Les seules façons de se sortir de cette pandémie: la vaccination, faire confiance à la science et à la patience

Écrit par : Vous

19 mai 2021

Mots-clés : ,

Ces pages sont les vôtres. Le Franco souhaite donner la possibilité aux lecteurs d’exprimer leurs opinions. 

Un avenir sans COVID-19 est à portée de nos mains; un avenir où on pourra en toute sécurité donner des câlins et où nous n’aurons plus à cacher nos sourires derrière un masque. Pour y arriver, nous aurons besoin d’une solide campagne de vaccination; il faudra que les personnes du Canada retroussent leurs manches et se fassent vacciner. 

Mais il faudra aussi être patient : immuniser tout le pays ne se fera pas en un jour. Ce sera un processus graduel, éclairé par la science, et dont le but est de stopper immédiatement les pertes de vie.

Linda Silas est infirmière et présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers. Crédit: courtoisie

Au début du mois [janvier 2021], la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers a encouragé tous les travailleurs de la santé, tous les travailleurs essentiels et le public à se faire vacciner lorsqu’ils seront admissibles. 

Nous avons aussi pressé les gouvernements d’accélérer la distribution des vaccins au Canada, particulièrement pour celles et ceux qui sont les plus susceptibles de développer une maladie grave, notamment les aînés, les personnes autochtones et les personnes racialisées pour qui le risque d’infection est le plus élevé. 

Les infirmières et les infirmiers ont aussi mentionné qu’ils étaient prêts à s’investir et à aider le gouvernement à distribuer les vaccins en se joignant aux équipes de soins dans les cliniques de vaccination du Canada. 

Même si les nouvelles de retards de livraison du vaccin Pfizer (annoncées en février 2021) signifient une pause, les gouvernements doivent continuer à déployer des efforts pour accélérer l’immunisation et augmenter rapidement le nombre de cliniques où le vaccin sera disponible. C’est ainsi que nous arriverons à contenir le virus et à limiter sa propagation.

Le programme de distribution des vaccins au Canada présente une lacune, notamment l’absence d’informations fondées sur les données probantes. C’est pourquoi la désinformation et les mythes entourant le vaccin, ainsi que le manque de confiance dans le vaccin, ont pris autant de place. 

Malheureusement, plusieurs personnes au Canada hésitent à se faire vacciner, particulièrement dans les communautés marginalisées qui, nous le reconnaissons, ont trop souvent eu des interactions négatives avec la communauté médicale.

En qualité d’infirmières et d’infirmiers, nous croyons que le risque posé par le vaccin est de loin contrebalancé par les avantages d’être protégé contre la COVID-19. Tout comme plusieurs autres traitements médicaux, le consentement éclairé est requis. C’est notre travail, en qualité de professionnels de la santé, de fournir les faits – et oui, l’empathie – lorsque des patients expriment leur inquiétude à l’idée de se faire vacciner. 

Chaque personne qui reçoit le vaccin doit comprendre les avantages de l’immunisation, ainsi que les risques potentiels. Tous, au Canada, devraient avoir ce qu’il faut pour prendre une décision éclairée.  

Certaines personnes ont mentionné être inquiètes par rapport au développement de ces vaccins en un temps record. Produire de nombreux vaccins en moins d’un an est le résultat d’un effort monumental à l’échelle de la planète, et de la mobilisation de l’ingéniosité d’une communauté scientifique poursuivant un but commun. 

Des essais cliniques à grande échelle sur l’efficacité des vaccins, et auxquels ont participé des dizaines de milliers de personnes, y compris plusieurs venant de milieux différents, ont permis de confirmer des taux élevés de protection et peu, ou pas, d’événements indésirables. Malgré l’échéancier serré, aucun raccourci n’a été pris : ces vaccins ont été soumis aux mêmes normes que tout autre vaccin développé antérieurement. 

Au Canada, le processus d’homologation par Santé Canada est sûr et efficace. L’évaluation des données scientifiques et cliniques est faite indépendamment et le processus est rigoureux. Nous savons aussi que, historiquement, les programmes d’immunisation ont sauvé d’innombrables vies partout dans le monde. Les vaccins contre la COVID-19, approuvés jusqu’à maintenant, ont le potentiel d’offrir une protection grandement nécessaire contre la propagation du SRAS-CoV-2. Or, cela se fera seulement si un nombre suffisant de personnes choisissent de se faire vacciner.

En qualité d’infirmières et d’infirmiers du Canada, nous tenons à encourager toutes les personnes qui vivent au Canada à se faire vacciner dès qu’il sera possible de le faire. Ensemble, nous pouvons contenir ce virus, mettre fin à la pandémie et participer à la reprise post-pandémie au Canada. 

La Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers qui représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiantes et étudiants en sciences infirmières au pays.

Pour nous soumettre vos texte d’opinion, écrivez-nous: [email protected]

Partager