L’école Voyageur au sommet des compétitions sportives scolaires en Alberta

Écrit par : Abdoulaye Barry

5 novembre 2022

Mots-clés :
Cecelia-Dawn Vardy en tête de sa course. Crédit : Courtoisie
Comme c’est la tradition désormais dans la province, Lakeland Schools Athletics Association (LSAA) a organisé sa course annuelle de vélos de montagne ainsi que celle de cross-country en ce début d’année scolaire. Nicholas Howrish et Cecelia-Dawn Vardy ont hissé l’école Voyageur au sommet des podiums, alors que d’autres francophones ont aussi tiré leur épingle du jeu.

.

Les compétitions ont eu lieu le 22 septembre dernier avec la participation d’environ 700 élèves provenant des écoles de Bonnyville, Plamondon, Lac La Biche et Cold Lake. Nicholas Howrish (11e année) s’est aussi imposé face à ses concurrents de sa catégorie. Il a été suivi de près par Julien Côté, un autre élève de l’école Voyageur, qui a pris la deuxième place tandis que Wylliam Brown (12e année) s’est contenté de la quatrième place.

.

Nicholas a été très patient face à ses concurrents du deuxième cycle du secondaire. «Je ne connaissais pas le circuit, j’étais obligé de suivre le rythme d’un autre jeune qui, lui, connaissait bien le trajet.»

.

Avant le coup de sifflet libérateur, il était avec ses amis de l’école Voyageur, Éric Browne, Wylliam Brown et Julien Côté, avec la ferme intention de les distancer. «On s’était alignés sur la ligne de départ. J’étais dans une bonne position de départ, juste devant la foule. Aussi, j’étais un peu nerveux, mais confiant, car j’étais bien déterminé face à mes amis de classe.»

.

«J’étais dans une bonne position de départ, juste devant la foule.» Nicholas Howrish

.

«À un moment donné, je suis tombé et je me suis fait dépasser par mon ami Julien. Lui et moi, on s’encourageait mutuellement. Cependant, je n’allais pas le laisser gagner et j’ai fini par accélérer à une vitesse d’environ 50 km/h pour m’imposer à la fin devant tous les autres participants. Mon ami Julien Côté est venu en deuxième position et mon ami Wylliam en quatrième position. Enfin, on était tous contents d’avoir honoré notre école!», nous confie-t-il.

.

De la course au vélo de montagne

C’est par une belle journée ensoleillée, le 5 octobre dernier, que Cecelia-Dawn, 12 ans, bien que compétitrice dans la catégorie des 13 ans pour le cross-country, a réédité son exploit de l’année passée où elle s’était également imposée dans sa catégorie.

.

«C’est une grande fierté d’avoir gagné cette course!» Elle ajoute, «j’étais toute excitée à l’idée de participer et le fait d’avoir essayé cette année encore a été très payant! J’ai eu la première place du podium au cross-country dans la catégorie des 13 ans alors que j’ai juste 12 ans. Ce qui me rend si fière de moi.»

.

.

Cecelia-Dawn Vardy fière de sa médaille en cross-country. Crédit : Courtoisie

Cecelia-Dawn Vardy fière de sa médaille en cross-country. Crédit : Courtoisie

.

.

Celle qui excelle en cross-country a aussi tenté sa chance en vélo de montagne deux semaines auparavant. Sur les traces de son camarade de classe Nicholas Howrish, elle a raflé la première place au classement. Et pourtant, «le vélo est une activité de plaisir que je pratique avec mes amis et ma famille. Lorsque cela s’inscrit dans les compétitions scolaires, je me sens encore plus intéressée, plus motivée et déterminée».

.

Toutefois, interrogée sur son avenir sportif, Cecelia-Dawn indique que le vélo n’est pas une option dans laquelle elle envisage une carrière professionnelle. «J’aimerais avoir dans l’avenir un travail qui inclut de l’activité physique telle qu’être une technicienne en recherche de sauvetage», a-t-elle mentionné.

.

.

C’est donc une très belle saison qui démarre pour l’école Voyageur malgré les nombreux participants à ces deux évènements sportifs.

.

D’autres francophones se démarquent

Par ailleurs, lors de la course de cross-country organisée par la North East Alberta Schools Athletic Association (ASAA) le 6 octobre à Vermillion, Alice Roy (10e année) de l’école Voyageur a vaillamment remporté la deuxième place sur 47 participants. Elle a talonné la lauréate de l’année précédente, qu’elle avait secondé également, et s’est ainsi qualifiée pour les compétitions provinciales.

.

.

Alice Roy. «La course [de cross-country] est une activité sportive qui exige énormément de discipline.» Crédit : Courtoisie

Alice Roy. «La course [de cross-country] est une activité sportive qui exige énormément de discipline.» Crédit : Courtoisie

.

.

Sacha Roussel, natif de Cold Lake et enseignant à l’école Voyageur, a encadré et accompagné ces jeunes. «C’est une immense fierté de voir ces jeunes se donner à fond dans ces disciplines sportives de grande endurance pour faire honneur à notre école. Ce qui nous rend plein d’espoir quant à l’avenir», conclut-il, sourire aux lèvres.

.

«C’est une immense fierté de voir ces jeunes se donner à fond dans ces disciplines sportives de grande endurance pour faire honneur à notre école.» Sacha Roussel

.

Alice Roy, fière de sa deuxième place, assure que les derniers kilomètres ont été les plus difficiles. «La course [de cross-country] est une activité sportive qui exige énormément de discipline.» Alors qu’ils sont nombreux à savoir courir, «la majorité des personnes ne sait pas grand-chose de ce sport. Je les comprends, car comme dans toute compétition, les moments les plus durs sont les derniers kilomètres d’une course!»

.

Cela a également été le cas lors de celle de Vermillon. En montant la dernière côte, «je me sentais étourdie et à bout de souffle. Heureusement, le sentiment de joie et d’allégresse que je ressens à la fin d’une course en vaut la peine».

.

«Le sentiment de joie et d’allégresse que je ressens à la fin d’une course en vaut la peine.» Alice Roy

.

La jeune élève termine la course avec «un grand sentiment de fierté dans la mesure où la communauté francophone que je représentais a très bien réussi». En effet, Alice Roy a été devancée par une autre francophone, Danielle Antoniuk, élève de l’école des Beaux-Lacs.

.

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!