le Mardi 21 mai 2024
le Lundi 20 novembre 2023 13:09 Éducation

Des jeunes partent à la découverte des métiers

De nombreux jeunes écoutent avec attention les conseils de Valérie Jamga, travailleuse sociale agréée. Photo : Arnaud Barbet
De nombreux jeunes écoutent avec attention les conseils de Valérie Jamga, travailleuse sociale agréée. Photo : Arnaud Barbet
(IJL - RÉSEAU.PRESSE - LE FRANCO) - Le 3 novembre dernier, des élèves de huit écoles du Conseil scolaire FrancoSud se sont rassemblés à La Cité des Rocheuses pour prendre part à la troisième édition du Salon des métiers. Cette initiative a été portée par la Maison Des Jeunes Francophones de Calgary (MJFC), un organisme affilié au Portail de l'Immigrant Association (PIA).
Des jeunes partent à la découverte des métiers
00:00 00:00

Lors de l’événement, les 175 élèves présents ont eu l’occasion d’échanger avec une dizaine de professionnels qui leur ont présenté leur travail. De plus, les kiosques de plusieurs établissements postsecondaires ont permis aux jeunes de recueillir des informations cruciales concernant les programmes proposés, les frais de scolarité, et d’autres détails importants en vue de leur inscription future. 

«Récemment, on constate que les jeunes qui terminent [le secondaire] sont un peu perdus, ils essaient de naviguer à travers la fin de leurs études tout en se questionnant sur la prochaine étape à suivre. L’objectif avec l’événement, c’est de les aider à les orienter en leur faisant découvrir diverses professions et en leur donnant l’opportunité de poser leurs questions aux universités», raconte Hind Mansouri, coordonnatrice de la MJFC

Partenaire du PIA, elle mentionne avoir eu un énorme coup de cœur pour les tests de personnalité qui étaient offerts en ligne tout au long de l’événement. Cette nouveauté a semblé avoir séduit les jeunes. «C’était bien de les voir scanner le code QR et de s’asseoir pour prendre le temps de remplir le formulaire et découvrir quelle profession serait idéale en fonction de leurs traits de caractère», mentionne-t-elle. 

Un autre moment phare de la journée, explique Hind, a été sans contredit la conférence donnée par Marie Colard Lanquetin, propriétaire de l’entreprise d’accompagnement en orientation professionnelle Hoomaka Academy. «Elle a encouragé les jeunes en leur disant qu’il y avait plusieurs opportunités et ouvertures sur le marché [de l’emploi] pour eux présentement; c’était vraiment intéressant ce qu’elle a partagé», rapporte la coordonnatrice enjouée par la réussite de l’événement.

Aider les jeunes à prendre des décisions conséquentes

Après avoir fait carrière dans la vente et l’industrie en Europe francophone, Marie Colard Lanquetin a travaillé en tant que spécialiste de recrutement au Québec et en Alberta. Elle se consacre actuellement à prodiguer des conseils aux adolescents pour les orienter dans leurs choix de carrière. Au cours de sa conférence, elle a principalement partagé des observations qu’elle a recueillies sur le marché de l’emploi au fil de ses expériences professionnelles. 

Elle constate, notamment, que près de la moitié des jeunes sont déçus de leur premier emploi. C’est pourquoi l’accompagnement en orientation peut être bénéfique. «Il y a également un décalage entre ce que les jeunes apprennent à l’école et ce dont ils ont besoin sur le marché du travail», ce qui n’aide en rien la situation, explique Marie.

Cela sans compter le conflit intergénérationnel qui existe entre les employés de la nouvelle génération et leurs employeurs. «Ils ont du mal à se comprendre», résume la spécialiste.

Ekaterina Semenova profite de la présence de Florentine Ngarambe, de l’AJEFA, pour en savoir plus sur le métier d’avocate. Photo : Arnaud Barbet

Démystifier les carrières juridiques 

Florentine Ngarambe, une agente juridique de l’AJEFA qui était présente en tant que professionnelle lors du Salon des métiers, a été impressionnée par le nombre d’élèves qui ont visité son kiosque et lui ont posé des questions dans l’espoir d’en apprendre davantage sur les métiers de son domaine. 

«C’était magnifique, plus d’une centaine sont venus me voir. Je leur ai donné un maximum d’informations sur les options envisageables pour ceux qui aspirent à une carrière de juriste», relate-t-elle. Un des mythes à déboulonner avec la jeune génération est une perception limitée selon laquelle la seule carrière possible dans le domaine juridique serait celle d’avocat, précise-t-elle. «Ici, en Alberta, il y a 15 carrières que l’on peut exercer si on est juriste.»

D’après Florentine, deux élèves sont restés plus longtemps que les autres à son kiosque pour poser des questions sur le droit international. Parmi eux, Ekaterina Semenova, une élève de onzième année à l’école des Hautes-Plaines à Airdrie. Cette dernière mentionne avoir grandement apprécié les éclaircissements fournis par la juriste. «Ça me donne plus de détails sur le genre de chemin que je dois suivre si je choisis le droit international», souligne-t-elle.

Cette francophone d’origine russo-colombienne envisage également une carrière en journalisme, ce qui lui apporterait plus de «flexibilité» dans le choix de son programme universitaire. «J’aime le fait qu’en étudiant en sciences politiques, je pourrais devenir journaliste. Je n’ai pas besoin d’étudier nécessairement dans un programme spécialisé», analyse-t-elle.

Bien que cette jeune élève ait apprécié son expérience au Salon des métiers, notamment en raison de l’espace théâtre de La Cité des Rocheuses, qui rendait l’atmosphère conviviale et confortable pour tous, elle souligne néanmoins le manque de variété dans les professions présentées. «Policier, pompier, ingénieur… Ce sont des métiers plus classiques, j’aurais aimé ça partir à la découverte d’autre chose», laisse-t-elle entendre. 

Glossaire – Intergénérationnel : qui concerne les relations entre générations.