Des élèves de Sainte-Marguerite-Bourgeoys se mobilisent pour l’Ukraine

Écrit par : Le Franco

10 juillet 2022

Mots-clés :
Classes de 5L et 4/5A et les cartes aux couleurs de l’Ukraine destinées à leur clientèle avec les 20 graines de tournesol. Crédit : Courtoisie
Le Franco en collaboration avec le corps enseignant, la direction et les élèves de l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys

.

Les élèves de 5e année de l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys sont très sensibles aux événements en Ukraine. Samuel raconte que sa famille «vient de là-bas à l’origine, alors c’est important pour moi». Kai a ressenti beaucoup de tristesse quand il a découvert ce qui se passait : «On est tous des hommes. On doit tous s’aider». Xavier souhaitait aider par des actions concrètes, car il se demandait si soutenir l’Ukraine par des mots aidait vraiment. Il était déterminé à faire tout ce qu’il pouvait pour aider. «Ma famille et moi, on a beaucoup de chance et il y en a qui n’en ont pas autant.»

.

.

Classes de 5L et 4/5A avec leurs enseignantes Mme Chantal Allain (à gauche) et Mme Laurie Fabbro (à droite). Crédit : Courtoisie

Classes de 5L et 4/5A avec leurs enseignantes Mme Chantal Allain (à gauche) et Mme Laurie Fabbro (à droite). Crédit : Courtoisie

.

Les classes de 5e année, appuyées par leur directeur d’école M. Ouellet, ont décidé d’organiser une campagne de financement afin de soutenir, à leur façon, le peuple de l’Ukraine. Elles ont pensé à un symbole du pays : le tournesol. Les élèves ont eu la chance que Home Depot s’associe à leur projet et leur offre les graines de tournesol à vendre ensuite dans la communauté. À partir de là, les enseignantes, Laurie Fabbro et Chantal Allain, racontent que les élèves ont tout géré seuls avec beaucoup d’enthousiasme. Ils ont été impressionnants.

.

.

(De gauche à droite) Kai, Xavier et Samuel. Crédit : Courtoisie

(De gauche à droite) Kai, Xavier et Samuel. Crédit : Courtoisie

.

Cela a été l’occasion pour eux de découvrir le fonctionnement d’une entreprise. Ils ont créé un produit à vendre (du marketing au contrôle qualité), en ont fait la publicité, ont vendu leur produit et ont tenu les comptes. Leur cause a rencontré un fort écho dans leurs familles, l’école et la communauté. Ils ont réussi à toucher le cœur des gens et sont très fiers d’avoir amassé 1650$ grâce à leurs efforts. Ils tiennent à remercier tous ceux et celles qui ont fait de ce projet un succès.

.

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!