le Samedi 13 juillet 2024
le Samedi 29 juin 2024 15:18 Arts et culture

J’appartiens : la Chorale Saint-Jean d’Edmonton en tournée en Acadie cet été

La Chorale Saint-Jean sera en Acadie cet été. Photo : Courtoisie
La Chorale Saint-Jean sera en Acadie cet été. Photo : Courtoisie
La Chorale Saint-Jean du Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta, à Edmonton, la plus grande chorale francophone de l’Ouest canadien, et ce, depuis 1937, est sur le point de réaliser un rêve nourri depuis sept ans : celui de partir en tournée en Acadie et de partager sa francophonie en musique avec des communautés francophones du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard, du 29 juin au 7 juillet.
J’appartiens : la Chorale Saint-Jean d’Edmonton en tournée en Acadie cet été
00:00 00:00

J’appartiens, tel est le nom choisi pour symboliser ce voyage qui, pour de nombreux choristes de la Chorale, est un retour à des racines acadiennes : les grands-parents maternels de son chef de chœur, Laurier Fagnan, étaient de l’Acadie, alors que le grand-père de sa cheffe assistante, Marie-Josée Ouimet, s’était établi en Alberta sans jamais retourner à son bercail acadien. 

D’une certaine façon, nous appartenons tous à quelqu’un, à quelque chose, à un endroit. La Chorale Saint-Jean appartient d’abord à cette si belle langue qu’est le français et à la musique de cette langue et de cette culture qui la nourrit et l’inspire. Elle se réjouit de chanter les histoires qui témoignent de la vitalité de sa communauté francophone.

Une des chansons emblématiques de cette tournée, Le retour, écrite par la compositrice franco-albertaine France Levasseur-Ouimet, exprime justement cet attachement à des racines qui forment notre identité. La Chorale Saint-Jean appartient à ces histoires et à ces peuples qui lui ont inculqué cette fierté d’appartenir à quelque chose de plus grand et de plus beau. Elle se donne à cette merveilleuse forme d’art qu’est le chant choral, au privilège de chanter côte à côte avec des gens qui se ressemblent malgré leurs différences.

Itinéraire de la tournée au Nouveau-Brunswick

  • Dimanche 30 juin, Moncton, Central United Church à 19h 
  • Lundi 1er juillet, Bathurst, Coronation Park à 10h45 
  • Lundi 1er juillet, Bathurst, First United Church à 19h
  • Mardi 2 juillet, Caraquet, Église Saint-Pierre-aux Liens à 19h30 
  • Mercredi 3 juillet, Moncton, Central United Church à 19h30

Itinéraire de la tournée à l’Île-du-Prince-Édouard

  • Jeudi 4 juillet, Summerside, Trinity United Church à 19h30 
  • Vendredi 5 juillet, Charlottetown, St. Paul’s Anglican Church à 19h30

Elles s’appelaient Marie

La Chorale Saint-Jean présentera, entre autres, Elles s’appelaient Marie, une grande suite pour chœur, solistes et piano écrite pour elle par France Levasseur-Ouimet et arrangée par Allan Bevan. Ce spectacle multimédia en seize tableaux évoque les joies et les peines d’une jeune fille, Marie, partie de l’Est pour s’établir dans l’Ouest au début du XXe siècle. Comme la plupart des femmes s’appelaient Marie à l’époque, cette suite représente donc l’histoire universelle des femmes pionnières qui ont tant sacrifié pour leurs familles et l’établissement de nouvelles communautés. 

Riches en émotions, les magnifiques chansons de cette œuvre ne manquent jamais d’évoquer chez les spectateurs des sentiments d’appartenance à leurs racines ou de nostalgie pour les départs et adieux vécus au cours de chacune de leurs vies. Ponctuée entre chaque chanson d’une narration par Carole Saint-Cyr, elle aussi Acadienne, la Chorale chante sur un fond de photos tirées de l’histoire de ces pionniers venus de l’Est, accompagnée de danses ou de saynètes provoquant rires ou pleurs.

La Chorale Saint-Jean a hâte de rencontrer son public de Moncton où elle aura l’immense joie de joindre ses voix à celles du Chœur Beauséjour, ensemble bien connu de la région, dirigé par Monique Richard. Le périple se poursuivra à Caraquet et Bathurst où elle partagera la scène avec La famille LeBlanc lors des festivités du 1er juillet. Après une reprise à Moncton, la Chorale Saint-Jean se dirigera à l’Île-du-Prince-Édouard, à Charlottetown et Summerside plus précisément, pour deux concerts pour lesquels nous remercions Margot Rejskind et la Island Choral Society de leur appui.

En plus de la suite Elles s’appelaient Marie, la Chorale partagera son répertoire d’œuvres variées choisies spécialement pour cette tournée. C’est un rendez-vous à ne pas manquer et une rencontre inoubliable de cultures au nom de l’amour du chant choral et de l’amitié. La Chorale Saint-Jean se fait une joie de vous rencontrer cet été!

Glossaire – Inculquer : enseigner quelque chose d’une façon durable