L’Europe et l’Amérique à la tête de la reprise touristique post-COVID

25 octobre 2022

Crédit : shutterstock.com/fr/
Online travel Evisa,S.L.

.

Selon le baromètre du tourisme mondial publié par l’OMT, le tourisme international continue de montrer « de nets signes de reprise » au cours des sept premiers mois de 2022. Malgré les défis actuels, l’industrie se redresse donc rapidement à la suite de la crise sanitaire.

.

L’Europe, l’Amérique et le Moyen-Orient sont les régions ayant connu le redressement le plus important entre janvier et juillet de cette année. En Europe, les arrivées internationales ont notamment triplé au cours de cette période.

.

La demande en provenance du Canada et des États-Unis a été particulièrement forte sur le Vieux Continent, notamment en raison de la levée des restrictions de voyage. Notez que les visiteurs canadiens devront d’ici peu obtenir un ETIAS Canada pour continuer à se rendre en Europe.

.

Le tourisme international atteint près de 60 % de ses niveaux pré-pandémie

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) estime que 474 millions touristes internationaux ont voyagé au cours de la période allant de janvier à juillet 2022, contre 175 millions sur la même période en 2021, soit une augmentation de plus de 170 %.

.

Autrement dit, le secteur du tourisme a retrouvé 57 % de ses niveaux d’avant la pandémie de coronavirus. Cette hausse importante est le résultat d’une forte demande et de l’assouplissement des restrictions de voyage à travers le monde.

.

.

Crédit : shutterstock.com/fr/

Crédit : shutterstock.com/fr/

.

.

À cette occasion, Zurab Pololikashvili, Secrétaire général de l’OMT, a déclaré : « Le tourisme poursuit son redressement soutenu, mais des défis demeurent, qu’ils soient d’ordre géopolitique ou économique […] Le moment est venu à présent de repenser le tourisme, la direction qu’il prend et son impact pour l’humanité et pour la planète. »

.

La prudence est donc de mise face aux défis susceptibles de toucher le secteur touristique à court terme. Malgré un redressement rigoureux, l’industrie n’est pas encore à l’abri d’un retour en arrière.

.

L’Europe et l’Amérique font partie des leaders de la reprise

L’Europe, le Moyen-Orient et l’Amérique sont les trois régions se trouvant sur le podium de la relance. Le niveau des arrivées internationales y a atteint respectivement 74 %, 76 % et 65 % par rapport à l’année 2019.

.

En Europe, les chiffres ont particulièrement augmenté au cours de la saison estivale, aux mois de juin et juillet, avec les activités touristiques atteignant 85 % de leur niveau pré-pandémie. La levée des restrictions dans la plupart des destinations européennes ont joué un rôle sur ces résultats.

.

Dans les Amériques, le nombre de touristes internationaux a doublé au cours de la première moitié de l’année 2022 par rapport à la même période de l’année précédente. L’Amérique centrale est la sous-région qui a bénéficié du plus fort redressement selon les données de l’OMT.

.

Les dépenses touristiques sont en hausse en 2022

La reprise a également entraîné une hausse significative des dépenses touristiques en provenance des marchés principaux. Les dépenses des touristes internationaux en France, en Italie, en Allemagne et aux États-Unis, par exemple, ont atteint 70 à 85 % des niveaux enregistrés avant la crise sanitaire.

.

Dans certaines destinations telles que les Seychelles, la Serbie, la Turquie, la Croatie, le Portugal et le Mexique, les recettes touristiques sont entièrement revenues à leurs niveaux pré-COVID. En Inde, en Arabie saoudite et au Qatar, les dépenses ont même dépassé les chiffres de 2019.

.

Ces résultats positifs devraient être consolidés par la forte demande constatée dans l’hémisphère nord au cours de la saison estivale ainsi que par la levée progressive des restrictions sur les différents continents.

.

L’industrie du tourisme doit faire face à des défis croissants

Dans son rapport, l’Organisation mondiale du tourisme souligne que cette demande plus forte que prévu « a posé d’importants défis opérationnels et de main-d’œuvre dans les entreprises et les infrastructures touristiques, en particulier les aéroports ».

.

La situation économique, aggravée par les actions de la Russie en Ukraine, représente également un risque non négligeable pour l’industrie touristique, en particulier dans les pays voisins et les marchés accueillant les visiteurs touchés par le conflit.

.

.

Crédit : shutterstock.com/fr/

Crédit : shutterstock.com/fr/

.

.

Selon la Banque mondiale, l’augmentation des prix de l’énergie et des denrées alimentaires, la hausse des taux d’intérêt, la diminution du pouvoir d’achat et la perspective d’une récession à l’échelle mondiale menacent la progression de la reprise touristique.

.

Les prévisions pour le restant de l’année 2022 traduisent donc un optimisme prudent. La performance devrait être supérieure à la même période de 2021, mais diminuer par rapport à la saison estivale.

.

L’OMT ajoute que « l’environnement économique incertain semble avoir remis en question la perspective de revenir à court terme aux niveaux d’avant la pandémie » et invite les acteurs de l’industrie touristique à faire preuve de prudence face à un ralentissement potentiel.

.

Le tourisme international montre d’importants signes de reprise après la pandémie, et les arrivées atteignent 60 % des niveaux enregistrés en 2019.

.

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!