LES GÂTERIES DE L’AÏD EL-FITR

Écrit par : Salima Bouyelli

13 mai 2021

La famille Legrou entourée de leurs amis lors de la fête de l’AÏd El-Fitr en 2020. Crédit : courtoisie

La communauté musulmane vient de fêter la fin du Ramadan qui a débuté le 13 avril dernier. La petite fête de l’Aïd El-Fitr a été, cette année encore, perturbée par le contexte sanitaire. Malgré tout, cette célébration religieuse, familiale et culinaire est toujours attendue avec impatience et délectation au sein des pratiquants.

Petits fours salés à déguster en famille ou entre amis. Crédit : Courtoisie

Les gâteaux traditionnels sucrés de l’Aïd El-Fitr ont comme un goût salé à cause de la Covid-19. Qu’à cela ne tienne, les familles ne se laissent pas démoraliser pour autant et se retroussent les manches avant de se mettre aux fourneaux. Ils y confectionnent des baklawas, des makrouds, des cornes de gazelle et autres feuilletés. Fourrés d’amandes à la saveur d’eau de fleur d’oranger ou à la saveur miel et eau de rose, ces pâtisseries ravissent les papilles.

La fête est virtuelle

Pour Fatima Legrou, de Fort McMurray, «cette année, la fête est virtuelle. On se connecte avec nos amis et ma sœur qui est à Montréal. On décore la maison pour faire quelque chose entre nous», explique-t-elle.

Fatima Legrou, infirmière de 36 ans, accompagnée de ses 2 enfants de 5 et 2 ans et de son époux Adham. Crédit : Courtoisie

Naturellement, elle a fait des gâteaux les derniers jours du Ramadan avec sa maman qui lui a rendu visite, pour que tout soit prêt le jour J. Elle n’a pas pu se rendre dans une mosquée à cause du nombre de personnes limité à dix dans les lieux de culte.

L’Aïd El-Fitr, c’est aussi une fête pour les enfants. Ils reçoivent des cadeaux et, comme le veut la tradition, de l’argent aussi de la part des parents et des proches. Mariam la petite fille de Fatima âgée de cinq s’initie déjà aux traditions en rappelant à sa maman «qu’après le jeûne, il y a le cadeau». 

Fatima Legrou et sa fille de 5 ans en tenues traditionnelles marocaines et les ballons de Aïd El-Fitr de 2020. Crédit : Courtoisie

Baklawas, makrouds et sablés à la confiture se bousculent devant votre porte

Chez la famille El Mejdani, «l’Aïd se fête comme un anniversaire», explique Saïd, le chef de famille, enseignant en informatique à Fort McMurray. Son épouse Hafida a commencé à préparer des gâteaux comme les boules de neige à base de noix de coco et de miel.

Gâteaux confectionnés par Hafida, épouse de Mr. Said El Mjedani pour célébrer la fin du Ramadan. Crédit : Courtoisie

Comme les restrictions se sont durcies depuis quelques jours, la célébration se fait à la maison comme tous les anniversaires ou fêtes de cette année, avec des jeux, des cadeaux et les appels en visio avec les proches «pour rendre le moment un peu spécial», confie monsieur El Mejdani. 

La famille El Mejdani s’est levée tôt ce matin comme en témoigne l’horloge derrière elle pour effectuer les prières de l’Aid el fitr.
Mr. Said El Mejdani, le chef de famille est récipiendaire du Prix de l’Excellence Nationale pour ses travaux en informatique, remis en personne par le Premier Ministre Justin Trudeau en 2019. Crédit: Courtoisie

La fête est aussi et surtout un moment de partage et d’échange d’assiettes de gâteaux et, pour ne pas faire d’entorse à la tradition, la famille a trouvé une solution en déposant une assiette de ces douceurs mielleuses aux amandes devant chaque porte de leurs proches.

Ainsi, les règles de distanciation et autres mesures sanitaires sont respectées et la surprise de trouver des baklawas, samsas, cornes de gazelle ou makrouds n’en sera que grandement appréciée.

Gâteaux de l’Aïd El-Fitr : sablés à la confiture, baklawa, griwech avant et après la cuisson. Crédit : Salima Bouyelli.

Les gâteaux traditionnels orientaux ne diffèrent pas énormément d’un pays à l’autre. Ni dans l’appellation, ni dans la composition.Traditionnellement, les ingrédients de base sont les amandes ou les pistaches, le miel, la farine et les arômes.

Si quelques récalcitrants cherchent à les diviser, il suffit juste de les réunir autour d’un thé à la menthe bien parfumé, accompagné de quelques feuilletés aux amandes pour les réconcilier.                                                                                                                                                                                                                                                                             

 

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires