Nathalie, une guide de marche en montagne au féminin

Écrit par : Arnaud Barbet

9 avril 2021

Originaire de Suisse romande, Nathalie Drotar-Roulin, albertaine d’adoption, a troqué ses bottes et son chapeau de cowboy pour des raquettes à neige et autres accessoires essentiels afin de gravir les Rocheuses. Passionnée des grands espaces alpins, elle se lance dans l’aventure entrepreneuriale en 2018. Son créneau, la marche en montagne. Une expérience à partager qu’elle veut inoubliable, basée sur le plaisir, la connexion avec la nature, la prévention et l’apprentissage d’un milieu parfois hostile.

« Non ! Il n’y a pas d’ours sanguinaires derrière chaque arbre de nos vallées », explique-t-elle avec humour. Cette passionnée, longtemps attachée à un bureau, a finalement lancé Nat’s Adventure Travels, la plus belle façon de prendre la poudre d’escampette.

Nathalie aime aussi prendre de la hauteur sur des pentes très verticales. Crédit: Nat’s Adventure Travels

Récemment diplômée et certifiée par l’Association canadienne des guides de montagne, cette baroudeuse n’en est pas à son premier coup d’essai. « La première fois que je suis venue en Alberta en 1992, je ne rêvais que de chevaux, de ranch, de bottes de cowboy. J’y ai rencontré une famille chez qui j’étais jeune fille au pair, my canadian family ». Régulièrement, elle passe quelques mois au Canada, lorsqu’elle décide finalement de s’installer à Calgary en 2008.

« Un million d’habitants, cela faisait beaucoup pour moi. Passionnée de montagne et bénévole au Club Alpin Suisse, j’ai tout de suite adhéré au Club Alpin Canadien à Calgary. J’ai ainsi fait mes premiers pas dans cette communauté, j’y ai appris beaucoup en profitant de cette cour arrière incroyable loin de mon emploi de bureau ».

Guide, une marche à la fois

« En Europe, le métier de guide à une histoire, un passé. Il est connu de la population. Ici, c’est un peu différent », explique-t-elle sans oublier de souligner ce petit côté masculin, pour ne pas dire machiste, qui entoure la communauté. De la marche en raquette au ski de randonnée en passant par l’escalade de glace, la montagne est un terrain de jeu des plus enivrants », souligne-t-elle. Nathalie est fière de faire partie de l’ACMG (Association Of Canadian Mountain Guides) en tant que Guide de marche en montagne. L’association elle, compte 1400 professionnels dans différents sports de montagne, dont 315 Guides de marche et 203 Guides de montagne pour seulement 16 femmes.

« Au club Alpin, j’ai appris énormément de mes pairs. C’est une communauté incroyable, passionnée et ouverte au partage. » C’est dans cet esprit qu’elle offre dès l’automne des randonnées pédestres loin des sentiers battus. « Mon plaisir, c’est de partager cette soupape de bien-être qu’est la montagne, et ce peu importe votre niveau ! »

Nathalie sur les glaciers de la traversée Wapta. Une classique en ski de randonnée au-dessus du glacier Bow. Crédit : Nat’s Adventure Travels

Il lui a fallu de nombreuses années de découvertes et d’apprentissage pour arriver à cette maturité qui lui permet aujourd’hui d’emmener ses clients, ici ou à l’étranger, dans des conditions de sécurité optimale. « Tous les jours, j’apprends. Cet apprentissage, j’aime le partager avec mes clients. Ainsi, lorsqu’ils viennent avec moi, c’est avant tout une expérience ! »

C’est ainsi qu’en plus de vous faire découvrir des paysages extraordinaires, elle trouvera une cerise à déposer sur le gâteau. « J’espère très vite mettre en place des randonnées avec, pourquoi pas, un objectif gastronomique à la fin ! » De quoi en motiver certains…

Persuadée qu’il est aujourd’hui important d’offrir des connaissances aux marcheurs néophytes, elle lance des programmes de formation pour que la randonnée reste un plaisir. « Il y a trop de personnes qui se lancent sans savoir. La montagne est un environnement risqué, on ne peut pas faire n’importe quoi. Par contre, lorsque vous avez les bases, c’est un terrain de jeu sans limites », insiste-t-elle. Elle offrira donc prochainement des formations en orientation et sur les risques d’avalanche et produit déjà des vidéos pédagogiques pour la sécurité de tous en montagne.

Une touche féminine

Trilingue français, anglais et allemand, elle sait qu’elle ne pourra pas partir aux États-Unis cet automne à la conquête des falaises vertigineuses des parcs nationaux du sud du pays. À l’inverse, elle espère voir une clientèle locale se lancer de nouveaux défis.

« Rien n’est plus enrichissant que de faire découvrir tous ces trésors au bord du chemin. J’ai, je crois, la chance de pouvoir transformer la vie d’une personne qui a des craintes face à cet environnement. Peut-être qu’elle ne pourra que gravir 200 mètres de dénivelé au début, mais c’est certain qu’elle essaiera à nouveau, plus loin, plus haut. »

Logo Nathalie Drotar-Roulin

Sensible à la diversité, elle espère voir de plus en plus de femmes en montagne. « Les femmes sont parfois moins téméraires dans leur approche des sports de plein air. Elles suivent leurs époux, se cantonnent à de petites randonnées bien balisées. Mais j’aimerais aussi leur partager ce bonheur d’être indépendante dans cet environnement, et ce, en toute sécurité ».

L’idée de créer des courses à thèmes, au féminin, avec des retraites, du yoga ou d’autres bienfaits, germe tranquillement dans son plan d’affaires. Elle peut d’ailleurs compter sur quelques autres femmes guides pour avancer dans cette voie. La montagne par les femmes et pour les femmes !

Rassurons-nous, Nathalie Drotar-Roulin n’est pas exclusive et invite tout le monde à la rejoindre pour une randonnée d’un jour ou une ascension d’une semaine. Heureuse de reconnecter avec la nature, elle invite tout le monde, « avec ou sans elle, à faire ce pas ». Autodidacte, elle n’arrête jamais de rêver à d’autres escapades et espère un jour « avoir un pied sur chaque continent pour développer cette activité passionnante ! »

Pour en savoir plus :

www.natsadventuretravels.ca

[email protected]

Instagram : nats_adventuretravels

Facebook : Nats_AdventureTravels

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires