Si j’étais mairesse / maire… Partie 1

Écrit par : Jeunes Plumes

14 octobre 2021

Mots-clés : ,

Le Franco, en collaboration avec le Conseil scolaire Centre-Nord, a lancé le projet: Plumes jeunesses au CSCN ! Des élèves de la 5e à la 12e année ont été invités à écrire des textes sur un même thème : les élections municipales.

Le but de ce projet est d’offrir aux jeunes une expérience pratique d’écriture dans un contexte réel en les affectant à rédiger un texte sous la forme d’un article.

Les élèves intéressés par le projet ont reçu une formation de l’équipe du Franco. Les meilleurs textes remporteront un total de 800$ en prix. Le Conseil scolaire Centre-Nord et le journal Le Franco sont heureux de s’associer pour ce projet qui encourage le relève locale en journalisme en Alberta tout en décloisonnant l’utilisation du français en dehors des salles de classe et dans l’espace public.

Si j’étais maire, je construirais des maisons pour les animaux qui sont abandonnés dans les rues. Parce qu’ il y a des millions d’animaux qui sont abandonnés tous les jours. Les maisons leur donneraient de la nourriture, des lits et des jouets pour qu’ils aient une bonne vie. 

Gabriel Vézina

La deuxième chose que je ferais c’est que toutes les écoles ont besoin d’avoir un jardin dans la classe pour faire pousser des fruits et des légumes. Ça pourrait montrer aux élèves comment prendre soin des jardins, et ça aiderait à apprécier les plantes.

Ma troisième chose que je ferais. Ça serait que je construise des maisons pour les pauvres. Les maisons auraient de la nourriture, des lits, une salle de bain, une cuisine et des vêtements. Il pourrait rester 2 ans pour qu’il ait le temps de trouver un travail et commencer à regarder pour une maison.

Ma quatrième chose que je ferai. Ça serait que je mette des panneaux solaires pour les écoles pour donner l’électricité à l’école parce que les écoles prennent beaucoup d’électricité par jour. Les écoles prendraient moins d’électricité, ça aiderait l’environnement. 

Ça, c’est toutes les choses que je ferais si j’étais maire.

Gabriel Vézina – École Notre-Dame – 6e année

Si j’étais mairesse…

À mon avis, il serait important d’avoir plus de bandes cyclables, afin d’offrir plus de liberté aux cyclistes et aux piétons. En effet, beaucoup de personnes sont mortes parce qu’il n’y a pas assez de bandes cyclables. C’est très évitable! Je pense aussi qu’elles devraient être construites loin des routes, car ce serait plus sécuritaire. Je ferais aussi la diminution progressive des voitures à essence, en les remplaçant par des voitures électriques. 

Comme mairesse, je favoriserais l’utilisation des panneaux solaires pour l’énergie. Même si ça prend beaucoup d’années pour fabriquer les panneaux et remplacer les autres formes d’énergies, ça donne de l’espoir pour les générations à venir. En plus, la production et l’utilisation du pétrole polluent la planète. Tel que le pétrole est important du côté économique parce que leur gisement permet à beaucoup de personnes d’avoir du travail, l’utilisation d’énergie renouvelable produirait aussi des emplois.

Marie-Christelle Banyansekera nous montre son lieu de vie sur la carte. Photo : courtoisie

Un autre sujet à discuter serait les parcs. J’ajouterai des toilettes et des fontaines d’eau potable à chaque parc et je mettrais un espace réservé aux animaux. Ensuite, je commencerai la construction d’hébergement pour les personnes sans abri afin d’arrêter l’itinérance à Edmonton. Je créerais aussi des restaurants gratuits pour les personnes pauvres, les personnes handicapées et les personnes âgées isolées. 

Si j’étais mairesse, tous les artistes locaux auraient un endroit spécifique dans la ville pour faire connaître leur art et leur musique. Plusieurs personnes pourraient venir voir leur art et écouter leur musique! Je créerais aussi une petite avenue pour les gens qui veulent ouvrir un restaurant avec leurs mets culturels. Ça ferait une très belle avenue multiculturelle!

Pour conclure, il y a  énormément de changement que j’apporterais à la ville d’Edmonton si j’étais élue mairesse, tristement je suis trop jeune, mais c’est sûr que vous allez me voir aux élections de 2029!

Marie-Christelle Banyansekera – École Père-Lacombe – 5e année 

Myvie… La nouvelle mairesse d’Edmonton! 

Si j’étais mairesse, je ferais en sorte qu’on bâtisse plus de maisons résidentielles, parce que la population d’Edmonton est en train d’augmenter. J’aimerais aussi construire plus de foyers de retraite pour garantir qu’on aurait assez de place pour les personnes âgées. 

De plus, je ferais la construction de beaucoup de parcs dans la ville! Il est nécessaire d’avoir plus de parcs pour que les jeunes aient un endroit pour se détendre et jouer ensemble. Comme mairesse, je m’assurais que chaque enfant aurait accès à un parc près de leurs maisons.

Myvie Ngabulongo nous montre son lieu de vie sur la carte. Photo : Courtoisie

Je crois aussi que le prix des transports publics devrait être diminué. Il y a beaucoup de citoyens qui utilisent les transports publics quotidiennement et si le prix est réduit ça aurait un impact positif sur leur qualité de vie. Les citoyens devraient avoir le droit de prendre le bus et le train pour 2$ par jour!  

Finalement, je ferais construire trente hôpitaux répandus à travers la ville. En ce moment, il y a un excès de gens qui tombent malades à cause du COVID-19, et il manque de la place dans les hôpitaux. Comme mairesse, si je construis trente nouveaux hôpitaux la ville serait prête pour n’importe quelle urgence sanitaire qui vient attaquer!

Myvie Ngabulongo – École Père-Lacombe – 5e année 

Si j’étais mairesse…

Si j’étais mairesse de la ville d’Edmonton, j’aiderais la ville en aidant notre économie. Depuis la pandémie, l’économie d’Edmonton n’est pas très bonne. Pour aider l’économie, je veux en premier aider les petites entreprises d’Edmonton. Je vais arrêter les grandes entreprises de venir en Edmonton pour donner la chance aux petites entreprises. Je vais organiser des activités dehors pour les promouvoir. Ce serait comme un festival. Il y aura des jeux pour les enfants et les adultes. Des grands chars de parade vont aller partout dans la ville pour ramasser de l’argent pour les entreprises.  

Rachel Modry-Dumesnil

Une partie de cette monnaie va aller dans un gros compte bancaire. Ce compte garderait l’argent pour le futur. Les millionnaires vont aussi devoir faire leur part en payant leur moitié des taxes.  Si par exemple les gens payent cinquante dollars chaque mois en taxes, les ultras riches vont payer cent dollars, ou même cent cinquante dollars. J’ai plein d’autres idées concernant l’argent d’Edmonton, mais trop pour écrire maintenant.

Je crois que la ville d’Edmonton a l’air très triste. C’est pourquoi je veux lui donner un peu de couleur. Mon idée, c’est que chaque samedi les gens vont peinturer les rues.

Les premiers samedis, les gens vont juste peindre les rues de leur quartier. Quand toutes les rues qui ont des maisons sont peintes, les gens peuvent peinturer les rues où il n’y a pas de maisons et juste des immeubles, comme au centre ville.  À la fin de ce projet, chaque rue d’Edmonton va être peinte. Si j’étais mairesse de la ville d’Edmonton, je veux que Edmonton soit une meilleure place pour vivre.

Rachel Modry-Dumesnil – École Notre-Dame – 6e année

Partager