Mélissa Cassista dans un tourbillon de créativité

Écrit par : Mélodie Charest

9 avril 2021

Mots-clés : , ,

Après s’être « donné le droit » de replonger dans la musique, Mélissa Cassista a lancé à 26 ans sa première chanson le 22 janvier dernier. Des papillons dans l’air, sa composition, est le coup d’envoi de son EP qui sortira à l’automne 2021, mais aussi un moyen d’apporter du soutien et de l’amour à ses proches en ces temps difficiles. 

Vous l’avez certainement déjà vu quelque part ! Mélissa Cassista anime avec Émanuel Dubbeldam l’émission jeunesse ONIVA ! sur Radio-CanadaC’est d’ailleurs par cette porte qu’elle est entrée en Alberta.

Elle était déjà journaliste culturelle à Radio-Canada en Saskatchewan, lorsqu’elle obtient l’opportunité d’animer cette émission jeunesse. Sans aucune famille dans la province de la rose sauvage, Mélissa se « lance dans le vide ». Un saut dont elle a su amortir l’atterrissage en s’inscrivant dans toutes sortes de troupes et groupes de danse de compétitions ; une passion qui la suit depuis qu’elle a quatre ans.

Les troupes de danse que Mélissa a intégrées lors de son arrivée à Edmonton ont été une comme une famille pour elle. Crédit: Courtoisie.

Étant dans cinq troupes différentes, Mélissa s’est moins consacrée à la musique. Pourtant, le 4e art fait également partie de ses passions, de sa vie. « Je me suis rendue compte que la danse avait pris tellement de place que je n’en avais plus pour la musique, dit-elle entre deux rires. J’ai juste fait comme d’habitude, j’y suis allé avec l’élan de ce qui me tente, ce qui m’allume dans le moment et les mois à venir. Avec la danse, j’avais exploré mon rêve et atteint mes objectifs. C’était le temps d’explorer cette autre passion qui est super large ».

En 2021, au lieu de danser sur les mélodies des autres, elle a décidé de les composer! Crédit: Courtoisie.

Lancer une bouteille musicale à la mer

Des papillons dans l’air a été écrite en mars et mai 2020. La pandémie faisait le même effet qu’un tremblement de terre partout sur la planète, mais dans le cœur de Mélissa, ces temps de confinement ressemblaient davantage à un tsunami.

Mélissa Cassista a lancé sa première chanson, Des papillons dans l’air, le vendredi 22 janvier dernier. Crédit : Courtoisie.

En regardant par la fenêtre, le regard lourd et songeur, elle confie : « Ma mère attendait une opération préoccupante. Pendant que j’écrivais la chanson, ma mère était à l’hôpital et elle n’avait pas le droit d’accompagnants. Elle me mettait en FaceTime, dans sa chambre d’hôpital, et je lui jouais ma chanson au piano. Ça me donnait l’impression d’être avec elle et de lui envoyer de l’amour, parce que je me sentais tellement impuissante. En même temps, je voyais sur les réseaux sociaux des personnes qui perdaient ceux qu’elles aimaient à cause de la pandémie. C’est un moment où c’est tellement important de s’envoyer de l’amour et de se soutenir ».

Outillée de son piano et d’inspirations qui lui « viennent toutes seules ». Crédit: Courtoisie

Avant ça, Mélissa s’était pour la première fois lancée sur une scène pour chanter lorsqu’elle était en 6e année. Une expérience qu’elle renouvelle toutes les fois où elle le pouvait lorsqu’elle devient élève au secondaire. D’ailleurs, ses premières chansons, elle les a composées à l’adolescence, avant de mettre cette facette de ses nombreuses personnalités artistiques de côté pendant plusieurs années.

Au 60e anniversaire de son père, « y’a environ 18 mois », elle se laisse à nouveau emporter par les notes. « Au lieu de lui écrire une carte ou de lui lire un mot, j’avais envie de célébrer ça de façon symbolique […]. J’avais vraiment eu du fun à faire ça. Mon copain m’a dit de recommencer à écrire des chansons. Il m’a vraiment donné une tape dans le dos pour croire en moi et recommencer ».

Quelque temps après, un voleur lui dérobe son vélo. Un évènement qu’elle perçoit comme une incursion dans son intimité. Elle décide alors d’écrire une chanson d’amour, avec une touche d’humour, à ce véhicule à deux roues qu’elle avait perdu. « J’ai écrit cette chanson-là et on aura dit que j’avais ouvert le canal : ça continuait de couler ». Comment ses idées de textes et de mélodies lui viennent-elles en tête ? « Ça vient tout seul, répond-elle, tout bonnement. Je m’ouvre et ça me touche, c’est organique ».

Son projet musical en vidéo

Mélissa était accompagnée de Paul Cournoyer pour l’enregistrement de ses chansons et la construction de son « univers musical ». Souvent comparée à des chanteuses québécoises, comme Ingrid St-Pierre ou Ariane Brunet, elle s’inscrit dans cette lignée d’artistes francophones qui font des chansons à texte. « Si tu veux la pleine expérience et comprendre le sens [de la chanson], il faut que tu l’écoutes plus d’une fois ! », prévient-elle.

Pour l’instant, son univers évolue dans une pop alternative, mais « le style hip-hop va [la] rattraper un jour ! » Bien que l’EP ne sortira que l’automne prochain, d’autres projets gravitent déjà autour de celui-ci : une ligne de vêtements, mais aussi un projet vidéo.

Crédit: Courtoisie

Son amoureux, Adnan Mohamed (qui est vidéaste) et elle ont décidé de « documenter le projet » et ses débuts en musique. Le résultat sera publié prochainement sur la chaîne YouTube de la chanteuse.

Aujourd’hui, celle qui joue aussi du piano et du ukulélé découvre plusieurs couches de son « identité musicale ». Pour autant, elle n’envisage pas une carrière à temps plein en musique. Du moins, « pas pour le moment »…

Pour écouter les chansons de Mélissa Cassista et visionner ses prochains projets, rendez-vous sur sa chaine YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UCgAWxp83f07zQP-I1EBPmtg

Partager

Articles similaires