Retour sur les débuts de la presse francophone en Alberta

12 mars 2022

Mots-clés :
  • Bureau du journal Le Progrès albertain, Morinville (1912). (A106, Collection Héritage, Archives Saint-Jean)
Bureau du journal Le Progrès albertain, Morinville (1912). (A106, Collection Héritage, Archives Saint-Jean)

Rubrique historique
En collaboration avec la Société historique francophone de l’Alberta

Bien qu’aujourd’hui Le Franco est votre référence en matière de nouvelles écrites, notre belle province a été dotée de plusieurs autres journaux francophones. Le premier journal de langue française à voir le jour en Alberta, dès 1898, s’intitulait L’Ouest Canadien.

À ce moment dans l’histoire, la colonisation et l’immigration vers l’Ouest canadien battaient leur plein. Ce journal a donc été le porte-parole d’expériences vécues dans les Prairies pour une société d’Edmonton pendant deux ans.

Par la suite, Le Courrier de l’Ouest a fait son entrée sur scène. Sa présence dans les chaumières a duré une dizaine d’années. D’autres publications ont aussi été publiées, mais, dû à leur affiliation politique et à leur trop grand nombre, elles ont dû fermer leurs portes en vitesse.

Cette sélection comprend : Le Progrès (Morinville 1909-1911), L’Avenir de l’Ouest (une année seulement), Le Progrès albertain (1912-1915), L’Étoile de Saint-Albert (1912-1914) ainsi que Le Canadien-Français publié par la Société Saint-Jean-Baptiste (1915-1918).

Ceux qui ont continué le travail du journal Le Courrier de l’Ouest sur une plus longue période ont écrit sous le nom de L’Union, qui a publié sa première version en novembre 1917. Tout comme son successeur, le journal a été publié pendant une douzaine d’années avant de mettre un terme à ses activités.

Cette fin abrupte est due à un conflit portant sur son contenu. Le propriétaire de L’Union, originaire de la Belgique, avait décidé d’arrêter de publier des articles de fond, qui était alors la plateforme principale de communication pour l’ACFA. Suite à une dispute de plus d’un an, un changement de directeur général et toujours aucune entente, l’Association a décidé de publier son propre journal.

C’est alors qu’en 1928, La Survivance, ancêtre du Franco, a pris sa place dans vos cœurs.

Plus récemment, un journal mensuel a été distribué chez les francophones du sud de l’Alberta à partir du 31 mars 1992 et pendant 20 ans sous la bannière Le Calgaréen puis Le Chinook. Depuis 2014, le nom de domaine et les archives du Chinook sont la propriété de l’ACFA régionale de Calgary.

Adapté du contenu du livre Capsules d’histoire de l’Alberta de Guy Lacombe (1993).

À lire aussi :

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!