SA EVA KATUSEVANAKO, LE VISAGE DE LA FRANCOPHONIE À BROOKS

Écrit par : Carol Offi

26 mars 2021

L’histoire de la communauté francophone de Brooks est intimement liée à celle de Sa Eva Katusevanako jusqu’à ce jour. Partie de rien, l’Association Francophone de Brooks (AFB) est aujourd’hui une communauté forte et dynamique dont le leadeurship du directeur a réussi à faire instaurer de nombreux services et ressources en français dans la ville.

Arrivé en décembre 2003 à Brooks pour travailler à JBS, la plus grande industrie de production de viande du Canada, Sa Eva fait le constat d’une francophonie quasi minoritaire, isolée et instable. Sans infrastructures d’accueil, les quelques familles quittaient la ville lorsque les enfants étaient en âge d’être scolarisés ou que les parents perdaient leur emploi, soutient-il. Inspiré par le cas du Centre d’Accueil pour les Nouveaux Arrivants Francophones (CANAF) de Calgary, alors géré par des compatriotes congolais, il décide de créer une structure similaire à Brooks.

L’aventure commence alors en 2004 avec l’appui technique des structures d’accueil francophones de Calgary. Avec une solide expérience de négociateur en tant que juriste de Droit international de l’Université Paris II en France et d’ex-conseiller en relations internationales de la République démocratique du Congo, son pays d’origine, Sa Eva a réussi a décroché son premier financement qui lui permet d’acquérir et d’équiper le bureau de l’AFB.

L’ouverture d’une école francophone, le premier challenge

L’un des premiers challenges de l’AFB a été de susciter la création de la première école francophone de Brooks, ce qui a contribué à stabiliser la communauté francophone. « Après la création de cette école francophone, nous avons eu des parents francophones qui ont commencé à venir à Brooks avec des enfants en âge de scolarité », explique-t-il. Ouverte en 2004, l’école Ruisseau affiliée au Conseil scolaire Francosud offre des cours de la maternelle à la 12e année.

Sa Eva est le directeur et fondateur de l’Association des francophones de Brooks. Crédit : courtoisie.

D’autres actions de l’AFB ont permis d’implanter solidement la communauté francophone. D’abord la création de la maison des jeunes ouverte en 2010, mais aussi l’arrivée de deux officiers bilingues à la GRC en 2007 ainsi qu’une autre ressource bilingue à Service Canada en 2010 et de divers travailleurs francophones. Pour le directeur, ces actions ont permis d’accroître la population francophone de Brooks, évaluée à ce jour à près de 450 personnes. L’association est également initiatrice du Franco festival de Brooks, un évènement culturel pour valoriser la langue française. Ledit festival s’est déroulé au mois de septembre 2020 avec un public limité à 50 personnes en raison de la Covid 19.

Une solide expérience au service de la francophonie 

« J’ai mis toute mon expertise acquise au Congo au service de la francophonie », déclare Sa Eva. Soit 13 années à de hautes fonctions dans son pays, notamment au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, mais aussi au ministère de l’Éducation et dans certaines facultés de droit et de sciences économiques et juridiques de son pays.

C’est justement à la faveur d’une mission dans le cadre de la coopération internationale qu’il décide de s’établir au Canada en raison du contexte sociopolitique difficile de son pays. Sa Eva se dit fier de la visibilité de la communauté francophone à Brooks. « Il y a beaucoup d’amélioration, l’AFB est en train de se développer ». Tous les projets et programmes de l’association se poursuivent avec le financement de Patrimoine Canada et du ministère de l’Immigration (IRCC). Il s’agit entre autres du plaidoyer pour l’instauration de services en français, du programme d’encadrement et d’intégration des jeunes immigrants, ayant permis à plusieurs d’entre eux d’obtenir un premier emploi. Ces jeunes sont leaders en matière de bénévolat à Brooks, confie Sa Eva, fier.

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!