Alimentation du futur

Écrit par : Le Franco

21 mai 2022

Crédit : Macrovector / @Freepik.com
Concours National de Rédaction – Texte écrit par Hazel Baumbach – Gagnante du Concours

.

Comme tout autre être vivant sur terre, nous devons évoluer. Notre alimentation, notre mode de vie et même les langues peuvent changer. L’alimentation est importante pour les êtres vivants, elle est un élément essentiel à la survie. Il est fort probable qu’à l’avenir on aura un manque d’animaux et de sources de viandes qui, en effet, nous ferons trouver d’autres moyens d’avoir des protéines, les produits végétaux auront probablement de la misère à pousser à cause du réchauffement climatique et les personnes se tourneront plutôt vers pousser leurs propres biens.

.

Premièrement, il va falloir trouver d’autres moyens d’avoir toutes les protéines et minéraux nécessaires pour la survie d’un être humain comme on a chassé et tué presque 100% de la faune sur la planète Terre. Depuis des milliers d’années, les homo sapiens font de la chasse. Elle est devenue une pratique de la race humaine et sans cette pratique, on aura un régime qui n’est pas durable, on aura un manque sévère de protéines et de certaines vitamines.

.

Dans la viande que l’on mange on retrouve des protéines et des vitamines telles que, vitamine B6 et vitamine B12. Bien sûr, il y a d’autres moyens d’avoir ces vitamines et protéines, mais la viande est une des sources, surtout de la protéine, la plus importante. Il est plus facile de gagner ses produits nutritifs par la viande que d’autres matières; on peut gagner des protéines en mangeant des légumes.

.

Les pois, les haricots et le chou frisé sont des exemples, mais est-ce vraiment une bonne source de protéines? Selon des recherches scientifiques, les plantes n’ont pas autant de protéines que des viandes. Alors, il faut manger beaucoup plus de légumes que de viande pour avoir le montant nécessaire pour la survie. Avec les technologies que nous avons, on pourrait génétiquement modifier la flore pour qu’elles aient plus de protéines. En changeant la structure génétique de la plante, on fait en sorte qu’on puisse manger un peu moins de produits végétaux sans être privé des protéines nécessaires.

.

Deuxièmement, les plantes auront de la misère à pousser correctement. Le réchauffement climatique est un problème depuis la révolution industrielle. Plusieurs produits que nous utilisons de nos jours relâchent des gaz à effet de serre qui restent pris dans notre atmosphère et par conséquent, la température moyenne de la surface de la Terre augmente.

.

Certaines plantes ne sont pas capables de pousser dans un environnement très chaud. Les plantes ont besoin d’un écosystème agréable qui convient à leurs besoins alors, on poussera nos plantes dans d’énormes bâtiments. Ces bâtiments pourront mimiquer l’environnement idéal pour les plantes. Au plafond, il y aura des systèmes d’arrosage automatique qui seront mis sur un chronomètre et dans l’eau, on mettra les nutriments dont les produits végétaux en ont besoin pour qu’ils ne meurent pas. Les plantes seront placées par hasard et il y aura les couches de la végétation des forêts présentes dans ses bâtiments. Il y aura aussi des lampes ultra-violettes (UV) sur le plafond pour imiter la lumière du soleil; si on met du verre comme murs, il fera bien trop chaud dans l’édifice pour les plantes.

.

Troisièmement, je crois qu’avec la croissance des prix des produits, une grande majorité des personnes vont avoir leurs propres jardins chez eux. Les prix des biens augmentent depuis toujours; dans les années 1950, les personnes pouvaient s’acheter une douzaine d’œufs pour 79 sous tandis qu’aujourd’hui, il faut payer entre 3 et 4 $. Cette augmentation des prix durant ces dernières 70 années me fait demander a quoi aura l’air les prix des biens dans une autre période de 70 années. Certaines personnes auront probablement de la misère à payer pour de la nourriture alors, faire du jardinage et avec ses propres animaux comme les poules seraient donc un mode de vie beaucoup plus abordable.

.

En résumé, on aura un énorme manque de viande, mais en modifiant la génétique et l’environnement des plantes, il est possible de vivre en mangeant que des produits végétaux et les personnes, en essayant d’économiser de l’argent, planteront leurs propres jardins chez elles. Les plantes feront donc une majeure partie de notre alimentation du futur. À ton avis, est-il un mode de vie équitable et durable?

.

.

Pour en savoir plus : t.ly/97Ca

À lire aussi :

Un avenir alimentaire

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!