément le ministre a pris une direction contraire des experts consulter.

C’est quoi la date prévue pour la prochaine ébauche du curriculum?

On nous avait dit que le programme serait développé simultanément en français et en anglais. En lisant le nouveau curriculum il me semble que c’est une traduction simultanément.

Quels sont les chercheurs francophones qui ont été consultés pour élaborer la progression dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture des textes et dans l’apprentissage de la grammaire ?

Ce soir c’est un survol; les parents ne voient pas les résultats d’apprentissage selon les niveaux.  Est‐ce que Alberta Ed écoutent les inquiétudes des enseignants, du grand nombre de spécialistes, de professeurs universitaires, et des conseils scolaires etc au sujet du manque du respect du niveau d’apprentissage des élèves dans ce curriculum proposé?

Avez-vous pensé à inclure les auteurs franco‐albertains issus de l’immigration dans la nouvelle ébauche?

Pouvez-vous donner des exemples concrets des « experts », surtout des experts francophones, et non pas un message préparé?

Je me demande pourquoi on ne peut pas voir les questions des autres participants? Les questions et les réponses semblent avoir été préparées d’avance 🙁

Combien d’enseignants francophones ont participé à l’élaboration de ce curriculum?

Quand peut-on s’attendre à voir des changements à l’ébauche du curriculum suite aux consultations?

Qu’est‐ce que cela veut dire pour les élèves si aucun conseil scolaire n’a accepté de piloter le programme cet automne ?

La perspective des noirs est assez vague. Plutot que d’utiliser le vocable <noir> il vaut mieux parler des personnes d’ascendences africaines?

Les doyens et doyennes en éducation de l’Alberta ont fait partie d’une consultation, mais ils ont clairement indiqué qu’ils n’encaissent pas ce curriculum. Ils ont fait des recommandations et ils aimeraient savoir dans quelle mesure ces recommandations ont été prises en compte.

This whole thing must be a joke. Thanks for your infomercial that is chalk full of misleading information and propaganda. Albertans are smarter than you are giving us credit for. You will have wasted our tax dollars, lose an election from mismanagement of COVID,  education and coal mining, probably face a lawsuits after for negligence and false consultations only to have it scrapped as soon as  the next government comes into power. That is, if teachers don’t strike the moment it’s implemented. no question here, just wanted to let you know what the future holds.

Est‐ce que l’histoire des noirs qu’on enseigne à l’école primaire enseigne‐t‐elle des contributions aussi des noirs canadiens francophones?

Qu’allez vous faire s’ il n’y a aucun conseil scolaire qui veut piloter ce curriculum?

Encore une fois, c’était la non‐réponse de la ligne du parti. Qui a physiquement noté / tapé les résultats? Enseignants et experts en curriculum ou pas? Chaque ébauche précédente avait des enseignants réels qui rédigeaient, révisaient et réorganisaient le programme. Je suppose qu’étant donné qu’Alberta Ed ne peut pas vraiment répondre à la question, ce ne sont pas des enseignants ou des experts en curriculum qui ont rédigé le programme?

Combien d’autorités scolaires refusent le pilotage voyant leur inquiétude envers ce qui est proposé ‐ ils veulent avoir le temps d’étudier ce qui est proposé avant d’utiliser leurs élèves comme « guinea pig. »

Je suis vraiment déçu de voir que les réponses sont lues…

Quels sont les chercheurs spécialisés en enseignement du français en contexte d’immersion français qui ont été consultés pour élaborer le curriculum ?

Je ne comprends pas cette emphase, dès l’âge le plus tendre, sur la littératie financière. Pour les jeunes de 7‐12, oui, je comprends, mais…

Vous parlez des connaissances essentielles dans les curriculums. Pouvez‐vous parler des connaissances essentielles du curriculum d’études‐sociales?

La question des noirs doit être vue aussi dans la perspective de l’intégration des noirs francophones dans la communauté francophone. Pas seulement d’un point de vue historique.

Cela ne répond pas à la question de la profondeur des compréhensions. Les sujets de la 3e à la 5e année sont ceux sur lesquels les étudiants universitaires échouent. Si nous attendons seulement des élèves qu’ils mémorisent des faits, à quoi ça sert? (La neuroscience nous enseigne qu’une simple mémorisation ne sera pas une mémoire à long terme, donc elle ne leur sera pas réellement utile dans les années ultérieures.)

Qui détermine l’âge approprié de développement selon les connaissances identifiées par niveau?

Sur le consentement : On parle ici des enfants de la maternelle. Qu’est ce que le cours de consentement vient faire sur les enfants qui n’ont pas encore l’âge de gagner la vie? Est ce que cela ne risque pas d’enlever l’autorité parentale sur les enfants?

Pourrait‐on avoir des réponses qui ne sont pas lues à partir d’un papier mais spontanées et authentiques?

Le programme de 2e année en études sociales présentement est fantastique.  Mes enfants sont tous venus à la maison avec une plus grande curiosité.  Comment le nouveau curriculum va encourager la passion d’apprentissage aux élèves?

Êtes‐vous capables de parler pour vous mêmes, ou est‐ce que c’est tout des réponses préparées à l’avance? Manque de transparence pour vraiment répondre aux questions des francophones. C’est affreux.

Pourquoi est‐ce que toutes vos réponses sont‐elles rédigées d’avance et lues? C’est curieux , non?

Qu’en est‐il de la place du développement de l’esprit critique dans le curriculum qui semble manquer cruellement?

Comment le gouvernement pourrait montrer l’exemple en matière de consentement en acceptant le refus des francophones exprimé par rapport à cette ébauche?

Quelle est la valeur pédagogique de la mémorisation de dates et de faits?

Pourquoi les questions des participants n’étaient pas visibles aux autres participants comme il est typiquement la norme ‐ manque de transparence? Lorsque c’était le temps de  Q et R, je me demande si les questions avaient été préparées à l’avance puisque les moniteurs pouvaient nous lire leurs réponses comme si ces réponses avaient été préparées à l’avance. Très déçue de cette étape, une étape contrôlée par les animateurs.

Pourquoi, à la place d’une simple traduction du curriculum anglais, n’a t‐on pas eu un curriculum spécifiquement développé pour répondre à l’horizon d’attente des élèves et des cultures francophones de l’Alberta?

Comment peut-on justifier l’inclusion de connaissances abstraites (civilisations anciennes) à des enfants de jeune âge (6‐7 ans)? Ça ne me semble pas du tout tenir compte du développement du l’élève.

Combien de conseils scolaires acceptent-ils de piloter le nouveau curriculum?  Qu’en pensent les enseignants et leur association?  Quel est le plan si la majorité des conseils refusent de piloter?

Est-ce que la crainte des anglophones de pouvoir suivre cette session en français a joué un rôle à devoir menotter les présentatrices à des messages clés stricts?

Une personne racisée n’est pas juste une personne à la peau noire. Est-ce que les enfants apprendront sur les autres albertains d’origines nord‐africaines, du moyen‐orient, de l’asie? Est‐ce qu’il y aura une perspective francophone sur les personnes racisées? Afrique du Nord, Vietnam, Haiti?

Désappointant


Note : Certaines questions ont été éditées par souci de concision et de clarté.

Partager