le Vendredi 17 mai 2024
le Lundi 6 mai 2024 19:20 Opinions

Obsolescence programmée… pas plus riche

Photo : Khanali89, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons
Photo : Khanali89, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons
Malgré que nous ayons accès à tous les équipements électriques dont nous avons besoin et à des prix encore abordables, nos appareils sont fabriqués pour tomber en panne peu de temps après la fin de la garantie afin que nous courions en acheter d'autres. Ce crime invisible agit contre les droits humains et ceux de l’environnement.
Obsolescence programmée… pas plus riche
00:00 00:00

Ces pages sont les vôtres.

Le Franco permet à ses lecteurs et lectrices de prendre la parole pour exprimer leurs opinions. Gaétane Pelletier-Lucsanszky est une retraitée qui vit en Alberta depuis une trentaine d’années. Elle aime lire, écrire et peindre. Dans sa vie, elle a occupé différents postes professionnels, allant de secrétaire à l’Université de Montréal durant plusieurs années à peintre en bâtiment avec son mari. Toutes les expériences de sa vie lui ont apporté beaucoup. Aujourd’hui, elle a surtout envie d’écrire, car elle sent que les difficultés qu’elle connait sont aussi le lot de tous. En partageant son vécu, elle espère permettre une prise de conscience collective plus rapide sans laquelle aucun changement ne sera possible. Elle ne déplore jamais quoi que ce soit sans apporter de suggestions positives.

Je me souviens avoir changé la corde et la fiche de mon fer à repasser qui m’a duré ensuite un autre dix ans. Aujourd’hui, souvent les appareils sont conçus indémontables. On y pose des vis d’un modèle qui ne correspond pas aux tournevis courants sur le marché, on les assemble en rivant les pièces au lieu de les visser ou on vous donne accès aux pièces sur le marché seulement durant quelques années. 

J’ai déjà dû me départir d’un hache-viande électrique, car j’avais perdu le couteau et les couteaux de ce modèle n’étaient plus sur le marché. Un autre truc pour vous faire jeter, c’est le refus de mettre à jour les logiciels après quelques années. J’ai déjà dû me départir d’une très bonne imprimante laser noir et blanc, car son logiciel n’était plus configurable avec mon nouvel ordinateur! 

Où sont les instructions?

Les livres d’instruction ne se trouvent souvent plus dans la boite de votre nouvel appareil comme c’est le cas de mon imprimante actuelle. Vous le trouvez, dans le meilleur des cas, sur Internet, mais ce n’est pas toujours aisé.

Un bon livre d’instruction doit contenir la photo et la liste des pièces, la liste des outils d’entretien fournis, l’explication des codes lumineux et clignotants de votre appareil. Il doit prévoir tout dysfonctionnement possible et expliquer quoi faire dans chacun des cas. 

Après la garantie

Une fois la garantie finie, et si vous n’arrivez pas à régler seul votre problème, toute compagnie devrait engager sur votre continent des guides qui vous expliqueront quoi faire et comment faire. 

Présentement, dans l’après-garantie, vous vous trouvez en contact avec un technicien qui est difficile à comprendre et qui parle dans un environnement très bruyant quand son ton n’est pas supérieur et méprisant. La facturation de son service n’est pas annoncée d’avance, mais à mesure qu’il vous parle, ce qui fait qu’il est bien difficile à distinguer d’un malfaiteur. 

Il devrait y avoir également un centre de réparation où poster ou apporter votre appareil pour réparation. La réputation des appareils devrait être évaluée d’après la qualité et le service après-vente. Pour un tel service, je n’hésiterais pas à payer un montant raisonnable par année ou par mois.

GlossaireRéputation : image, opinion publique