Chanter la joie de se retrouver

Écrit par : Sarah Therrien

1 décembre 2021

La chorale Les Chantamis en 2019 lors de leur concert de Noël. Crédit : Courtoisie

Alors que les montagnes et les villes s’enneigent, ressentez-vous cette envie viscérale de sortir vos décorations de Noël? Si ce n’est pas encore le cas, la chorale Les Chantamis partagera avec vous l’esprit des Fêtes lors de son concert «Noël ensemble». Du côté de Calgary, huit classes du Conseil scolaire FrancoSud présenteront leur amour de l’hiver dans le cadre d’un projet initié par le Portail de l’Immigrant Association (PIA). 

Une 55e saison pour Les Chantamis

Après un an de silence forcé, la chorale Les Chantamis renoue avec son public en offrant un concert sur le thème de Noël ensemble. «Ça nous prend des chansons joyeuses!», s’exclame Marie-Josée Ouimet, cheffe de chœur depuis 2007. «Nous avons choisi des cantiques de Noël que tout le monde connait en misant sur le traditionnel, mais aussi le gospel», précise-t-elle. Rappelons que la chorale Les Chantamis se distingue par son répertoire éclectique, allant de la musique folklorique au pop, en passant, parfois, par le classique. 

Habituellement, les choristes des Chantamis s’unissent à d’autres chorales afin de présenter un concert de Noël multigénérationnel. En raison de la pandémie, Mélodie d’Amour, une chorale composée d’aînés, ne s’est pas jointe à ce rendez-vous musical. C’est toutefois un retour marqué pour l’ensemble vocal Clé dirigé aussi par Marie-Josée Ouimet. 

Marie-Josée Ouimet est passionnée de chant choral. Elle a fondé, il y a 20 ans maintenant, l’ensemble vocal Clé et dirige la chorale Les Chantamis depuis 2007. Crédit : Courtoisie

En effet, cette année, l’ensemble vocal Clé fête son 20e anniversaire. Créé par Marie-Josée Ouimet, ce projet est le fruit d’un partenariat entre le Centre de développement musical (CDM) et le Conseil scolaire Centre-Nord (CSCN). Il permet aux élèves de 7e à 12e année «d’apprendre les bases qui sont nécessaires pour faire partie d’une chorale d’adultes». D’ailleurs, plusieurs anciennes choristes de Clé ont poursuivi leur parcours musical au niveau universitaire en se joignant notamment à la Chorale Saint-Jean. 

Malgré un recrutement de choristes et une rétention plus difficile pour ces deux chorales dirigées par Marie-Josée Ouimet, la Franco-Albertaine garde espoir et se réjouit de revenir tranquillement à une saison plus normale. 

Vous souhaitez assister au concert un Noël ensemble ? Il est toujours possible de vous procurer des billets au prix de 10$ en communiquant à l’adresse suivante : [email protected]. Le spectacle aura lieu à la Robertson-Wesley United Church à Edmonton le samedi 4 décembre à 19h30. À noter qu’il n’y aura pas de billets en vente à la porte et qu’une preuve de vaccination ainsi que le port du masque seront exigés. Faites vite pendant qu’il en reste !

Les plus petits célèbrent l’hiver

«Nous avons ces deux ressources près de nous, pourquoi ne pas trouver un projet pour les mettre en valeur?», se questionne Céline Pétrisot, coordonnatrice du service parascolaire au Portail de l’Immigrant Association (PIA). En effet, l’organisme compte parmi son équipe deux passionnées de musique prêtes à s’impliquer. Le projet de chant choral est alors proposé au Conseil scolaire FrancoSud, un partenaire de choix pour l’organisation. «Deux écoles ont dit oui, motivées par cette nouvelle expérience», explique Céline. Il s’agit de Terres des jeunes et de l’École francophone d’Airdrie. 

Catalina Guevara Viquez Klein en répétition avec les enfants. Crédit : Courtoisie

Les plus jeunes de 1re et 2e année ont appris des comptines avec Asma Mityar, intervenante jeunesse au PIA, alors que les élèves de 3e et 4e année ont pu apprendre le chant choral avec Catalina Guevara Viquez Klein, bénévole au PIA. En tout, ce sont huit classes qui présenteront, vendredi 17 décembre, l’enregistrement de leur travail musical sous le thème de l’hiver. 

Tandis que certains élèves étaient plus réticents au projet, après quelques répétitions, «tout le monde s’exclamait en voyant les intervenantes!», souligne Céline, en riant. «On s’amuse d’abord!», précise Catalina, responsable des plus âgés. «C’est un petit projet de chansons qui permet d’apprendre des notions en musique. Je m’éclate dans ce projet», conclut-elle. 

À la rescousse de l’éducation musicale en français

Constatant un réel désert dans l’enseignement de la musique en français à Calgary, Catalina Guevara Viquez Klein a décidé d’agir par l’intermédiaire de sa Fondation Mount Parnassus. En effet, huit guitares ont été récemment données au PIA afin d’offrir des cours gratuits en français. Ainsi, dès le 4 décembre, treize élèves pourront apprendre les bases musicales en lien avec cet instrument. L’organisme souhaite également inclure des cours de piano; toutefois, le PIA est toujours à la recherche d’un piano afin de faire « vivre l’expérience sur un véritable piano et non un clavier », précise Catalina.

Grâce à Catalina Guevara Viquez Klein, la Fondation Mount Parnassus a pu offrir 8 guitares au PIA afin que celui-ci puisse offrir des cours gratuits en français aux enfants. Crédit : Courtoisie

«Il y a un manque de diversité; la francophonie n’est pas représentée. Je vois immédiatement un problème», souligne Catalina. En effet, la musicienne constate que les écoles francophones, particulièrement dans le sud de l’Alberta, sont dépourvues d’orchestres, de chorales et de groupes musicaux. Une réalité bien différente dans les établissements anglophones. C’est donc dans un esprit d’inclusion et de transmission que Catalina milite pour la représentation des francophones de toutes origines et pour l’enseignement de la musique en français.

Crédit : Courtoisie

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!