le Samedi 18 mai 2024
le Mardi 9 avril 2024 12:00 Arts et culture

Enfants et adultes, à chacun son yoga

(IJL - RÉSEAU.PRESSE - LE FRANCO) - Rares sont les disciplines sportives qui ont la capacité de transcender les générations et divertir aussi bien les jeunes enfants, les adultes que les aînés. Le yoga, par sa nature rassembleuse, communautaire et universelle, réussit pourtant à offrir à chacun une expérience unique. Et qui sait, peut-être qu'occasionnellement cette expérience se vivra même en français!
Enfants et adultes, à chacun son yoga
00:00 00:00

Sophie Dufresne est une instructrice francophone de yoga à Calgary. Photo : Courtoisie

«J’ai des élèves de tous les âges. Les plus vieux approchent les 80, mais je vois aussi des jeunes», explique Sophie Dufresne, une instructrice de Calgary et propriétaire de l’entreprise Yoga from the Heart. Ce printemps, elle enseigne au Centre d’Appui Familial du Sud de l’Alberta (CDAF) une fois par semaine pour permettre à des francophones d’expérimenter cette discipline dans leur langue. 

«Pour l’instant, on a surtout des femmes de la mi-vingtaine à la mi-trentaine», observe-t-elle. Dans les dernières années, l’instructrice s’est également spécialisée dans les leçons de yoga prénatal et postnatal, ainsi que dans le yoga-thérapie. Pour elle, la pratique peut être adaptée à tous les niveaux de compétences et à toutes les situations de vie. 

«Si tu as 75 ans, tu vas chercher autre chose que si tu en as 15. On peut faire la même posture, mais avoir une expérience complètement différente parce que le côté interne joue beaucoup. Ce qu’on vit influence la manière dont on agit sur le tapis», analyse la yogi

Au CDAF, Sophie cherche à rendre ses cours le plus accessible possible afin que tous se sentent inclus. Pour garder «les choses simples», elle répète, lors des premières séances, des postures de base, du chien tête baissée au guerrier, en passant par l’arbre et ajoute progressivement des niveaux de difficulté au fil des semaines. 

Elle n’hésite pas non plus à ajuster ses enseignements en fonction des aptitudes de ses élèves. «Si les gens sont très souples, on essaie de travailler la force, le tonus. S’ils sont raides, on travaille complètement autre chose», résume-t-elle.

Cette passionnée précise qu’elle «ne réinvente rien», mais que le yoga est avant tout une discipline interne qui permet de se découvrir en profondeur, nous invitant à vivre pleinement le moment présent et à observer nos réactions à chaque posture.

Pour les petits et les grands

Une autre facette du yoga, moins connue, se déploie dans son côté ludique qui a certainement la capacité de séduire les enfants, raconte Marye-Ève Laquerre, propriétaire de Nomade Yoga. Depuis plusieurs années, elle se déplace dans les écoles canadiennes pour enseigner cette discipline. «Tu dois te réinventer pour être certain de captiver leur attention. Il faut travailler fort», précise-t-elle. 

Avec les plus petits, elle a l’habitude de changer le nom des postures et même de raconter ou de lire des histoires. Cette approche ludique permet au mouvement de s’intégrer de manière naturelle. «Au lieu de faire le guerrier, ils font la girafe par exemple. On leur dit qu’on va dans la forêt, qu’il y a du vent et qu’ils doivent respirer», décrit l’entrepreneure.

Elle vulgarise aussi certains concepts scientifiques pour faire comprendre aux jeunes qu’ils n’ont pas seulement besoin «d’avoir de gros muscles» pour exceller au hockey ou au soccer, mais qu’ils peuvent aussi intégrer une pratique régulière de yoga pour «faire de l’espace dans leur corps et prévenir les blessures».

Marye-Ève Laquerre est propriétaire de l’entreprise Nomade Yoga. Photo : Courtoisie

D’après l’instructrice, les jeunes apprécient particulièrement les exercices de respiration, allant même jusqu’à les pratiquer «en cachette dans leur chambre ou avant un examen». «Ayant moi-même été une enfant qui faisait de l’anxiété et qui n’était pas bien dans la société, je sais à quel point il y a des besoins énormes pour aider les enfants à réguler leurs émotions et apprendre à mieux respirer», ajoute-t-elle.

Récemment, Marye-Ève était de passage dans l’Ouest pour animer des ateliers à l’École Notre-Dame des Monts, à Canmore. Elle aspire à ce que les connaissances qu’elle a partagées avec les enseignants, ainsi que le livre électronique qu’elle a mis à leur disposition, contribuent à établir une pratique pérenne dans l’école. 

«Le but, c’est de créer du matériel et partager mes connaissances pour que les enseignants puissent ensuite intégrer le yoga dans leurs salles de classe. C’est ce qu’on essaie de faire dans toutes les écoles francophones que l’on visite», conclut-elle.

GlossaireYogi : Personne qui pratique le yoga