Votre guide pour connaître chaque candidat aux élections municipales d’Edmonton

Écrit par : Jeunes Plumes

17 octobre 2021

Mots-clés : ,

Le Franco, en collaboration avec le Conseil scolaire Centre-Nord, a lancé le projet: Plumes jeunesses au CSCN ! Des élèves de la 5e à la 12e année ont été invités à écrire des textes sur un même thème : les élections municipales.

Le but de ce projet est d’offrir aux jeunes une expérience pratique d’écriture dans un contexte réel en les affectant à rédiger un texte sous la forme d’un article.

Les élèves intéressés par le projet ont reçu une formation de l’équipe du Franco. Les meilleurs textes remporteront un total de 800$ en prix. Le Conseil scolaire Centre-Nord et le journal Le Franco sont heureux de s’associer pour ce projet qui encourage le relève locale en journalisme en Alberta tout en décloisonnant l’utilisation du français en dehors des salles de classe et dans l’espace public.

Cette année, les Edmontoniens ont été bouleversés par la COVID-19 lors des élections fédérales et plus particulièrement l’environnement. L’environnement est un élément très important dans la vie de tous les jours et avec tous ces changements, on a besoin de quelqu’un pour nous guider. Il y a onze candidats qui se présentent aux élections municipales et chaque candidat a des opinions différentes. 

Pour commencer, on a Brian Breezy Greg. Il est un musicien retraité. Sa campagne est complètement basée sur s’assurer que la vie à Edmonton est abordable. D’abord, il a des idées pour offrir à la société sur l’importance de communiquer naturellement au lieu de forcer l’idéologie sur les électeurs avec de la publicité payante qui vise à manipuler et à influencer leurs choix politiques. Il n’a pas d’informations au sujet de l’environnement. 

Deuxièmement, Cheryll Watson est une dame avec zéro contexte politique. Elle suggère que le conseil soit prêt pour une perspective externe. Cheryll dit que trop de temps et d’argent des contribuables sont consacrés à l’exploration d’idées que d’autres villes ont déjà étudiées et mises en œuvre. Cheryll veut contribuer activement aux problèmes comme la santé mentale, l’éducation et les causes environnementales. 

Ensuite, on a Rick Comrie. Il est le propriétaire de son entreprise, Tire Boys. En tant que père dévoué qui connaît Edmonton de fond en comble, il veut apporter ses connaissances pour les questions importantes à la plateforme du maire. Il pense que la région de Our River Valley est magnifique et doit le rester. Il pense qu’elle devrait être conservée dans son état naturel pour rester un centre de loisirs et d’activités incontournable pour tous les résidents d’Edmonton. 

Puis, on a Abdul Malik Chukwudi, ingénieur-géologue. Il veut promouvoir l’environnement de croissance des entreprises, diversifier notre économie, relever les défis sociaux, résoudre les problèmes sociaux, améliorer le développement des infrastructures et le transport, réduire la dette et les impôts ainsi que planifier pour demain. 

Capture écran du fil twitter de Edmonton Elections pour insiter les habitants à voter. Photo : Capture écran

Pour continuer, Kim Krushell est une ancienne conseillère, une entrepreneure et une femme d’affaires. Kim désire que sa vision équilibrée et audacieuse pour Edmonton soit enracinée dans son vaste potentiel. Elle sait qu’une ville prospère est une ville où chaque Edmontonien peut se construire une vie et voir un avenir. Ses idées incluent des engagements de la part de la direction, une ville dynamique et connectée, une reprise économique et la croissance, des services de base et d’entretien ainsi que la prise en charge de nos plus vulnérables.

Prochain candidat, Augustine Marah. Il est un enseignant et un activiste communautaire. Il se présente comme candidat afin de contribuer à la ville qui a eu l’impact le plus important dans sa vie. Ayant de l’expérience dans l’entrepreneuriat et les petites entreprises, il s’intéresse à trouver des moyens créatifs d’augmenter, d’améliorer et de diversifier la création d’emplois pour la prospérité de la population d’Edmonton. De plus, il veut poursuivre les efforts du maire Don Iveson pour réduire la population de sans-abri à Edmonton. 

Il y a aussi Mike Nickel qui se présente comme candidat. Il est conseiller municipal de la circonscription municipale 11. Il dit que ce sont les vrais problèmes que les Edmontoniens de tous les jours partagent avec lui aux portes, au téléphone et par courriel. En tant que maire, il aura à coeur son travail de résoudre des problèmes et soucis comme la valeur pour tous, l’économie, les emplois, la fin du radar photo, les travailleurs de première ligne, la gestion pléthorique, la sauvegarde de notre vallée fluviale, l’abordabilité et un avenir pour notre jeunesse. 

Amarjeet Sohi est un ancien conseiller et député. Il pense que l’économie, les problèmes sociaux, les changements climatiques et l’équité sont tous liés. Il pense qu’une économie saine commence par des personnes saines et résilientes. Il convainc que nous avons besoin de communautés fortes avec des entreprises, que nous devons nous attaquer aux problèmes de toxicomanie et de santé mentale. Il pense que nous ne pouvons laisser personne de côté alors que nous luttons contre les changements climatiques.

Ensuite, Diana Steele est présidente de la ligue communautaire de Crestwood. Ses idées incluent d’offrir des taux d’imposition attrayants pour la rétention et l’attraction d’entreprises, promouvoir et soutenir les entreprises locales comme nous ne l’avons jamais fait auparavant, mettre fin à l’itinérance, répondre aux besoins des familles, assurer la sécurité publique, mettre plusieurs options de transport disponibles tout en gardant notre ville agréable et fonctionnelle pour chaque choix. 

Puis, il y a Michael Oshry, un entrepreneur. Il a des idées comme la technologie de relance économique et les emplois, laisser Edmonton être une ville libre pour tout le monde, un leadership concentré et une gestion plus forte, en plus de soutenir les communautés.

Avec toute cette information pour tout savoir sur chaque candidat, voici l’avis de quelques personnes que j’ai interviewées. Première question : Qui, selon vous, ferait un excellent candidat dans le secteur de l’environnement et pourquoi? Ma mère dit que Rick Comrie parce qu’il semble très inquiet pour la sécurité de notre River Valley. Mon père dit que Amarjeet Sohi semble vouloir protéger la nature à Edmonton. 

Deuxième question : Qui, à votre avis, est le bon choix pour le maire et pourquoi? Mon père suggère Mike Nickel parce qu’il a de bonnes idées comme il veut des changements. Ma mère dit Amarjeet Sohi parce qu’il semble être une personne décente et avoir des idées pour les vrais soucis. 

Après avoir lu cet article, tu peux faire le bon choix.

*À noter que les informations sur Vanessa Denman n’étaient pas disponibles lors de l’écriture de cet article.

Ariella Batariho – École Sainte-Jeanne-d’Arc – 6e Année

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!