le Samedi 24 février 2024
le Vendredi 24 novembre 2023 10:57 Éducation

Première pelletée de terre pour le nouveau complexe scolaire de Silverado

Plusieurs membres de la communauté étaient présents lors de la pelletée de terre, dont Stéphan De Loof (deuxième à gauche), Arnaud Goa (conseiller du Conseil scolaire FrancoSud) et la députée provinciale de Calgary-Shaw, Rebecca Schulz (au centre). Photo : Michael Orlan
Plusieurs membres de la communauté étaient présents lors de la pelletée de terre, dont Stéphan De Loof (deuxième à gauche), Arnaud Goa (conseiller du Conseil scolaire FrancoSud) et la députée provinciale de Calgary-Shaw, Rebecca Schulz (au centre). Photo : Michael Orlan
(IJL - RÉSEAU.PRESSE - LE FRANCO) - Le 27 octobre dernier, des représentants du Conseil scolaire FrancoSud, des membres de la communauté francophone et des élus se sont rassemblés dans le quartier Silverado pour célébrer la première étape de la construction d’un tout nouveau complexe scolaire de grande envergure.
Première pelletée de terre pour le nouveau complexe scolaire de Silverado
00:00 00:00

Une première pelletée de terre symbolique a eu lieu dans le quartier Silverado pour marquer le début de la construction du nouveau complexe scolaire du FrancoSud. Photo : Michael Orlan

Ce projet, d’une valeur estimée à 28 millions de dollars, comprendra des infrastructures pour deux niveaux d’enseignement: le primaire, de la maternelle à la sixième année, et le secondaire, de la septième à la douzième année. Chacun de ces programmes scolaires pourra accueillir jusqu’à 350 élèves.

Selon Stéphan De Loof, directeur exécutif des opérations, des infrastructures et du transport, les installations du nouveau complexe scolaire établissent un précédent exceptionnel pour le FrancoSud. «C’est vraiment un projet qui va être dynamique et [esthétique]. Ça a de quoi rendre fière la communauté francophone, mais aussi l’ensemble de la population de Silverado. On est heureux de produire un projet hors de l’ordinaire, c’est assez spécial qu’on ait un complexe scolaire de cette [envergure]», mentionne-t-il. 

Il prend le temps, d’ailleurs, de souligner le travail d’arrache-pied de toute la communauté scolaire et d’exprimer sa gratitude envers la députée provinciale de Calgary-Shaw, Rebecca Schulz, pour sa collaboration et son dévouement tout au long du projet. «On a eu beaucoup de soutien de sa part pour que ça se concrétise et c’est important de maintenir ce genre de relations pour le futur», ajoute-t-il.

Les installations incluront notamment deux gymnases, un pour le niveau primaire et un autre pour le secondaire, ainsi qu’un laboratoire de sciences et des salles dédiées aux cours à option, tels que la mécanique, la soudure et les médias. Fait «exceptionnel», le complexe scolaire sera également équipé d’un auditorium pour les rassemblements et les spectacles, une première pour une école du Conseil scolaire Francosud, s’enthousiasme Stéphan De Loof.

Il souligne que l’auditorium pourra être loué par des organismes communautaires pour des événements, ce qui permettra de maximiser l’utilisation de l’infrastructure. «Quand tu y penses 28 millions pour 200 jours d’école, c’est un gros investissement. Pourquoi pas utiliser l’infrastructure pendant l’été, pour organiser des camps, etc.», réfléchit-il tout haut. 

Notons que des espaces pour une prématernelle et pour un service de garde francophone seront aussi inclus dans la construction grâce à une subvention du gouvernement fédéral.

Les futures installations comprendront, entre autres, deux gymnases, un laboratoire de sciences, des salles dédiées aux cours à option et un auditorium. Photo : GGA-Architecture

Forte présence francophone dans le sud de Calgary

La communauté de Silverado a été choisie comme emplacement privilégié par le Conseil scolaire pour plusieurs raisons, mais notamment en raison de la présence grandissante de francophones dans le sud de la ville. «Il y a de plus en plus de familles qui parlent le français qui choisissent de s’établir dans la région sud», explique le directeur exécutif. 

Au niveau géographique, ce quartier résidentiel a aussi l’avantage d’être assez central, ce qui facilitera l’accès en voiture aussi bien pour les habitants de l’est que pour ceux de l’ouest de la région sud. «En sachant qu’on positionne l’école dans un endroit où la croissance francophone est grande, où le transport se fait bien, on n’a pas de doute qu’on va remplir l’école», poursuit Stéphan De Loof.

Le complexe scolaire devrait ouvrir ses portes en septembre 2025 et le processus d’inscription débutera l’année précédente. Pour déterminer quelles familles résidant dans quelle région pourront envoyer leurs enfants à l’école Silverado, le Conseil scolaire FrancoSud devra d’abord définir de nouvelles frontières.

Compte tenu de la saturation de l’école de la Source, qui accueille des élèves de la maternelle à la douzième année, dont l’établissement est également situé dans le sud de la ville, il est possible que certains élèves soient amenés à changer d’école. «Lorsqu’on va établir nos nouvelles frontières, il va peut-être avoir des changements, mais on doit encore avoir des discussions sur le sujet», précise toutefois le directeur exécutif. 

Glossaire – D’arrache-pied : acharné, avec beaucoup d’efforts