le Samedi 18 mai 2024
le Lundi 15 mai 2023 9:00 Non classifié(e)

PLUMES JEUNESSE | SPÉCIAL ENVIRONNEMENT Partie 6

PLUMES JEUNESSE | SPÉCIAL ENVIRONNEMENT Partie 6
00:00 00:00

 

1. Laurene Igiraneza
École Alexandre-Taché
9e année

Notre planète demain : l’écomobilité

Qu’est-ce que l’écomobilité exactement? L’écomobilité est un moyen de transport écologique et inclusif. Ces moyens de transport comprennent le vélo, la trottinette, la marche et le transport en commun. À Edmonton, ces moyens deviennent de plus en plus courants et se préparent à le devenir encore plus à l’avenir, dans l’espace parmi la population étudiante. Parlons des moyens de transport dans la ville et des points de vue sur ces méthodes.

L’écomobilité à Edmonton

Selon la Ville d’Edmonton, le transport représente 30% de nos émissions de gaz à effet de serre et 42% de l’énergie utilisée. En raison des préoccupations environnementales croissantes, la Ville a commencé à investir dans de nouvelles façons de rendre les transports plus écologiques. 

Dans la motivation de rendre le transport en commun plus respectueux de l’environnement, Edmonton a intégré des autobus électriques, faisant d’ETS la première agence de transport en commun en Amérique du Nord à installer des chargeurs surélevés à l’intérieur des installations de transport en commun. 

Non seulement les autobus sont électriques, mais le système de transport Light Rail Transit, communément appelé LRT, est alimenté à l’électricité. Cela signifie qu’il est alimenté par la même source d’énergie qu’un ordinateur, ce qui le rend beaucoup plus durable que les trains fonctionnant au gaz. 

Stop de la Valley Line sur la 102e rue au centre ville d’Edmonton. Photo : Archives – Le Franco G. Beaupré

Dans le but de rendre la mobilité plus durable, en 2021, Edmonton s’est également associée à trois différentes sociétés de trottinettes électriques, dont deux font leur retour en 2023 dans la ville. Edmonton est dans un programme de licence de deux ans avec ces entreprises, avec 750 trottinettes électriques et 250 vélos électriques.

Faire des changements pour l’environnement n’est pas une promenade dans le parc. Comme la Ville a relevé ses défis. Depuis que les trottinettes et les vélos électriques ont été présentés dans la ville, de nombreuses inquiétudes* ont été soulevées. 

Edmonton a un problème de vandalisation. Une douzaine de trottinettes ont été incendiées et certaines ont même été retrouvées dans des lacs. Désormais, les habitants d’Edmonton se plaignent également de la quantité de scooters qui encombrent la ville.

Comment l’Alberta peut-elle aider la nature grâce à l’écomobilité?

Les changements devraient commencer jeunes, en commençant par les étudiants d’aujourd’hui. En Alberta, il y a des villes avec des vélos et des scooters électriques, ce système est déjà disponible, il pourrait être utilisé comme moyen de transport pour les élèves vivant dans leurs zones scolaires lorsque le temps se réchauffe.

Plutôt que les parents les conduisent comme le font la plupart des parents. D’après «Les magazines pour enfants», deux enfants sur trois sont conduits à l’école, craignant pour la sécurité de leur enfant. 

Cela provoque beaucoup d’émissions de carbone dans l’air. Un système parent peut également être mis en place. Au sujet d’un système parental, saviez-vous que le covoiturage était aussi un procédé utilisé? Si les parents ne se sentent toujours pas confortables en laissant leur enfant marcher, au lieu de conduire un seul enfant à l’école comme le font la plupart des parents, ils pourraient faire du covoiturage. Un covoiturage, c’est quand un parent emmène plusieurs élèves dans une voiture. Cela réduit le nombre de véhicules dans les lignes de l’école chaque matin. Prendre des bus scolaires est également un moyen productif de réduire la pollution par le carbone.

Mes interviews avec des étudiants albertains :

«Je pense qu’avoir un système parental est une bonne idée, surtout pour les élèves qui doivent être conduits à l’école tous les jours.». Joyce Answer.

«J’ai toujours pris le bus scolaire. J’ai trouvé que prendre le bus est plus productif qu’être conduire. C’est une façon pour moi de me faire de nouveaux amis et d’apprendre à connaître mes camarades de classe. Je pense qu’avoir un système parental est une bonne idée, surtout pour les élèves qui doivent être conduits à l’école tous les jours.» – Joyce Answer

«Je ne me fais pas souvent conduire, mais j’ai appris à aimer prendre les autobus scolaires.». Vanessa MBata.

