Papier de soie, un premier projet musical pour Mélissa Cassista

Écrit par : Gabrielle Beaupré

22 décembre 2021

Mots-clés : ,
Mélissa Cassista. «Le temps que j’ai mis pour préparer l’album et le lancement m’a demandé beaucoup de courage et de motivation au quotidien.» Crédit : Courtoisie

Le 12 novembre dernier, Mélissa Cassista a réalisé un rêve de jeunesse en lançant son premier EP intitulé Papier de soie. Avec une grande fierté, elle se dit accomplie par son projet musical. «Il est vraiment à mon image. C’est la première fois que je compose 100% de la musique et des paroles.» 

La Rimouskoise Mélissa Cassista a quitté l’Alberta pour le Québec en avril dernier afin de se rapprocher de sa famille. Rejointe au téléphone, elle raconte avec enthousiasme et dynamisme que son EP est l’aboutissement de plusieurs mois de travail. Ayant mis sa carrière d’animatrice de côté pour se concentrer sur la conception et le lancement de son mini-album, Mélissa a enfin l’impression d’être prise au sérieux avec sa musique. 

Mélissa Cassista aime «ne pas faire comme tout le monde et suivre son propre chemin». Crédit : Courtoisie

Son EP, réalisé à Edmonton avant son départ, a comme thème principal «le sens de l’émerveillement». Ayant toujours son cœur d’enfant, l’ancienne animatrice jeunesse de ONIVA! raconte à travers sa musique l’importance de s’émerveiller à tout âge. Elle réitère sa pensée : en tant qu’adulte, il faut pouvoir «cultiver l’émerveillement parce qu’il y a tellement de raisons de s’affaisser et de baisser les bras, car la vie peut être lourde».

Papier de soie contient les quatre premières chansons que l’auteure-compositrice-interprète a écrites depuis qu’elle a terminé le secondaire. Durant son adolescence, Mélissa raconte qu’elle en a écrites beaucoup, mais qu’elle a laissé de côté sa plume pour se concentrer sur la danse et l’université. Elle a recommencé à écrire à l’automne 2019 dans un «but personnel». Finalement, elle «a eu vraiment envie de faire vivre ses chansons et de les enregistrer en studio». 

Derrière les chansons

Mélissa est incapable de dire quelle est sa chanson préférée sur son EP. En relatant des propos d’artistes qu’elle a souvent entendus, «c’est comme demander à un parent de choisir un enfant». La musicienne souligne qu’elle les aime toutes les quatre.

Mélissa Cassista indique que «les photos de mon EP font référence à l’imagination». Crédit : Courtoisie

«Elles ont toutes un vécu et un historique différent.» La chanson CCM (NEVADA) est la première chanson qu’elle a écrite depuis la fin de son secondaire, alors «elle est spéciale».  De plus, elle s’est fait dire par son entourage que «c’est celle qui lui reste le plus dans la tête». 

Papier de soie, l’ancienne animatrice de ONIVA! l’a écrite en 15 minutes pendant qu’elle se trouvait dans un avion. Lorsqu’elle l’a jouée au piano pour la première fois, elle se rappelle «d’avoir trouvé ça magique». 

La chanson Des papillons dans l’air, écrite spécialement pour sa mère, «est la plus intime et elle est la plus personnelle». Celle-ci a d’ailleurs fait l’objet d’un vidéoclip inédit que Mélissa a offert en cadeau à sa mère. Émue, la Rimouskoise raconte que les proches de sa mère sont venues chanter le dernier refrain de la chanson avec elle. «C’était tellement touchant.»

Mélissa Cassista a écrit plus d’une centaine de chansons qui attendent d’être mises en musique. Crédit : Courtoisie

Quant à la chanson Mon premier mot d’enfant, Mélissa explique qu’elle l’a écrite comme une réponse à la chanson Ma mère chantait toujours de Ginette Reno. «Ma mère me la chantait quand j’étais jeune». Sa chanson Mon premier mot d’enfant donne à Mélissa l’impression «qu’au lieu que ma mère me la chante, c’est un peu moi qui la chante.»

Ses projets d’avenir 

En janvier prochain, Mélissa Cassista sortira une série documentaire sur sa chaîne YouTube qui racontera le processus de création de son premier EP jusqu’à son lancement. Grâce à ce projet, elle veut notamment montrer sa vulnérabilité, sa prise de décisions, ses remises en question et ses journées de travail. «Ce n’est pas l’animatrice [que vous allez voir], mais moi, au quotidien, dans mon naturel.»   

La sortie de la série documentaire était normalement prévue en novembre, mais Mélissa a décidé de la repousser afin de se concentrer sur le lancement de son mini-album et sur le montage des vidéos. Parallèlement, l’ancienne animatrice de ONIVA! souhaite remettre les pieds dans la province albertaine pour présenter son premier EP. 

 

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!