Le Bilinguisme prend de l’ampleur dans les villes Albertaines

Écrit par : Gabrielle Beaupré

4 mars 2022

Mots-clés : ,
  • Comté de Birch Hills
Le comté de Birch Hill est le plus récent membre de l’Association bilingue des municipalités de l’Alberta. Crédit : Courtoisie

L’Association bilingue des municipalités de l’Alberta (ABMA) compte désormais les comtés de Birch Hills et de Saint-Paul parmi ses membres. Elisa Brosseau, sa présidente, se dit très contente de voir que l’Association s’agrandit. 

Gabrielle Beaupré
IJL – Réseau.Presse – Le Franco 

Elisa Brosseau, également mairesse de Bonnyville, explique que l’ABMA est une initiative municipale créée en novembre 2010. Elle regroupe les villes qui reconnaissent «les avantages économiques du bilinguisme» dans différents secteurs d’activité tels que le tourisme et l’emploi.

Mme Brosseau rappelle que les routes touristiques bilingues situées au nord de l’Alberta sont une initiative de l’ABMA. Maintenant, l’Association travaille sur un projet d’affichage bilingue à Plamondon et dans le comté de Lac La Biche.

Elisa Brosseau. Présidente de l'ABMA et mairesse de Bonnyville.

Elisa Brosseau, présidente de l’Association bilingue des municipalités de l’Alberta. Crédit : Courtoisie

À ses nouveaux membres, l’ABMA offre un «accès à des services gratuits pour traduire jusqu’à un maximum de cinq pages sur leur site web». Cela permet ainsi aux touristes et aux futurs résidents de connaître les municipalités qui accordent de l’importance au bilinguisme.

Soutenir la francophonie 

Le comté de Birch Hills n’a pas de conseillers qui s’expriment en français dans le conseil de ville. Néanmoins, en septembre 2021, ils sont approchés par l’ABMA pour connaître leur intérêt à y devenir membre.

Conscient qu’une partie de la population parle français, Gerald Manzulenko, l’administrateur du comté de Birch Hills, mentionne qu’il était important pour les membres du conseil de ville de soutenir leurs résidents francophones. Il estime qu’il faut reconnaître leur culture ainsi que leur patrimoine.

À lire aussi :

D’ailleurs, selon les plus récentes données de Statistique Canada, le comté de Birch Hills, qui avait une population de 1 553 habitants en 2016, comptait 135 résidents bilingues et 10 qui ne parlaient que français.

En devenant membre de l’ABMA, «cela permettra de promouvoir le tourisme dans le comté de Birch Hills et dans l’ensemble de la région», indique M. Manzulenko. En collaborant avec leurs résidents et les entreprises francophones, les membres du conseil de ville aimeraient que le comté ait un ancrage dans la francophonie albertaine.

«Cela permettra de promouvoir le tourisme dans le comté de Birch Hills et dans l’ensemble de la région.» M. Manzulenko

Accroître le réseautage

Quant au comté de Saint-Paul, Sheila Kitz, la cheffe des services municipaux, indique que c’est Linda Sallstrom, la nouvelle responsable du développement économique, qui a présenté au conseil de ville l’idée que le Comté devienne membre de l’ABMA.

«Nous voulons améliorer l’offre d’emploi bilingue dans la région, puisque nous avons beaucoup de francophones», souligne Sheila Kitz. En effet, selon les plus récentes données de Statistique Canada, sur une population de 5 728 habitants, 1 055 parlaient les deux langues officielles et 10 personnes ne s’exprimaient qu’en français en 2016. Des données qui seront actualisées au cours de cette année à la suite du recensement de 2021.

Sheila Kitz, la cheffe des services municipaux du comté de Saint-Paul.

Sheila Kitz, la cheffe des services municipaux du comté de Saint-Paul. Crédit : Courtoisie

Adhérer à l’ABMA est «une occasion d’accroître le développement économique de notre communauté en établissant éventuellement un partenariat avec la ville de Saint-Paul, qui est déjà membre». Le Comté veut, entre autres, mettre l’accent sur le réseautage et créer plus de connexions avec les autres municipalités.

«Nous voulons améliorer l’offre d’emploi bilingue dans la région, puisque nous avons beaucoup de francophones.» Sheila Kitz

Par ailleurs, Elisa Brosseau rapporte que l’ABMA travaille en amont avec le gouvernement provincial afin de promouvoir l’importance du bilinguisme dans les municipalités, en plus de continuer à recruter de nouveaux membres.

L’Association bilingue des municipalités de l’Alberta compte 20 membres

Ville de Beaumont, District municipal de Bonnyville, Ville de Bonnyville, Village de Donnelly, Ville de Grande Prairies, Village de Girouxville, Ville de Falher, Comté de Lac La Biche, Ville de Legal, Municipalité de Morinville, Municipalité de McLennan, Comté de Northern Sunrise, Hameau de Plamondon, Municipalité de Saint-Paul, Comté de Smoky Lake, Municipalité de Smoky Lake, District municipal de Smoky River, Comté de Birch Hills et de Saint-Paul.

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!