Un atelier de journalisme à Saint-Paul

Écrit par : Le Franco

23 août 2022

Les journalistes en herbe qui créent leurs journaux. Crédit : Virginie Dallaire
Collaboration exceptionnelle de Virginie Dallaire

.

Cet été, j’ai eu la chance et le privilège d’animer un atelier de journalisme lors du camp de Beau Jour offert par l’ACFA régionale de Saint-Paul. Je suis arrivée le premier matin, sac au dos, ordinateur, exemplaires du journal Le Franco, quelques magazines et quelques sujets de discussion en tête, sans plus…

.

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre de ces jeunes. Que savent-ils du journalisme? Regardent-ils les nouvelles à la télé? Sont-ils informés?

.

.

.

.

Yan, Phaeton, Oriane, Solène, Éliott, Eva, Jason et Jayden vous m’avez littéralement épatée! Dès nos premières discussions, j’ai su que j’allais passer du bon temps avec vous, surtout quand Éliott m’a dit : «Oui, je sais c’est quoi une nouvelle! Il y a des bonnes et des mauvaises nouvelles!»

.

«Oui, je sais c’est quoi une nouvelle! Il y a des bonnes et des mauvaises nouvelles!» Éliott

.

Ta perspicacité m’a bien fait rire, cher Éliott.

.

Je vous ai fait découvrir le métier de journaliste à travers mes expériences, des vidéos et des épisodes de Tintin, célèbre personnage belge qui a surtout plu à Jayson et Jayden.

.

Merci à vous, ma «gang», d’avoir participé aux projets que je vous ai proposés. Vous avez produit des journaux avec tellement de créativité et d’imagination. De la diversité et de l’originalité, j’en ai vu! Un journal sur les avions avec pour titre Journal de vol, un journal sportif, un journal de vacances et j’en passe.

.

.

Ma «gang» devant la maison historique Destrubé au Musée de Saint-Paul : (de gauche à droite) Yan, Oriane, Solène, Jason (assis sur les marches), Éliott, Phaeton, Maysen, Eva (sur la roche devant), Jayden et Albert (devant la porte de la maison). Crédit : Virginie Dallaire

Ma «gang» devant la maison historique Destrubé au Musée de Saint-Paul : (de gauche à droite) Yan, Oriane, Solène, Jason (assis sur les marches), Éliott, Phaeton, Maysen, Eva (sur la roche devant), Jayden et Albert (devant la porte de la maison). Crédit : Virginie Dallaire

.

.

Mais je dois avouer, ce que j’ai préféré, c’est votre allure abasourdie lorsque je vous ai remis un appareil-photo jetable pour que vous puissiez jouer les photographes lors de notre visite au Musée de Saint-Paul.

.

«Comment on fait pour prendre une photo avec ça?!» «Est-ce qu’on peut voir nos photos?!» Ah, ah! Vous m’avez bien fait rire et j’ai reconnu là votre fibre journalistique avec toutes vos questions.

.

«Vous m’avez bien fait rire et j’ai reconnu là votre fibre journalistique avec toutes vos questions.» Virginie Dallaire

.

Chers Yan, Jason, Jayden, Phaeton, Oriane, Solène, Éliott et Eva, merci encore pour votre candeur et votre enthousiasme. Vous me donnez l’espoir qu’une future génération de journalistes curieux et créatifs est à venir.

.

.

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!