Le CSCN envisage de poursuivre le gouvernement provincial

Écrit par : Gabrielle Beaupré

1 avril 2022

Le Conseil élu du Conseil scolaire Centre-Nord lors de sa réunion du 23 mars dernier. Crédit : Capture d’écran Le Franco
Le 23 mars dernier, lors de sa réunion ordinaire, le Conseil élu du Conseil scolaire Centre-Nord (CSCN) a adopté unanimement le fait de confier le mandat au directeur générale d’explorer toutes les avenues possible incluant au niveau juridique pour faire avancer les dossiers d’immobilisation et du financement du CSCN.

 

Cette réponse fait suite à l’exclusion par le gouvernement provincial des demandes d’immobilisations francophones du budget 2022. En effet, suite à cette décision budgétaire, le gouvernement albertain ne respecte pas l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés et le jugement de la Cour suprême prononcé en juin 2020 concernant l’équivalence des écoles francophones en milieu minoritaire.

 

Ce dernier recours est envisageable si toutes les autres possibilités pour faire respecter l’équivalence scolaire de ses écoles francophones n’aboutissent pas. «Le CSCN continuera de revendiquer avec ferveur une éducation en français langue première qui est véritablement équivalente à celle offerte en anglais et en immersion», déclare Tanya Saumure, la présidente du CSCN par voie de communiqué de presse.

 

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!