La route des cowboys, une belle escapade même par temps de pluie!

Écrit par : Chloé Liberge

1 juillet 2022

Mots-clés :
  • Chuckwagon Cafe, l’endroit idéal pour prendre un petit déjeuner dans une ambiance western.
Chuckwagon Cafe, l’endroit idéal pour prendre un petit déjeuner dans une ambiance western. Crédit : Chloé Liberge
Calgary, mardi 14 juin, 7 heures du matin. La pluie bat son plein, le vent se lève petit à petit, mais je ne perds pas l’envie de partir à l’aventure. Direction l’autoroute provinciale no 22, aussi appelée la Cowboy Trail.

.

Ranchs, barbelés dans la prairie, sites historiques, boutique de jerky (viande séchée), cette escapade m’a véritablement plongée dans la culture western sur ce tronçon de route au sud de Calgary.

.

Après une petite heure de voiture, l’estomac crie famine. Un premier arrêt s’impose à Turner Valley. Un village pittoresque situé à côté de Black Diamond (diamant noir en français), une référence à la qualité du charbon autrefois extrait dans la région.

.

Au bout de la rue principale, j’aperçois le Chuckwagon Cafe sur la droite. Des habitués attendent l’ouverture, dehors, sous la pluie battante. L’un d’eux porte d’ailleurs fièrement son chapeau de cowboy!

.

.

Terry et son employée Susan accueillent les touristes, comme les habitués, avec le sourire aux lèvres. Crédit : Chloé Liberge

.

.

Il y a plus d’une vingtaine d’années, la vieille grange rouge a été rénovée, puis transformée en café-restaurant. Accueillie par le propriétaire Terry Muhri dans un intérieur rustique, mais décoré avec goût d’une multitude d’accessoires de la culture western. Un lieu intime où l’on se sent chez soi. D’ailleurs, Terry voit cet endroit comme «un lieu d’échanges avec les gens».

.

Au menu : œufs, saucisses et pancakes à la myrtille (ou bleuet). De quoi faire saliver les yeux et égayer les papilles. «Bon appétit!», me souhaite Susan, en déposant mon assiette sur le bar. Un petit clin d’œil amical à mes origines qui me fait sourire.

.

Après m’être rempli la panse et avoir échangé avec les habitués, il est temps de reprendre la route! Sur le trajet, le panorama n’en finit pas. Des collines verdoyantes où s’accrochent des pins bousculés par le vent, des pâturages tachetés de bétail, des cours d’eau gonflés par les intempéries, le charme et la rudesse de l’Ouest se dévoilent à perte de vue. Au loin, la beauté des Rocheuses se montre, timide, entre deux averses.

.

.

Des vestiges d’anciennes granges qui luttent contre les éléments. Crédit : Arnaud Barbet

.

.

Férue d’animaux, je ne suis pas déçue par le voyage! Des moutons imperturbables, des alpagas fiers, des chevaux élancés et des bovins trapus croisent ma route. Cela semble l’occasion idéale pour enfiler ses bottes et son chapeau de cowboy et de partir en randonnée équestre malgré la tempête.

.

Faute de temps, je laisse le Bar U Ranch sur la droite avant de filer vers le centre d’interprétation Frank Slide, à Blairmore, dans le sud-ouest de la province. Mais j’y retournerai, c’est certain.

.

La Cowboy Trail va de Mayerthorpe, située à plus de 130 kilomètres à l’ouest d’Edmonton, jusqu’à Lundbreck Falls, au sud de l’Alberta. Elle s’étend sur 584 kilomètres et est signalée par des panneaux noir et orange avec une silhouette de cowboy à cheval.
• Cowboy Trail (en anglais) : thecowboytrail.com
• La route des cowboys en français Tourisme Alberta : snip.ly/o96193

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!