Regard sur les nouveaux ambassadeurs du français de l’Alberta

Écrit par : Gabrielle Beaupré

27 août 2021

Mots-clés : ,
Les 25 ambassadeurs de l’organisme Le français pour l’avenir réunis lors de l’ouverture du forum avec Shawn Jobin, un rappeur fransaskois. Crédit : Courtoisie - Capture d’écran

De partout au Canada, 25 adolescents ont assisté virtuellement au Forum national des jeunes ambassadeurs du 6 au 12 août dernier. Organisé par l’organisme Le français pour l’avenir, cette semaine d’apprentissage et d’activités culturelles a comme objectif de les outiller pour qu’ils deviennent les dirigeants de demain. 

Les nouveaux ambassadeurs de l’association Le français pour l’avenir ont eu l’opportunité de remplir leur boîte à outils par le biais de plusieurs ateliers. Ils ont notamment appris à gérer leur stress et leur temps. Certaines activités leur ont permis d’apprendre davantage sur eux-mêmes, c’est-à-dire leur qualité de gestionnaires, leurs forces ainsi que les avantages qu’ils peuvent en tirer. 

Parallèlement, les jeunes ont pu s’exprimer entre eux sur leur insécurité linguistique et sur leurs expériences de francophiles dans un milieu où la langue anglaise est majoritaire. 

Nikola Lebel agent aux communications et marketing de l’organisme Le français pour l’avenir. Crédit : Courtoisie

Nikola Lebel, agent aux communications et marketing de l’association, indique que l’aspect social est l’un des éléments les plus importants du forum. «Il leur permet de se créer un réseau avec d’autres personnes qui sont aussi passionnées qu’eux par la langue française». 

Pour l’année scolaire qui suit, les ambassadeurs auront la mission de promouvoir le français, le bilinguisme ainsi que l’organisme dans leur communauté. Pour ce faire, ils participeront à quelques événements de l’association et ils auront l’opportunité de mettre en œuvre une initiative qui a comme but de les aider à partager leur amour de la langue française. Celle-ci sera décidée par les jeunes dans les prochaines semaines.  

Les moments forts 

Pour Agam Arora, Joshua Chow, Gordon Li ainsi que Jason Yuan, les quatre jeunes ambassadeurs de l’Alberta, le forum a été marquant pour différentes raisons. 

Agam Arora, ambassadrice du français et de l’organisme Le français pour l’avenir pour l’année 2021-2022. Crédit : Courtoisie

Le spectacle donné par Shawn Jobin, un rappeur fransaskois natif de Québec est l’un des éléments phares du Forum. Sa musique est tombée dans les cordes musicales de Gordon Li puisqu’il écoute lui-même du rap en français. Quant à Agam Agora, elle a adoré que Shawn Jobin «partage dans ses chansons le concept du bilinguisme». 

Le moment fort de Joshua Chow est l’intervention de Mathieu Gingras, un conférencier invité du forum puisqu’il leur a dit de faire abstraction du jugement des autres. «Il disait qu’il ne faut pas être gêné de parler en français et qu’il faut avoir confiance en nous», relate-t-il. 

Joshua Chow, ambassadeur du français et de l’organisme Le français pour l’avenir pour l’année 2021-2022. Crédit : Courtoisie

Ce que Gordon Li retient du forum est qu’il n’existe pas une bonne façon de parler en français. Il le savait déjà, mais l’a encore plus réalisé pendant le forum puisqu’il a côtoyé des personnes ayant des accents différents. 

Qui sont-ils? 

Agam Arora est en 12e année. Apprenant le français depuis la première année du primaire, elle nage dans la culture francophone et l’apprécie. Elle a voulu devenir ambassadrice du français pour déstigmatiser cette langue à son école secondaire et encourager le bilinguisme. 

Joshua Chow est en 11e année. Son amour pour la francophonie lui provient de la pratique de langue dans différentes sphères de sa vie, notamment sur les bancs d’école. Aujourd’hui, le français fait partie intégrante de son identité culturelle. Devenir ambassadeur est une façon pour lui d’aider les personnes qui ne «trouvent pas le français intéressant» à l’apprécier davantage. 

Gordon Li, ambassadeur du français et de l’organisme Le français pour l’avenir pour l’année 2021-2022. Crédit : Courtoisie

Gordon Li est en 12e année. Apprendre le français est un choix qu’il a fait avec ses parents lorsqu’il était en deuxième année de l’école élémentaire. À sa dernière année au secondaire, il est très conscient que plusieurs portes s’ouvriront à lui grâce à cet atout. Être un ambassadeur lui permettra d’aider les autres qui ont des difficultés avec le français. 

Jason Yuan, ambassadeur du français et de l’organisme Le français pour l’avenir pour l’année 2021-2022. Crédit : Courtoisie

Jason Yuan, lui, est en 11e année. Lorsqu’il était à ses débuts à l’école primaire, certaines personnes de son entourage parlaient en français. Autodidacte, il a commencé à apprendre la langue par lui-même avant d’entamer des cours dans le cadre scolaire. Aujourd’hui, avec son rôle d’ambassadeur, il veut partager son amour pour la langue française à ceux qui ont de la difficulté avec le français. 

 

Partager