SEPT PANNEAUX DE SIGNALISATION BILINGUES VANDALISÉS À CALGARY

Écrit par : Geoffrey Gaye

25 mars 2021

Le vendredi 22 mai 2020, l’héritage francophone de Calgary a été attaqué à coups de peinture noire. Les panneaux bilingues avaient été installés dans le quartier Mission, anciennement village francophone Rouleauville, l’année dernière par le Bureau de visibilité de Calgary (BVC) après l’approbation du Conseil municipal de la ville.

«Quel dommage!», dit Suzanne de Courville Nicol, présidente et créatrice du Bureau de visibilité de Calgary. Ce vendredi matin, les passants et automobilistes bravant la pluie pouvaient constater que les panneaux de signalisation bilingue n’affichaient plus que le mot anglais : «Stop».

Sur sept des dix-huit panneaux installés l’année dernière, le mot «arrêt» a été recouvert de peinture noire. L’information a été rendue publique par un tweet ce vendredi 22 mai aux alentours de 10 heures.

En juin dernier, le conseil municipal de Calgary avait approuvé à 8 voix contre 5, l’installation de ces panneaux bilingues, malgré une pétition signée par 149 habitants du quartier. Le Bureau de visibilité de Calgary soutenu par plusieurs partenaires du Conseil de développement économique (CDÉA) a ainsi financé ces panneaux installés en octobre 2019.

Selon l’historien Rob Lennard, à l’origine de l’initiative avec Suzanne de Courville Nicol et Ben Van De Walle, ces signalisations bilingues ont pour objectif de sensibiliser les gens à l’histoire francophone de Rouleauville.

L’ACFA publie un communiqué

Sheila Risbud, présidente de l’association canadienne française de l’Alberta (ACFA), porte-parole de la francophonie dans la province, a réagit dans un communiqué de presse publié dans l’après-midi.

«L’ACFA DÉPLORE CE TYPE DE COMPORTEMENT INACCEPTABLE QUI PORTE ATTEINTE À L’INTÉGRITÉ DE LA FRANCOPHONIE ET AU PATRIMOINE DE L’ALBERTA. LE QUARTIER ROULEAUVILLE EST L’UN DES PLUS BEAUX VESTIGES TÉMOIGNANT DE L’HISTOIRE DES FRANCOPHONES DANS L’OUEST CANADIEN. CE QUARTIER DE CALGARY A VU LE JOUR EN 1872 À L’ARRIVÉE D’UNE PREMIÈRE MISSION FRANCOPHONE, OÙ A ÉTÉ CRÉÉE LA PAROISSE NOTRE-DAME-DE-LA-PAIX QUI RASSEMBLAIT UNE MAJORITÉ DE MÉTIS FRANCOPHONES ET DE CANADIENS FRANÇAIS.»

SHEILA RISBUD, PRÉSIDENTE DE L’ACFA.

Sur Twitter, en français et en anglais, la ministre provinciale responsable du Secrétariat francophone a apporté le soutien du gouvernement à la communauté, après avoir annoncé que ces actes «devront être condamnées».

«S’ils ne connaissent pas l’histoire de ce quartier, je leur expliquerai»

« C’est déjà bien que pendant près de huit mois ils n’aient pas été endommagés. On s’attendait à ce qu’ils soient vandalisés. Du vandalisme, il y en a toujours et il y en aura toujours. Mais ces gens ne représentent pas la majorité», commente la présidente du Bureau de visibilité de Calgary.

Si j’étais en face de la, ou des, personne(s) qui ont fait ça je souhaiterais leur demander pourquoi. Je leur demanderai s’ils connaissent l’histoire de ce quartier, et s’ils ne la connaissent pas alors je leur expliquerai», ajoute celle pour qui ces actes s’apparentent à de l’ignorance.

Selon nos informations, les sept panneaux de signalisation de l’ancien quartier Rouleauville devraient très rapidement retrouver leurs couleurs bilingues.

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!