Vanessa Darling pétrit le bonheur sans gluten

Écrit par : Arnaud Barbet

9 avril 2021

Maman de trois enfants, cette femme d’affaires francophone avisée ne s’ennuie jamais. « Au four et au moulin », elle a su se lancer dans le grand bain de l’entrepreneuriat en laissant derrière elle sa carrière d’enseignante. Diagnostiquée cœliaque, elle offre aujourd’hui du pain et des gourmandises sucrées-salées, sans gluten et savoureuses à sa clientèle de Red Deer.

Diplômée du Campus Saint-Jean d’Edmonton en sciences de l’éducation, Vanessa Darling, installée depuis l’adolescence à Red Deer, a le goût des voyages. En France, au Mexique puis en Espagne, elle y partage sa passion pour l’enseignement et les langues. « J’ai toujours aimé voyager, pour l’aspect culturel, linguistique et bien sûr gastronomique », dit-elle en riant.

Portrait d’une famille «sans gluten». Vanessa et son époux John, Benjamin (8 ans), Stella (6 ans) et Luc (4 ans). Crédit: Moon Oceana Photography

Finalement lorsqu’elle dépose à nouveau ses valises à Red Deer, elle y retrouve un ami d’enfance. Son futur époux. « On s’était perdu de vue, et puis la magie a opéré. Nous nous sommes retrouvés, je suis tombée en amour, et nous avons aujourd’hui trois enfants, Benjamin, Stella et Luc ». John, lui, travaille sur la ferme familiale, il est céréalier.

« C’est un comble d’être mariée avec un céréalier lorsqu’on est cœliaque. Au début, il ne comprenait pas trop… », s’amuse-t-elle. Attachée à manger sainement, elle élabore des recettes adaptées, sans gluten, que toute la famille apprécie. « Lorsque lui aussi a réalisé qu’il avait des restrictions alimentaires, il s’est rendu compte de cette chance qu’il avait d’avoir quelqu’un capable de cuisiner en fonction des diètes des uns et des autres ». Une chance qui, au fil du temps, est devenue une opportunité.

Du tableau noir au pétrin

Des cupcakes qui font sans aucun doute frémir les papilles de ceux qui les mangent chez The Mapple Tree Bakery.  Crédit: Moon Oceana Photography

« Je rêvais d’être propriétaire d’un commerce. Ma sœur Alisha tenait une entreprise de traiteur à Edmonton. Nous avons travaillé ensemble et l’idée a germé ». Quelques mois de réflexion et les encouragements inconditionnels de son mari à quitter sa zone de confort ont eu raison de ses peurs. « Je devais reprendre le chemin de l’école après deux grossesses. Lui me voyait à la tête d’une boulangerie sans gluten. Un truc dont je rêvais, impossible à matérialiser. J’ai toujours été enseignante ! »

Au diable, la zone de confort ! Vanessa se lance. Il a fallu surmonter sa peur, voir les opportunités. Elle débute sur le marché de Red Deer avec quelques recettes. Le succès est rapide. La boulangerie, The Maple Tree, prend place au centre-ville. En quelques mois, sa clientèle est là. « La demande a été immédiate, nous avons commencé avec un pain et quelques autres produits. Aujourd’hui, nous en avons une cinquantaine ! », explique-t-elle fièrement. Mais le temps passe et les réalités économiques rattrapent sa petite entreprise.

Des bons et des moins bons moments

Vanessa adore les cupcakes, une de ses meilleures ventes. Crédit: Moon Oceana Photography

« Lorsque l’on est entrepreneure, il faut s’adapter. Nous n’avons pas eu le choix. Des mois plus tard, les loyers trop chers nous ont obligés à changer notre modèle d’affaires. » En 2017, elle installe son unité de production à la ferme. « Nous n’avons plus de pas-de-porte ; notre clientèle doit commander sur internet ou par téléphone, nous livrons ! La logistique est un peu plus compliquée, mais nos clients nous ont suivis. » Un soulagement.

Quoi qu’il en soit, elle réalise combien il est important de ne jamais se décourager, de ne jamais arrêter de rêver, de croire en soi. « À chaque instant, il faut être prêt à rebondir », assure-t-elle. La pandémie a été un moment spécial pour elle. Heureuse d’être installée à la ferme, elle a pu profiter des grands espaces et de ses enfants. « Je n’avais plus d’horaire fixe. Je pouvais choisir les moments où j’étais au travail et ceux où je m’occupais de ma famille, une chance incroyable ! »

À l’inverse, durant la pandémie, « c’est déchirant de congédier certains de ses employés. Quant au stress financier, il n’est pas simple à gérer. C’est cela aussi, être entrepreneure », confesse-t-elle. Elle remercie d’ailleurs tous ses employés qui travaillent et qui ont travaillé avec elle, « une équipe formidable qui m’a aussi permis d’avoir mon troisième enfant sans trop me soucier ».

Seul le croissant lui résiste

Du cheesecake au muffin, en passant par la baguette et le bagel, les produits de Vanessa ravissent les papilles de tous ceux qui y goûtent. Bien sûr, elle accepte les limites qui lui sont imposées par le sans-gluten et évite dans un souci de qualité d’utiliser certains produits.

« Nous utilisons des ingrédients comme la graine de chia, des sucres non raffinés tels que le sirop d’érable, le sucre de coco, etc. ; chaque recette est unique. Il faut qu’elle puisse être appréciée par tout le monde. Bien sûr, je réponds d’abord aux personnes qui ont des restrictions particulières, j’essaie de leur trouver les bonnes recettes. »

Elle cite d’ailleurs une amie, rentrée récemment de voyage, qui l’a félicité de la plus belle des manières. « Elle était partie en France. À son retour, elle m’a dit que le pain sans gluten que je faisais était souvent bien meilleur que le pain qu’elle avait pu manger là-bas ! » Difficile à croire.

Elle accepte le compliment avec un sentiment mitigé de gêne et de fierté, et conclut avec une pincée d’humour et d’obstination, « de toute façon, je n’ai jamais réussi à faire un croissant sans gluten à la hauteur de mes espérances, alors ! »

Pour commander :

http://www.themapletree.ca

Vanessa Darling : (403) 896 -6167, et par courriel [email protected]

Partager

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!