le Samedi 22 juin 2024
le Mercredi 22 mai 2024 8:27 En Région

Introduction au jardinage

Avec un peu de délicatesse et de patience, vos plantules seront prêtes pour le jardin. Photo : Justine Dubrûle
Avec un peu de délicatesse et de patience, vos plantules seront prêtes pour le jardin. Photo : Justine Dubrûle
Quand je n’étais pas assez vieille pour être dans la cuisine sans surveillance ou pour amasser de l’argent et m’acheter le même Easy Bake que ma meilleure amie, je prenais mes vieux jouets de plage et je remplissais un pot avec la première terre dégelée du printemps. Ensuite, avec le petit arrosoir de mon ensemble multicolore, je versais de l’eau sur la terre et je mélangeais ces deux ingrédients magiques avec une tige d’arbre morte que je trouvais dans la forêt. Je transférais le tout dans un moule en forme de coquillage.
Introduction au jardinage
00:00 00:00

Cette chronique est une synthèse des premier et deuxième épisodes de Jasettes de Jardinage, émission diffusée le deuxième jeudi de chaque mois sur les ondes de Nord-Ouest FM et en balado sur nordouestfm.ca.

Ce que je vous propose dans cette chronique n’est pas une recette imaginaire d’un plat comestible, mais une recette de terreau pour vos semis et vos plantes d’intérieur. J’aimerais vous dire qu’elle est aussi facile à préparer que ce que je faisais au printemps dans mes seaux de plage, mais pour avoir un terreau riche en éléments nutritifs, nous avons besoin de quelques ingrédients de plus. 

À noter 

Lorsque vous achetez du terreau ou que vous faites un mélange maison, gardez l’œil ouvert sur ces quelques caractéristiques en particulier. 

En premier lieu, un bon terreau doit avoir la capacité de retenir l’eau, mais aussi de pomper l’excès d’eau. Vous ne voulez pas que votre terre s’assèche trop rapidement et vous ne voulez pas noyer les racines de vos plantes non plus.

Souvenez-vous aussi que certaines plantes ont des préférences particulières quant au niveau d’humidité de la terre. Pour leur permettre de mieux s’épanouir, vous devriez vous renseigner afin de savoir si vous devez vous procurer différentes variétés de terreaux pour subvenir à leurs besoins variés. 

Puis, cherchez un type de terre qui vous garantira un bon niveau d’aération. Les racines de vos plantes ont besoin d’humidité comme elles ont besoin d’air. Si la terre dans laquelle vous avez semé vos graines est trop condensée, vous risquez de les étouffer. Pour cette raison, du terreau composé d’ingrédients comme la perlite fonctionne très bien, car il y aura de petites poches d’air dans la terre.

Finalement, n’oubliez pas qu’un terreau doit être fait d’éléments nutritifs essentiels. La vermiculite, par exemple, est un composé contenant du magnésium et du potassium que l’on peut ajouter à la terre. Vous pouvez aussi ajouter, simplement, du compost et celui-ci procurera une grande variété d’éléments nutritifs essentiels au développement de vos plantes. 

Recette de terreau 

En faisant mes recherches, je suis tombé sur le magazine Fine Gardening qui publie plusieurs guides pour les adeptes de jardinage. Un article sur la composition de terreaux me semblait tout à fait à propos. (Le lien vers l’article se trouve sous Pour plus d’information.)

 Lorsque vous vous apprêtez à semer vos graines de jardin ou à repiquer vos plantes d’intérieur, ne vous fiez pas entièrement à la terre de votre jardin. On y retrouve des micro-organismes qui ont potentiellement des effets négatifs sur les graines.

 De plus, si vous arrosez votre jardin avec des produits chimiques, ces derniers peuvent encore être présents dans la terre même si votre arrosage date de l’an dernier. Dans ce cas, vous ne voulez pas transporter les résidus de ces produits chimiques dans votre maison. 

