le Vendredi 19 avril 2024
le Mercredi 28 juin 2023 14:00 Calgary

Un nouveau chapitre commence pour le Centre d’Appui Familial

Le Centre d'appui familial a déménagé dans Sunalta. Photo : Gabrielle Audet-Michaud
Le Centre d'appui familial a déménagé dans Sunalta. Photo : Gabrielle Audet-Michaud
(IJL - RÉSEAU.PRESSE - LE FRANCO) - Le Centre d’Appui Familial du Sud de l’Alberta (CDAF) a célébré l’ouverture de ses tout nouveaux locaux le 19 juin dernier, à Calgary, lors de son assemblée générale annuelle (AGA). Cette inauguration marque une étape importante pour l'organisme qui souhaite renforcer son soutien auprès des familles francophones.
Un nouveau chapitre commence pour le Centre d’Appui Familial
00:00 00:00

Mouna Gasmi, directrice générale du Centre d’appui familial du sud de l’Alberta. Photo : Courtoisie

Les nouveaux bureaux du CDAF, situés en plein cœur de Sunalta, ont été précisément choisis par l’équipe de direction pour mieux accommoder les familles résidant dans les régions éloignées du nord-est et du nord-ouest de la ville. Il était question, aussi, d’avoir accès à un espace plus spacieux pour accueillir un plus grand nombre de familles sur place et répondre à la demande «toujours croissante» de soutien familial francophone.

Avec des zones distinctes réparties sur plusieurs niveaux, une table de baby-foot, plusieurs aires de jeux, un coin salon confortable et une immense bibliothèque, l’organisme peut se targuer d’avoir accompli sa mission. L’ambiance qui règne est à la fois chaleureuse, moderne et accueillante, se réjouit la directrice générale, Mouna Gasmi. «On est très, très, très fiers», dit-elle.

Pour mieux répondre aux besoins variés des familles, le CDAF a également diversifié ses activités au cours de la dernière année en proposant de nouvelles initiatives, telles que sa clinique de hockey lancée l’hiver dernier. Cette expansion a été très bénéfique puisque, au total, ce sont pas moins de 3100 personnes qui ont profité des services offerts par l’organisme en 2022-2023. Une tendance que la directrice générale est déterminée à maintenir et à faire croître au cours de la prochaine année.

«On essaie maintenant de se tourner vers le futur et d’apprendre de nos succès. On veut continuer d’offrir nos services actuels bien sûr, mais aussi poursuivre notre expansion», explique-t-elle. Pour y parvenir, le CDAF prévoit d’établir un bureau satellite à Lethbridge à partir du mois d’août. «Les besoins sont criants dans cette région du sud de la province», rappelle Mouna.

Reprise des activités et changements au conseil d’administration 

Après deux années de ralentissement pendant la pandémie de COVID-19, l’organisme a connu une reprise rapide de ses activités, souligne Michel Allaire, chargé de présenter les états financiers lors de l’AGA. Malgré des dépenses substantielles de près de 20 000 $ liées au déménagement, le bilan financier des dépenses est très «positif».

«Si on compare […] les chiffres, on voit qu’on est de retour à des revenus similaires et même plus élevés que ce qu’on avait avant la COVID», analyse-t-il. Notamment, le surplus accumulé par l’organisme est passé de «49 000$ en 2022 à 58 542$ en 2023».

En outre, ce sera une équipe de gouvernance interne renouvelée qui supervisera les activités du CDAF dans la prochaine année puisque plusieurs membres clés du conseil d’administration ont décidé de quitter leurs fonctions. Le président Habib Gribi sera remplacé par Louis Grenier, ancien secrétaire. De même, Stephanie Tsang, Clemence Allio et Isaac Mbung Bodi céderont leur place à de nouveaux conseillers. 

«Ça fait toujours mal au cœur de voir des membres nous quitter, surtout lorsqu’ils étaient impliqués depuis autant d’années, comme Stephanie, par exemple, qui était ici depuis cinq ans. Mais je tiens à vous remercier pour la différence que vous avez faite dans la communauté», mentionne Mouna.

Glossaire – Targuer : Se vanter de quelque chose

Un babyfoot pour tous. Photo : Courtoisie

De nombreux espaces sont disponibles. Photo : Courtoisie 

Lecture et relaxation dans des fauteuils moelleux. Photo : Courtoisie

La bibliothèque attend ses lecteurs. Photo : Courtoisie