Voies Musicales, le nouveau spectacle interactif de l’Ouest canadien

Écrit par : Maxime Mainieri

15 avril 2021

Mots-clés : ,

Cette année, le célèbre concours Chant’Ouest est remplacé par un nouveau projet. Fini la compétition, place au spectacle et à l’interaction avec le public… en ligne. C’est Olga Gordon, jeune artiste de Calgary, qui représentait l’Alberta.

En 2021, le voile posé par le COVID sur la tenue de la compétition interprovinciale d’artistes émergents francophones Chant’Ouest a ouvert la voie à un nouveau projet. Baptisé Voies Musicales, il regroupe les quatre auteurs-compositeurs-interprètes représentant chacun les provinces de l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba et le territoire du Yukon. 

« Malgré un contexte difficile, nous voulions continuer d’offrir des opportunités de développement de carrières », explique Joel Couture, coordinateur de l’événement. Ainsi, l’aspect compétitif a été gommé pour se focaliser sur les interactions avec le public, en s’appuyant sur les outils numériques. 

Depuis le mois de novembre, différentes étapes ont jalonné Voies Musicale. Un camp virtuel a d’abord été organisé sur l’application Zoom, pendant trois jours. « L’idée était que les candidats rencontrent une première fois leur mentor respectif, pour commencer à préparer deux chansons », précise Joel Couture. 

La deuxième phase a été celle de l’élaboration du spectacle de chacun. « Les participants ont vécu des expériences différentes à cause de la pandémie, poursuit le coordinateur. On a appris à continuer de faire des répétitions et des captations, dans des conditions particulières ». Enfin, le jeudi 25 mars, le public a pu découvrir, en ligne et sur Radio Canada, les différentes productions. «Quelque chose de dynamique, où les gens participent à l’expérience», annonce Joel Couture.

(Sur la photo Joel Couture, le coordinateur de l’évènement Voies musicales. Crédit: courtoisie.)

L’Alberta représentée par la gagnante de Polyfonik

La candidate albertaine, Olga Gordon, a vécu une expérience particulièrement instructive. « À cause du confinement, je ne pouvais pas recevoir mon mentor à mon domicile », explique-t-elle. Alors, en autodidacte, elle s’est familiarisée aux différentes techniques de son et de lumière. 

Loin de considérer cela comme un obstacle, elle pose un regard positif sur la situation. « Maintenant, on sait qu’on est capable de le faire ». La victoire lors du concours de chant Polyfonik lui a offert le ticket d’entrée pour Voies Musicales. 

Âgée de 26 ans, cette artiste d’origine française a posé ses valises en 2015 à Calgary. Trois ans plus tard, elle rencontrait son conjoint et partenaire artistique Guillaume Boudrias. « Il est auteur-compositeur interprète, producteur et guitariste et c’est lui qui m’a donné le goût d’aller encore plus loin dans la musique ». 

Olga Gordon avait déjà écrit (et Guillaume Boudrias composé) ses deux chansons, Fille Caméléon et That’s What I’m Made Of, avant le début du concours. Son mentor, l’ancienne gagnante de Chant’Ouest Mireille Moquin, l’a ensuite aidé à les sublimer. « Lors de nos réunions, elle m’a permis de faire évoluer les paroles pour exprimer réellement ce que je suis et, en tant que comédienne de théâtre, elle m’a donné de précieux conseils pour être encore plus à l’aise sur scène ».

 Pour Joel Couture, « Olga a été très courageuse à cause des restrictions ». Il se dit aussi « impressionné par son désir d’apprendre et son professionnalisme ».

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires