Paskapoo Pet Services, pour le bien-être de votre animal

Écrit par : Arnaud Barbet

9 avril 2021

Kathleen Boucher le sait, « pour survivre à la crise, il faut être parmi les meilleurs ! ». Cela tombe bien, sa petite entreprise de gardiennage animalier, Paskapoo* Pet Services, est, depuis 3 ans, nommée meilleure entreprise de promeneurs de chiens à Calgary. Elle est également certifiée par l’Association internationale des gardiens animaliers (Pet Sitters International). Entre passion et dévouement, cette jeune maman originaire des Laurentides est aux petits soins pour votre animal de compagnie.

Diplômée en biologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), elle a toujours eu un faible pour les petites bêtes. « Quand j’étais jeune, j’étais toujours la première à prendre soin des animaux qui nous entouraient. Le chat, le chien, l’oiseau tombé du nid, le hamster, et j’en passe ! »

Chemin faisant, l’étudiante acquiert une solide expérience dans différents domaines professionnels tels que la pharmaceutique, la nutrition, et l’écologie. C’est d’ailleurs lors d’un stage au ministère de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta, entre son baccalauréat et sa maîtrise, qu’elle fera connaissance avec la province, et Mark, son futur époux.

Lui aussi faisait partie de cette cohorte, mais il avait un petit quelque chose en plus des autres. « C’était le seul qui parlait français. Il avait fait toute son éducation en immersion, il l’a utilisé à son avantage », s’amuse-t-elle. Une idylle estivale ; lui en Alberta, elle au Québec, ils se perdent de vue pour mieux se retrouver quelques années plus tard grâce à internet.

Un exil par amour, mais pas seulement

« Les animaux doivent se sentir à l’aise avec la personne qui les garde, c’est essentiel! » Crédit : Kathleen Boucher – Paskapoo Pet Services.

La flamme de retour, des perspectives d’emplois absentes au Québec, deux bonnes raisons pour elle de « faire ses valises ». Arrivée en 2008, elle trouve un emploi rapidement en tant que technicienne de l’environnement. « Ce n’était pas de tout repos. Nous fondions une famille et je devais partir dans le nord avec des conditions de travail compliquées », raconte-t-elle.

Les noces passées, elle décide de faire le grand saut à la naissance de sa fille Kara : « j’ai toujours voulu être entrepreneure. J’ai juste anticipé la crise économique. » Elle profite de son congé parental pour étudier le marché, comprendre les habitudes des Albertains vis-à-vis de leurs animaux, apprivoiser les structures entrepreneuriales, « tout un défi ! »

Finalement, Paskapoo Pet Services, débute en 2013**. « Mon expérience professionnelle m’a beaucoup aidé. On ne s’invente pas gardienne d’animaux. Il faut une éthique, un cadre et une rigueur professionnels. » Elle suit des formations spécifiques, s’adapte aux nouvelles technologies, et réalise combien elle apprécie cette vie.

« La vie d’entrepreneure, je l’aime, mais ce n’est pas facile ! Tu travailles 7/7 jours, la fin de semaine, les jours fériés, l’été et toute la famille a adopté ce rythme. Le plus difficile, c’est de prendre toutes les décisions par toi-même », avoue-t-elle. Elle est seule responsable de ses choix et doit les assumer, « même si parfois ce ne sont pas les bons. Le principal, c’est d’apprendre de ses erreurs ! » Elle signale d’ailleurs l’importance des vacances en famille. « Pour décrocher, rien de mieux qu’un voyage en avion. Direction l’Asie ou l’Europe ! »

Des décisions d’affaires éclairées

« Tu grandis, ou tu meurs ! Mais il faut grandir raisonnablement. » Elle forme ainsi une petite équipe, même si elle regrette de ne pas pouvoir leur donner plus de travail durant la pandémie. Elle reste néanmoins très optimiste pour l’après.

Kathleen offre aussi la garde de nos petits amis rongeurs. Crédit : Kathleen Boucher – Paskapoo Pet Services.

En effet, elle a su faire des choix stratégiques qui lui permettent aujourd’hui d’évoluer dans un marché de niche, avec un service d’excellence et une clientèle fidèle. « Tous les clients qui m’approchent ne sont pas faits pour ma compagnie et vice-versa. Je peux refuser un client pour bonifier mes services aux autres », explique-t-elle.

Kathleen le sait, « mes clients sont des animaux qui ont parfois besoin d’un peu plus d’attention ». Elle doit prendre le temps de leur prodiguer les meilleurs soins. Elle évalue leur caractère, mais aussi « les habitudes de leur maître, leur attachement et leur fonctionnement vis-à-vis de l’animal. »

Aujourd’hui quand les gens appellent Kathleen, c’est parce qu’ils connaissent l’excellence de ses services et les moyens qu’elle met en œuvre pour le bien-être de l’animal. « J’utilise la technologie notamment pour gérer mes déplacements, j’ai des protocoles en place pour que mes clients soient toujours au courant de ce qu’il se passe. Bien sûr, le voisin, l’ami peut garder le chien, mais s’il arrive quelque chose… »

Du temps pour le bien-être de l’animal

« Certains animaux souffrent de l’absence de leurs maîtres, d’autres peuvent être malades. J’ai été formée pour détecter les signes », indique-t-elle, tout en précisant qu’elle n’est ni vétérinaire ni comportementaliste. Elle a souvent le sentiment qu’elle fait un peu partie de la famille, qu’elle peut aussi passer des messages sur le comportement de l’animal et son état de santé, si c’est nécessaire.

« Lorsque l’animal est craintif, ou parfois complètement perméable à l’étranger, c’est un pur bonheur de le voir démonstratif après quelques visites. Le travail est fait », affirme-t-elle. Très rarement, elle peut faire le lien entre le vétérinaire et le maître de l’animal. « Un jour, je promenais un chien, j’ai réalisé qu’il avait une infection urinaire. Après une visite chez le vétérinaire, le chien est rentré chez lui, j’avais ses médicaments. Le maître, lui, a pu passer sa journée, soulagé, tout simplement. »

Logo Paskapoo Pet Services. Crédit : Kathleen Boucher – Paskapoo Pet Services.

Si elle remercie sa clientèle pour sa fidélité et leurs petits gestes, elle avoue, amusée, qu’il est pour elle plus facile de reconnaître l’animal dans la rue que ses maîtres. « Je ne vois pas souvent mes clients, ils savent que je suis là, ils me font confiance, moi aussi. » Une relation honnête et sincère qui permet à Kathleen d’être toujours là pour les animaux qui en ont besoin.

* Paskapoo, un clin d’œil à la fois à la culture autochtone et à l’aspect local de son entreprise.

** Son territoire : le nord-ouest de la ville de Calgary.

Pour la contacter :

Kathleen Boucher

[email protected]

+1 403-807-2444

https://paskapoopetservices.com/

Partager

Articles similaires