Une entreprise francophone en conseils énergétiques se distingue à Ottawa

Écrit par : Vienna Doell

4 décembre 2022

Amélie Caron, fondatrice et gérante de EcoSynergy. Crédit : Courtoisie
Le 28 septembre dernier, Amélie Caron a reçu le prix Entreprise de développement durable décerné lors du Gala des Lauriers de la PME 2022 organisé à Ottawa. EcoSynergy reçoit cette formidable reconnaissance après 13 ans d’existence. De la capitale fédérale à Airdrie, il n’y a qu’un pas, celui de l’excellence entrepreneuriale francophone.

.

Les Lauriers de la PME «est un concours de reconnaissance de l’excellence entrepreneuriale qui s’adresse aux petites et moyennes entreprises (PME) francophones et acadiennes du Canada établies à l’extérieur du Québec». Elles sont célébrées par le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE), qui est l’un des bailleurs de fonds du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA).

.

«C’est le CDÉA qui m’a nominée», explique Amélie. Un organisme qu’elle connait bien puisqu’elle a siégé à son conseil d’administration pendant plusieurs années. Le CDÉA «a bien fait ça parce que j’ai gagné», plaisante-t-elle.

.

Loin des grands centres urbains de l’Est du pays, ce laurier évoque un changement dans la visibilité de ces francophones en milieu minoritaire. «Les gens commencent à voir qu’on est là… On commence à avoir un impact un peu plus grand.»

.

EcoSynergy, vous avez dit?

Fondée par Amélie Caron en 2009, EcoSynergy se concentre principalement sur la consommation énergétique résidentiel afin qu’elle soit plus efficiente. Amélie explique dans quel domaine spécialisé l’entreprise évolue : «En gros, on fait de la consultation des bâtiments dans leur performance énergétique».

.

En collaboration avec les propriétaires de biens mobiliers, des entrepreneurs généraux, des agences d’architectes et d’autres organisations, Amélie utilise une simulation de données pour déterminer comment réduire la consommation des énergies non renouvelables dans une maison. «On est non seulement capable de savoir la grosseur du système renouvelable qu’il faudrait pour votre maison, mais on peut aussi déterminer quel type de système d’énergie renouvelable serait mieux adapté pour votre projet».

.

«On peut aussi déterminer quel type de système d’énergie renouvelable serait mieux adapté pour votre projet.» Amélie Caron

.

De plus, il est possible de «regarder à votre confort, regarder à la durabilité de la maison et aussi aux pratiques de consommation» pour créer une maison qui se rapproche du zéro émissions nettes.

.

Cette entreprise spécialisée dans la consommation d’énergie est la suite logique des études effectuées au Québec par sa fondatrice. Mais la vie d’entrepreneure a été une révélation. «J’ai un cerveau très technique, mais être entrepreneure? Je l’ai toujours été, mais je ne le savais pas jusqu’à tant que j’ouvre mon entreprise», s’amuse Amélie.

.

Alors si elle a le sens de l’humour, elle a aussi le sens des affaires puisque, aujourd’hui, son entreprise à des clients dans tout l’ouest du Canada du Manitoba à la Colombie-Britannique.

.

Une expertise remarquable

Amélie Caron a eu sa «première certification en efficacité énergétique en 2001-2002 au Québec». Mais avant, elle avait effectué «une technique en architecture de trois ans et puis […] une certification de Ressources naturelles Canada».

.

En 2012, après dix ans de développement professionnel en système mécanique du bâtiment résidentiel, elle s’est rendue en Autriche pour obtenir une maîtrise en sciences du bâtiment, tout en gérant EcoSynergy.

.

En 2016, elle a vu un tournant dans le domaine de la construction avec l’entrée en vigueur du nouveau Règlement de 2016 sur l’efficacité énergétique. Il a entraîné la mise en œuvre d’une nouvelle nomenclature et d’une codification énergétique à l’échelle nationale. «À partir de ce moment-là, toutes les nouvelles maisons […] devaient prouver que leur consommation d’énergie atteignait une certaine cible.» Dans la pratique, ce règlement allait devenir un outil pour régler «l’efficacité énergétique des bâtiments» et réduire les émissions de gaz à effets de serre.

.

Après avoir géré seule pendant sept ans EcoSynergy, Amélie a dû embaucher ses premiers employés à la suite de l’augmentation des besoins des propriétaires de biens en raison de ce nouveau règlement. Mais avec ce qu’elle appelle «un bagage professionnel et académique», son dynamisme et ses connaissances, Amélie les a formés à l’interne afin de répondre le plus fidèlement possible aux exigences du marché.

.

Un bien-être professionnel pour ses collaborateurs

En tant que gestionnaire responsable, la cheffe d’entreprise souligne que «l’impact que l’on peut avoir sur nos employés» lui apporte beaucoup de joie. Elle constate, en effet, que sa bonne gestion lui permet d’avoir un «impact direct sur leur mode de vie et sur leur qualité de vie». Elle se sent à la fois responsable et heureuse de les «aider dans leur développement personnel».

.

Depuis 2016, EcoSynergy a grandi. Aujourd’hui, ils sont six collaborateurs. Amélie n’embauche du personnel qu’à partir du moment où elle a les moyens de le garder sur le long terme. «Quand j’ai une ouverture, je sais avec qui je veux travailler.»

.

Selon Amélie, ce type d’engagement professionnel offre «un climat de confiance et de vulnérabilité ultime dans notre petite entreprise». Mais «c’est le mode de vie en sous-traitance avec un salaire stable que nous offrons», explique-t-elle. Les employés peuvent donc gérer leurs propres heures de travail à partir du moment où le travail est fait à temps et correctement.
Aujourd’hui, cette femme d’affaires est capable de gérer un tel modèle grâce, entre autres, à son vaste réseau de professionnels. «J’ai 2500 personnes dans mon téléphone», s’exclame Amélie.

.

«J’ai 2500 personnes dans mon téléphone.» Amélie Caron

.

C’est quoi être entrepreneure?

Au cours des 13 dernières années de la fondation à la gestion et au développement de l’entreprise, «l’idée de fermer mon entreprise ne m’est jamais venue à l’esprit», décrit Amélie avec une grande confiance. Son opiniâtreté fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui.

.

Il faut «pivoter rapidement, être créatif, développer de nouvelles stratégies rapidement si on voit que les choses ne vont pas comme ce que l’on veut», conseille-t-elle. C’est avec fierté qu’elle assure «que si je vois une baisse en demande, je vais chercher une demande ailleurs ou que je crée une nouvelle demande».

.

Cette reconnaissance du RDÉE implique qu’EcoSynergy «commence à faire notre marque». À l’heure du réchauffement planétaire, c’est sans aucun doute un succès à souligner!

.

Zéro émissions nettes

Le zéro émissions nettes, aussi connu sous le nom de carboneutralité, est une réponse des gouvernements et des entreprises industrielles de la planète à la crise climatique.

L’objectif est de réduire complètement les émissions de gaz carbonique dans l’atmosphère. Différentes technologies sont créées et utilisées afin de «capter le carbone avant qu’il ne soit rejeté dans l’air». D’autres technologies, comme les panneaux solaires, ne produisent aucune émission néfaste pour l’environnement, mais créent de l’énergie renouvelable.

Plan du gouvernement du Canada pour une carboneutralité : t.ly/NiQd

Le développement durable est une approche intégrable et équitable du développement sur l’environnement et la société

.

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!