Afin d’avoir un terreau aéré, humide, capable d’évacuer l’excès d’eau, riche en vitamines et minéraux et sans micro-organismes néfastes, il faut se fier à des ingrédients légèrement plus complexes que votre terre de jardin. 

Dans le magazine Fine Gardening, on vous propose la recette suivante : 

  • 2 gallons de mousse de tourbe
  • 2 gallons de perlite
  • 2 gallons de compostage
  • 2 gallons de terre de jardin
  • ½ tasse de calcaire dolomitique
  • ½ tasse de tourteau de soya
  • ½ tasse de sables verts
  • ½ tasse de phosphate naturel
  • ½ tasse de poudre de varech 

Vous n’avez qu’à bien mélanger ces ingrédients et, avec un tamis si vous en avez un, extraire les trop gros morceaux. Ensuite, vous pouvez utiliser ce terreau pour semer vos graines de jardin et vos fleurs ou pour repiquer vos plantes.

Les semis

Dans le coin de Rivière-la-Paix, il ne fait pas tout à fait assez chaud pour que nos plantules passent la nuit dehors. Je vous conseille d’attendre la fin mai ‒ ou au moins l’arrivée du long weekend de mai ‒ avant de tout placer à l’extérieur. Toutefois, surveillez toujours la météo, car s’il annonce des températures en dessous de zéro, il risque de faire trop froid pour vos plantes.  

À ce point-ci du printemps, vous devriez déjà avoir semé vos graines de jardin ou vos fleurs. Voici un petit résumé de mes conseils liés à l’entretien de vos semis. Assurez-vous de leur procurer de l’aération. Pour ce faire, utilisez un cure-dent ou un petit bâton, insérez-le dans la terre autour de votre plantule et retirez-le. 

Faites attention de ne pas trop les arroser, mais donnez-leur assez d’humidité afin qu’elles ne souffrent pas d’un manque ou d’un excès d’eau. Lorsqu’il fait assez chaud le jour, vous pouvez placer vos petites plantes à l’extérieur. Il leur faut un peu de temps pour qu’elles s’adaptent aux rayons directs du soleil. Je vous conseille de les sortir seulement une ou deux heures la première journée, puis de continuer graduellement à augmenter leur exposition au soleil, les jours suivants. 

Ne repiquez pas vos semis trop vite. Attendez qu’ils aient au minimum quatre feuilles, voire six. Lorsqu’il sera temps de tout mettre dehors, arrachez les mauvaises herbes avant de transplanter quoi que ce soit et labourez légèrement la terre de votre jardin. N’utilisez pas le motoculteur trop en profondeur, car vous ne voulez pas modifier le niveau de pH naturel de la terre.

En somme, chaque étape du jardinage doit être attentivement effectuée. Trouvez-vous du bon terreau (ou faites-le vous-même), prenez soin de vos semis avec délicatesse, arrosez-les régulièrement et baignez-les de soleil petit à petit. Dans peu de temps, ils seront plus forts et prêts à être repiqués. Le tour sera joué!

Nord-Ouest FM est la radio communautaire de la grande région de Rivière-la-Paix. Sa mission est d’être la voie et le reflet des gens de ce vaste coin du pays. Cherchant à faire parler sa communauté, Nord-Ouest FM célèbre toutes les formes de la langue française et ouvre ses portes à tous les accents. La collaboration lui tient à cœur, non seulement avec les gens de sa région, mais aussi avec les entreprises locales et, bien sûr, les organismes francophones de partout en Alberta.

Justine Dubrûle est chroniqueuse à Nord-Ouest FM. Elle détient un baccalauréat en anglais de l’Université de Lethbridge et une maîtrise en études françaises de l’Université de Waterloo. Après plusieurs emplois d’été à la radio communautaire, elle s’est décidée à y revenir afin d’explorer plus en profondeur ses capacités rédactionnelles dans le but, un jour, d’aborder les thèmes du retour, du paysage, de la néo-régionalité et de l’identité francophone en tant qu’auteure.

Glossaire – Plantule : Jeune plante du stade de la germination à celui de l’autonomie