le Dimanche 16 juin 2024
le Samedi 30 décembre 2023 11:48 Arts et culture

Une Lueur pour le temps des fêtes

Certains membres de l'ensemble Clé ont utilisé la technique du «verrillon» au grand émerveillement du public. Photo : Aidan Macpherson
Certains membres de l'ensemble Clé ont utilisé la technique du «verrillon» au grand émerveillement du public. Photo : Aidan Macpherson
(IJL-Réseau.Presse-Le Franco) - Le 10 décembre dernier, la Chorale Saint-Jean et l'ensemble vocal Clé ont donné un concert de fin d'année à l'église First Baptist, au centre-ville d'Edmonton. Intitulé Lueur, ce spectacle visait à évoquer l'esprit de Noël par un récital retentissant.
Une Lueur pour le temps des fêtes
00:00 00:00

Marie-Josée Ouimet, fondatrice et directrice de Clé et directrice par intérim de la Chorale Saint-Jean. Photo : Aidan Macpherson

Si la période des fêtes est très occupée pour les gens, Marie-Josée Ouimet ne peut guère se reposer. Directrice de trois chorales francophones, elle assume aussi le rôle de directrice par intérim de la Chorale Saint-Jean pendant la saison 2023-2024. Un poste libéré par le congé sabbatique de son directeur artistique depuis 1995, Laurier Fagnan. Très impliquée dans le milieu musical d’Edmonton, l’auteure-compositrice-interprète franco-albertaine s’oblige à être présente aux nombreux événements de décembre, temps des fêtes oblige. C’est aussi la période la plus active pour les choristes.

«Moi, je commence Noël au mois de juin», confie Marie-Josée qui doit «trouver, planifier, choisir [et] acheter» plus de trente œuvres à parfaire avec ses vocalistes dédiés. Cette année, elle a rassemblé deux de ses chœurs, la Chorale Saint-Jean et Clé, un ensemble vocal composé d’élèves de la 7e à la 12e année du Conseil scolaire Centre-Nord, pour organiser un concert festif. Une initiative pédagogique qui mêle des choristes universitaires aux jeunes qui sont, s’exclame Marie-Josée Ouimet avec fierté, parfois «plus sérieux et plus engagés même que mes adultes!»

Depuis l’été, elle prépare ce concert et le répertoire de chacune des chorales. La prouesse étant de ne s’être réunies qu’une seule fois pour répéter ensemble, et ce, trois jours seulement avant le spectacle. Malgré cela, la cheffe des chorales est ravie d’avoir trouvé un auditoire «satisfait par la prestation» des pièces proposées.

Dans le sanctuaire de l’église First Baptist ornée de fleurs et d’un sapin de Noël pour l’occasion, les chorales ont interprété une vingtaine d’œuvres. Si chacune des chorales avait son propre répertoire, elles étaient parfois réunies sur scène pour d’autres ritournelles. Les instruments, dont un carillon et des verres à vin remplis d’eau, ont aussi joué un rôle important dans la prestation en créant une ambiance festive.

Si quelques hymnes religieux étaient à l’honneur, les choristes ont également diverti le public avec des airs plus légers. Pendant la chanson Ce matin, j’ai rencontré le train de Michael Murray, les basses de la Chorale Saint-Jean ont suscité beaucoup de rires en imitant le bruit d’une locomotive dévalant la voie ferrée. La programmation multilingue a aussi mis en vedette des chants en anglais, en allemand et en espagnol.

La Chorale Saint-Jean et Clé ont partagé la scène pour la fin du récital. Photo : Aidan Macpherson

Les prochains concerts de la Chorale Saint-Jean auront lieu le 24 mars et le 30 avril 2024. Les emplacements seront annoncés sur choralesaintjean.ca. Habituellement, l’ensemble vocal Clé offre un spectacle au début de juin.

Elvin Do fait partie des basses de la Chorale Saint-Jean. Photo : Aidan Macpherson

L’amour de la musique et la joie du temps des fêtes

Elvin Do fait partie des basses de la Chorale Saint-Jean. Originaire de l’Ontario, il s’est installé en Alberta pour poursuivre un doctorat en direction de chœur à l’Université de l’Alberta. À Edmonton, il a découvert un ensemble musical accueillant qui lui permet aussi de s’impliquer dans la communauté francophone locale.

En plus de faire vibrer son organe vocal, l’étudiant bilingue a dirigé la chanson Notre Père d’Aix de Pierre Villette, une jolie manière de dévoiler au public ses compétences professionnelles. Alors qu’il était à la barre de la Chorale Saint-Jean, Elvin Do raconte avoir appliqué les principes de cette discipline qui le passionne et qui nécessite beaucoup de rigueur, à la fois dans les gestes et dans le rythme.

Mélomane, il a aimé toutes les chansons au programme, mais cite O Brillante Estrella (Ô étoile brillante) de Mark Sirett comme sa préférée. D’après lui, ce chant de Noël en espagnol met en musique un texte portoricain sur la nativité du Christ et se distingue par ces «rythmes» particuliers. 

Les membres du public ont également aimé le concert. Nadine Mcdonnell, une Franco-Albertaine d’origine acadienne, y a assisté avec sa mère, Jeanne McCusker, et dit avoir préféré l’interprétation de Glow (Lueur). Une création en anglais qu’elle considère comme «très jolie» et qui «rappelle des journées passives d’hiver» où l’on reste à cocooner.

Laurier Fagnan, directeur artistique de la Chorale Saint-Jean. Photo : Aidan Macpherson

Un album du concert à venir

Le directeur artistique de la Chorale Saint-Jean, Laurier Fagnan, a décidé de créer une compilation «de tout ce que nous avons enregistré» pour sortir un album «uniquement [de] Noël» dans un premier temps, puis un autre aux mélodies plus variées regroupant certaines interprétations de ces dernières années. Ce dernier projet prévu pour le printemps inclura certaines chansons du concert Lueur. Une belle façon de promouvoir la chorale lors de ses tournées.

La Chorale Saint-Jean prévoit aussi de publier les morceaux de cet album sur les plateformes numériques pour permettre au public francophone et francophile d’acheter et de diffuser les œuvres du concert, mais aussi pour rejoindre celles et ceux qui n’ont pas pu se déplacer ce dimanche.

Glossaire – Carillon : instrument à percussion composé de cloches frappées par un maillet, semblable au xylophone