Poésie par Anna Gural-Migdal, tirée de son livre

Écrit par : Le Franco

12 mars 2022

Mots-clés :

Anna Gural-Migdal est professeure émérite de littérature et cinéma à l’Université de l’Alberta. Éminente spécialiste d’Émile Zola, elle a publié de nombreux ouvrages et articles sur cet auteur. Elle a été rédactrice en chef de la revue canadienne de cinéma 24 images et directrice de la revue académique internationale Excavatio. Déserts noirs est son premier recueil de poésie.

Jeu solitaire

Sur le palier assombri joue une enfant elle fait des bulles gonfle ses joues

souffle s’essouffle

elle veut des bulles grosses comme la terre des bulles comme les cerfs-volants les montgolfières

des bulles comme des balles

mais c’est défendu enfant coincée entre deux étages sois sage

le palier s’impose seule plate-forme pour t’éviter l’ennui la rage

reste les petites bulles

elle improvise leur bal de sa grâce elles dansent s’élancent s’enlacent s’embrassent

s’étirent irisent chaque recoin de leurs bras tendus vers les châssis convient

les rosées du matin

dans le vide d’une cage d’escalier elle cristallise l’air avec son rire clair

La démarche du recueil est d’opérer par l’écriture un retournement conduisant de la stagnation au voyage, de l’amertume à l’espoir, du vide au trop-plein, de l’intime à l’espace extérieur, du silence à la parole, du noir au blanc. «Il y a des déserts noirs/aux larmes de sel/aux sables blancs.»

Ce poème est un extrait du recueil Déserts noirs publié aux éditions L’Harmattan

Ce poème est un extrait du recueil Déserts noirs publié aux éditions L’Harmattan

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!