À la source du Campus Saint-Jean

23 janvier 2022

Mots-clés : ,
  • Campus Saint-Jean
Le Campus Saint-Jean, pavillon Lacerte (collection privée)

Le Campus Saint-Jean est devenu avec le temps un emblème qui symbolise en partie la réussite des Franco-Albertains. Fondé en 1908 par l’ordre des Oblats de Marie Immaculée à Pincher Creek, l’établissement d’enseignement a déménagé à Edmonton en 1911. Les Oblats voyaient en ce centre un lieu de découverte, de partage et d’apprentissage qui leur permettrait de promouvoir la langue française et d’inciter la population à entamer de plus longues études.

C’est en 1976 que la congrégation décide de vendre le Collège. Le 14 avril, un contrat de vente est signé entre l’Université de l’Alberta et les Oblats. Cette entente était avantageuse pour les deux parties, l’une obtenant un plus grand terrain et l’autre, la continuation de son projet éducatif.

De fait, en signant ce contrat, l’Université de l’Alberta faisait la promesse d’offrir des programmes permettant aux étudiants de poursuivre des études postsecondaires en français et de vivre ou d’étudier dans un environnement à prédominance française. Le gouvernement de l’Alberta a appuyé ce changement de propriétaire de telle façon qu’il a contribué financièrement – avec une subvention du gouvernement du Canada – à l’achat de l’édifice.

De leur côté, les Oblats ont créé un fonds d’action d’un million de dollars afin d’encourager la création de ces programmes en français ainsi que diverses initiatives pour servir la communauté franco-albertaine.

Les Oblats ont transféré le rôle de signataire de l’entente de 1976 à l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA). Cette dernière a jugé qu’un sous-financement opérationnel et structurel chronique perdure depuis des années et viole ainsi l’entente. En mai 2020, une campagne de mobilisation a été lancée pour motiver une solution politique, mais devant l’intransigeance et l’indifférence, un recours judiciaire a été déposé en août 2020.

Aujourd’hui, le Campus Saint-Jean comprend les bâtiments d’origine, ceux construits peu après la vente de l’établissement à la province et ceux construits lors d’un projet d’agrandissement en 1995.

À lire aussi :

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!