L’abstention brille par sa présence aux élections présidentielles françaises

Écrit par : Chloé Liberge

4 mai 2022

Mots-clés : ,
Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont affrontés pour un deuxième tour serré. Crédit : Chloé Liberge
Le vote des Français a été sans précédent : 28% d’abstention pour ce deuxième tour. Une première depuis 1969. Emmanuel Macron est donc réélu président de la République, malgré le désintérêt porté par les habitants de l’Hexagone, mais aussi ici en Alberta.

.

Chloé Liberge
IJL – Réseau.Presse – Le Franco

.

Mots d’ordre pour cette journée d’élection : simple et efficace! Un processus en trois étapes : vérification de l’identité, passage à l’isoloir et signature du registre sur la liste électorale, qui a permis à plus de 3000 Français établis dans la vaste circonscription de Vancouver de voter. De la Colombie-Britannique à l’Alberta, en passant par le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et la Saskatchewan, ils devaient s’inscrire sur les listes électorales pour élire ce futur président de la Ve République.

.

Une campagne politique déterminante pour l’avenir des Français

Ce deuxième tour a donc vu s’affronter les mêmes candidats qu’il y a cinq ans : Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le pro-Europe contre l’extrême droite. Seule différence : le contexte économique et géopolitique qui a totalement changé. Crise sanitaire ou conflit en Ukraine, les expatriés se sentent davantage concernés par ce nouveau mandat.

.

C’est le cas de Marina Guignon qui s’est inscrite sur les listes électorales pour la première fois depuis 18 ans. «Je ne suis pas allée voter depuis que je suis à l’étranger, car je n’ai jamais pensé qu’il y avait besoin de mon vote, jusqu’à maintenant.»

.

.

Au total, 548 personnes se sont déplacées au bureau de vote de Calgary. Crédit : Chloé Liberge

Au total, 548 personnes se sont déplacées au bureau de vote de Calgary. Crédit : Chloé Liberge

.

.

Cette habitante de Canmore a fait plus d’une heure de route pour venir à Calgary. Un trajet qui en valait la peine. «J’ai mes enfants dans la voiture, c’est toute une histoire, mais j’ai insisté», assure-t-elle.

.

Dans le bureau de vote installé au Lycée international de Calgary (Louis-Pasteur), Gérard Carlier, ancien consul honoraire de France à Calgary pendant 10 ans, est présent pour accueillir les votants. «Mon rôle, aujourd’hui, est d’être volontaire dans une élection un peu tendue entre des candidats qui ont un modèle de société différent.»

.

.

Il expose également les «enjeux importants pour la France, mais aussi pour l’Europe, et la position du pays dans les grandes institutions internationales» suite à l’attaque militaire de la Russie aux portes de l’Europe.

.

L’absence des Français expatriés aux urnes

Et pourtant, malgré ce contexte crucial, le taux d’abstention dans la circonscription de Vancouver a atteint 63% des inscrits lors du second tour de cette élection. Un chiffre en hausse de sept points par rapport à 2017.

.

Nicolas Baudouin, consul général de France à Vancouver, est soucieux de la mission qui lui est confiée. Il est essentiel, pour lui, de veiller à ce que les citoyens puissent exercer leur droit civique. «Ensuite, chacun est libre de son choix», ajoute-t-il.

.

Concernant l’abstention, il relativise. «Nous avons 8600 inscrits à peu près contre moins de 6000, il y a cinq ans.» Une hausse d’inscrits qui, selon lui, minimise l’importance du nombre des non-votants.

.

«Nous avons 8600 inscrits à peu près contre moins de 6000, il y a cinq ans.» Nicolas Baudouin

.

Et pourtant, en Alberta, le phénomène est similaire à celui de la métropole britanno-colombienne. À Calgary, sur 1 482 inscrits sur la liste, 934 (63%) ne se sont pas déplacés alors qu’à Edmonton, ils étaient 72%. Des chiffres qui interrogent sur le processus démocratique. Entre abstention et impossibilité matérielle de voter, la voix des Français dans l’Ouest canadien peine à s’exprimer.

.

Mais où sont donc les bureaux de vote?

Le 23 avril dernier, six bureaux de vote ont donc ouvert leurs portes. Trois à Vancouver et trois autres respectivement à Calgary, Edmonton et Victoria.

.

Olivier Dellapina, conseiller des Français de l’étranger au Canada, souligne l’importance des bureaux de vote installés en Alberta. Sans eux, la voix des Français de la province serait absente de l’élection. Pour voyager jusqu’à Vancouver, «c’est hors de prix, juste pour voter. On n’aurait eu personne de notre province».

.

.

.

.

Et pourtant, les Français résidant au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest ou en Saskatchewan ne peuvent pas toujours se déplacer, alors qu’ils ne disposent pas d’infrastructure dans leur région pour s’exprimer.

.

Olivier Dellapina insiste d’ailleurs sur la nécessité pour les Français de se faire connaître. «C’est pour cette raison qu’il faut les pousser à s’inscrire sur les listes électorales parce que plus on sera nombreux, plus le consulat pourra ouvrir des bureaux de vote.»

.

«Plus on sera nombreux, plus le consulat pourra ouvrir des bureaux de vote.» Olivier Dellapina

.

Car c’est bien là que le bât blesse. Le nombre d’inscrits au registre électoral dans les régions évoquées plus haut étant minime, leur choix est limité : se déplacer dans une autre province ou donner une procuration à un tiers. Encore faut-il connaître la bonne personne!

.

Une situation qui semble être prise en compte par l’administration française puisque le «troisième tour» pourra s’effectuer en ligne.

.

Un troisième tour sur Internet

Ce n’est pas fini! Les 4 et 18 juin prochain auront lieu les élections législatives pour les expatriés français sur le continent américain. Le but : élire les 577 députés de l’Assemblée nationale qui proposent et adoptent les lois. Cette fois-ci, les ressortissants français pourront voter directement de chez eux grâce au vote en ligne.

Élus pour un mandat de six ans, les conseillers des Français de l’étranger ont pour mission de soutenir et représenter les Français expatriés auprès des ambassades et consulats de France à l’étranger. Ils répondent à des questions sur l’emploi, la santé, l’enseignement ou la sécurité.

Pour en apprendre davantage sur leur rôle : alliancesolidaire.org/conseiller-consulaire-quoi-faire

Pour les résultats des élections présidentielles dans la circonscription de Vancouver : vancouver.consulfrance.org/resultats-presidentielles2022-vancouver

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!