Le problème de stationnement aux lacs de Jasper

Écrit par : Jeunes Plumes

2 juillet 2021

Mots-clés : ,
C’est le chaos durant le temps de l’été: il n’y a jamais assez de stationnements pour visiter les lacs du parc national de Jasper. Crédit : Arnaud Barbet.

Le Franco en collaboration avec le Conseil scolaire Centre-Nord a lancé le projet pilote: Plumes jeunesse au CSCN! Des élèves de la 5e à la 12e année ont été invités à écrire des textes sur un même thème : voyage et tourisme.
Le but de ce projet est d’offrir aux jeunes une expérience pratique d’écriture dans un contexte réel en les affectant à rédiger un texte sous la forme d’un article.
Les élèves intéressés ont également reçu une formation personnalisée de l’équipe du Franco.

Les lacs du parc national de Jasper sont une grosse partie de la ville durant l’été. Les gens d’Edmonton, de Edson, de Hinton et de Calgary viennent ici pour aller au lac, or il y a un gros problème. Il n’y a jamais assez de stationnements pour tout le monde. C’est le chaos durant le temps de l’été.

Premièrement, les gens se stationnent dans la rue et il n’y a pas d’espace pour passer. Les voitures doivent contourner les automobiles stationnées sur le bord de la rue, ce qui peut produire des accidents très dangereux. Aussi, les automobilistes pourraient frapper des gens, car ils ne peuvent pas voir au loin. Deuxièmement, les gens se stationnent sur le bord de la rue et ça détruit la faune. 

Cela cause la destruction des maisons des animaux et ils doivent ensuite déménager. Cela ne se produit pas juste au lac le plus populaire, c’est partout ! Par exemple, quelques semaines plus tôt, j’étais au lac Pyramide et, au stationnement le plus loin, j’ai vu une automobile stationnée sur le bord de la route qui s’est faite frapper par une autre. Afin d’avoir du stationnement, les visiteurs ainsi que les locaux doivent aller vers des lacs très éloignés. C’est inacceptable !

Maligne lake dans le parc national de Jasper. Crédit : wikimedia commons

Les solutions 

Pour terminer, je vous présente les solutions. Voici une bonne solution que Patrick Harvey, travailleur au sein de l’équipe de Parcs Canada, a trouvé durant une entrevue avec celui-ci. Parcs Canada pourrait mettre une affiche pour dire combien de stationnements il reste. Ensuite, si le stationnement est plein, il pourrait juste informer les gens que c’est plein.

Par exemple, au lac Anneth, il y a un immense terrain et un très petit stationnement. Alors, il devrait agrandir le stationnement avec un tout petit bout du terrain. Je sais que plein de gens jouent sur ce terrain, alors il pourrait juste prendre un petit peu d’espace pour que les gens puissent encore jouer avec leur ballon ou leur «frisbee». Les gens aiment beaucoup la plage, ça pourrait être super si tout le monde pouvait y aller à leur guise.

Deuxième idée, il pourrait aussi y avoir deux autres grands chapiteaux pour qu’il puisse y avoir plus de BBQ donc plus de fêtes en même temps. Imagine qu’une petite fille planifie d’avoir sa fête à son lac préféré puis il y a des gens dans les deux chapiteaux. Sa fête ne peut avoir lieu à son lac préféré donc elle serait super triste. 

Pour conclure, j’espère que Parcs Canada créera plus de stationnements afin que tout le monde puisse profiter des lacs en été !

Sahara Harvey – École Desrochers – 6e année 

Partager