«Je ne me fais pas souvent conduire, mais j’ai appris à aimer prendre les autobus scolaires. Avoir un système scolaire serait formidable. Je pense que si les parents coopèrent et sont d’accord, ce serait vraiment bon pour notre environnement.» – Vanessa MBata.

Glossaire : Inquiétude* : État de préoccupation, de trouble ou de tourment qui empêche la sérénité

2. Kenda Ebrahim
École À la Découverte
7e année

La pollution de l’air empire en Alberta

Environ 1400 individus en Alberta meurent chaque année à cause de la pollution de l’air. Cela va empirer si nous ne faisons rien, alors agissons.

L’Alberta est une province canadienne riche en ressources naturelles, mais elle est également connue pour être l’une des régions les plus polluées du pays. La pollution de l’air en Alberta est un problème majeur qui affecte la qualité de vie des habitants et l’environnement de la province.

«Notre Terre est en train de mourir». Keena.

Nous avons demandé à quelques personnes ce qu’ils pensent de la pollution de l’air et voici leurs réponses. «Notre Terre est en train de mourir», a répondu Keena, la jeune fille âgée de 10 ans.

«Chaque fois que je marche dans la rue, je sens des odeurs désagréables qui me font tousser». Qaïs.

«Chaque fois que je marche dans la rue, je sens des odeurs désagréables qui me font tousser», a répondu le jeune enfant Qaïs, âgé de 8 ans.

Quelles en sont les causes?

La principale source de pollution de l’air en Alberta est l’industrie pétrolière et gazière. Cette industrie est responsable de la production de grandes quantités de gaz à effet de serre, de particules fines et de divers autres polluants atmosphériques. Les émissions de dioxyde de soufre, d’oxyde d’azote et de composés organiques volatils provenant des activités industrielles ont des effets nocifs sur la santé humaine, tels que des problèmes respiratoires, des maladies cardiovasculaires et même des cancers.

Les conséquences

Pollution de l’air. Photo : Kenda Ebrahim

La pollution de l’air en Alberta a des conséquences importantes sur la santé des habitants, l’environnement et l’économie de la province. La pollution de l’air a des effets nocifs sur la santé humaine. Les particules fines et les polluants* atmosphériques émis par l’industrie pétrolière et gazière peuvent entraîner des problèmes respiratoires, des maladies cardiovasculaires, des cancers et un risque accru de mortalité. Les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques, les enfants et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables aux effets de la pollution de l’air.

La pollution de l’air peut avoir des répercussions économiques. Les coûts associés aux soins de santé pour les maladies liées à la pollution de l’air peuvent être élevés, tout comme les coûts associés à la réduction de la productivité et à l’absentéisme au travail en raison de problèmes de santé. La pollution de l’air peut également affecter l’industrie touristique, car les voyageurs peuvent être dissuadés de visiter une région polluée.

Initiatives mises en place par le gouvernement

Le gouvernement de l’Alberta a mis en place des mesures pour réduire la pollution de l’air, mais celles-ci sont souvent critiquées pour leur manque d’efficacité. Les normes de qualité de l’air sont moins strictes que dans d’autres provinces canadiennes, ce qui signifie que les entreprises peuvent émettre davantage de polluants sans être pénalisées. 

Certains groupes environnementaux affirment que le gouvernement travaille en étroite collaboration avec l’industrie pétrolière et gazière et ne prend pas suffisamment de mesures pour protéger l’environnement et la santé publique.

Que faire?

En réponse aux préoccupations croissantes concernant la pollution de l’air en Alberta, des groupes de défense de l’environnement, des militants et des citoyens ont organisé des manifestations et des campagnes de sensibilisation pour faire pression sur le gouvernement et l’industrie pour qu’ils prennent des mesures plus efficaces pour réduire la pollution de l’air. Certains groupes ont également poursuivi en justice le gouvernement et les entreprises pour non-respect des lois environnementales. 

Cependant, l’industrie pétrolière et gazière reste un pilier économique important de l’Alberta et de nombreux emplois dépendent de son succès. Certains défenseurs de l’industrie soutiennent que la réduction de la production de pétrole et de gaz aurait des conséquences économiques néfastes pour la province et le pays dans son ensemble. Il existe des solutions pour réduire la pollution de l’air en Alberta sans nuire à l’industrie pétrolière et gazière.

Glossaire – Polluant : Agent* (physique, chimique, biologique) qui souille l’environnement

 

Pour plus d’information :

Gouvernement du Canada : canada.ca/fr

Conservation Nature : conservation-nature