le Jeudi 22 février 2024
le Vendredi 1 Décembre 2023 15:00 Francophonie

Le gala de la francophonie, une célébration de la diversité

La salle a vibré sur les rythmes de Cristian de la Luna, auteur-compositeur-interprète d’origine colombienne. Photo : Shangnong Hu
La salle a vibré sur les rythmes de Cristian de la Luna, auteur-compositeur-interprète d’origine colombienne. Photo : Shangnong Hu
(IJL - RÉSEAU.PRESSE - LE FRANCO) - Le Gala de reconnaissance de la Francophonie de Calgary, orchestré par l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Calgary, s’est déroulé le 17 novembre dernier à La Cité des Rocheuses. De nombreux bénévoles et artisans de la francophonie inclusive ont été célébrés dans la joie et la bonne humeur, sur les mélodies incontournables de 2Moods et de Cristian de la Luna.
Le gala de la francophonie, une célébration de la diversité
00:00 00:00

Le Gala de reconnaissance de la Francophonie de Calgary a été un franc succès. Photo : Shangnong Hu

Le gala, qui explorait le thème des cinq couleurs de la Francophonie (verte, violette, rouge, bleue et jaune), a également mis en avant la diversité qui anime la communauté francophone de Calgary. Il a réuni divers groupes ethnoculturels tels ceux du Cameroun, d’Haïti, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée. Pour Nahla Boucherit, responsable de programme et des communications au sein de l’ACFA régionale de Calgary, le point fort de cette soirée a justement été la communion fluide entre ces différentes communautés francophones.

«Notre approche était vraiment inclusive, on a essayé d’inclure cette diversité dans tous les aspects du gala, que ce soit dans le choix de nos musiciens, la sélection du buffet, où plusieurs mets africains étaient mis à l’honneur, ou encore la décoration de la salle», explique-t-elle.

La sélection des deux musiciens invités symbolisait clairement cet engagement envers l’inclusion et la diversité. En effet, 2Moods, rappeur francophone originaire de la République démocratique du Congo, et Cristian de la Luna, auteur-compositeur-interprète d’origine colombienne, offraient des univers musicaux totalement différents. «J’ai vraiment apprécié le fait que les deux styles étaient complètement différents. Il y en avait pour tous les goûts», fait valoir Nahla.

Au-delà de la célébration de cette mosaïque culturelle, le gala visait à honorer les membres de la francophonie qui, par leur engagement précieux, ont contribué de manière significative aux diverses initiatives des organismes francophones de la région. La sélection des lauréats pour les prix d’excellence et les certificats de reconnaissance décernés à des bénévoles et travailleurs impliqués s’est déroulée en amont au sein de chaque organisme, en concertation avec les conseils d’administration et les employés.

La ministre albertaine, responsable du Secrétariat francophone, Tanya Fir, remettait les prix aux lauréats.

Le prix d’excellence de l’Association Camerounaise Canadienne de Calgary a été remis à Gautier Djeukam par la ministre Tanya Fir. Photo : Gabrielle Audet-Michaud

Des efforts salués

 «Ça a été une belle surprise de me voir reconnaître le travail que je fais sans salaire. On ne fait pas ça pour l’argent ou la reconnaissance, mais parce qu’on est passionné. Alors de recevoir un prix, ça démontre que notre travail doit être apprécié à un certain niveau», explique d’emblée le lauréat du prix d’excellence remis par l’Association Camerounaise Canadienne de Calgary (ACCC), Gautier Djeukam.

Impliqué depuis huit ans auprès de la communauté camerounaise, celui qui assure la direction des projets pour l’organisme consacre parfois jusqu’à une vingtaine d’heures par semaine pour soutenir l’intégration de ses compatriotes. Le programme d’accueil des nouveaux arrivants qu’il gère permet notamment aux Camerounais d’établir un contact avec des mentors avant leur arrivée au pays, facilitant ainsi leur transition entre la culture camerounaise et celle du Canada. Pour Gautier, cette initiative demande beaucoup d’investissement personnel.

«Quand je suis arrivé, il y a 10 ans, il m’a fallu deux ans pour m’adapter. Ce qui me rend le plus fier, c’est de constater que de nouveaux arrivants s’adaptent en aussi peu que trois mois grâce aux services que nous mettons à leur disposition », partage-t-il.

Réjean et Lise Leroux ont également reçu un prix d’excellence conjoint pour leur implication auprès du Club de l’Amitié de Calgary. Photo : Gabrielle Audet-Michaud

La fondatrice du Haïti Alberta Sports et/and Culture Club, Natacha Jean-Jacques, offre un témoignage similaire. Elle exprime sa fierté d’avoir été sélectionnée pour le prix d’excellence de son organisme sans but lucratif fondé en 2020. «Au fond, ça veut dire que mon travail est reconnu par mes collègues, alors c’est spécial et ça m’encourage à continuer», confie-t-elle.

Elle en profite pour souligner l’objectif principal de son organisme : offrir aux jeunes haïtiens divers événements sportifs, à la fois récréatifs et compétitifs, pour maintenir la cohésion de la communauté, surtout en contexte minoritaire. L’organisation propose aussi plusieurs événements culturels visant à promouvoir la musique, la danse et la gastronomie haïtiennes. «C’est important qu’on n’oublie pas qu’Haïti fait partie de la grande famille de la francophonie et de s’assurer qu’on puisse grandir comme communauté à Calgary», ajoute Natacha.

Réjean et Lise Leroux, des bénévoles chevronnés, ont, quant à eux, été honorés par le Club de l’Amitié de Calgary, une reconnaissance qu’ils décrivent comme particulièrement gratifiante. L’objectif de cet organisme est de créer des occasions de rencontres pour les aînés francophones de la ville. «C’est une validation après toutes ces années d’engagement», partage Réjean, en rappelant que sa femme et lui offrent du temps de manière hebdomadaire depuis près de quinze ans.

«On fait du bénévolat pratiquement tous les vendredis soirs. Lise fait des ateliers de peinture quatre fois par année, moi, je m’occupe du bingo tous les mois. C’est du travail, mais on aime tellement ça parce que ça nous garde occupés», mentionne-t-il.

Lise s’empresse d’ajouter que leur implication dans la communauté leur permet aussi «de sortir de la maison comme ce soir» et de rencontrer de nouvelles personnes. Elle s’étonne, d’ailleurs, de voir à quel point l’assistance était nombreuse et diversifiée lors du gala qui réunissait environ 180 convives.

«Parfois, on ne réalise pas combien nous sommes nombreux, bien plus que ce que je pensais. Nous voir tous ici ce soir, ça nous donne une idée de l’ampleur de la communauté francophone de Calgary et c’est magnifique de voir à quel point nous pouvons être unis», insiste-t-elle.

Glossaire – Chevronné : Qui a de l’expérience

Le rappeur francophone originaire de la République démocratique du Congo, 2Moods. Photo : Shangnong Hu

La fondatrice du Haïti Alberta Sports et/and Culture Club, Natacha Jean-Jacques, a également reçu un prix d’excellence. Photo : Gabrielle Audet-Michaud

Nahla Boucherit est responsable de programme et des communications au sein de l’ACFA régionale de Calgary. Photo : Courtoisie