le Samedi 18 mai 2024
le Samedi 13 mai 2023 12:00 Provincial

Un soutien éducatif à domicile pour les familles francophones immigrantes

Un soutien éducatif à domicile pour les familles francophones immigrantes
00:00 00:00

Les mères immigrantes francophones nouvellement arrivées au Canada font face à un défi de taille : favoriser le développement cognitif et moteur de leurs jeunes enfants alors qu’elles sont elles-mêmes en plein contexte d’adaptation culturelle. Certaines travaillent déjà et sont surchargées, tandis que d’autres, qui ont fui des camps de réfugiés, n’ont pas eu la chance d’apprendre à lire ou à écrire. Le programme HIPPY mis en place par le Portail de l’Immigrant Association (PIA) offre un accompagnement sur mesure et gratuit pour que ces mères puissent préparer activement leur enfant à la réussite scolaire.

IJL – RÉSEAU.PRESSE – LE FRANCO

Pendant 30 semaines, les mères participant au programme HIPPY ont droit à une rencontre hebdomadaire avec une visiteuse à domicile pour les aider à renforcer les compétences éducatives de leurs enfants dans divers domaines tels que la lecture, les mathématiques, les sciences, la motricité* et le langage.

Cette approche personnalisée permet non seulement aux enfants âgés de 3 à 5 ans de s’épanouir, mais également aux mères de gagner en confiance quant à leurs capacités parentales, notamment grâce à des jeux de rôle organisés avec les visiteuses. 

Malgré leur apparence basique, ces activités sont d’une grande valeur pour les mères immigrantes qui font face à des obstacles linguistiques et culturels majeurs. Elena Popova, coordonnatrice du programme HIPPY pour le PIA, illustre l’impact positif de cette approche en citant l’exemple d’une mère libanaise qui avait du mal à s’exprimer dans une langue unique et dont les enfants avaient accumulé du retard dans leur développement langagier. 

Grâce à leur participation au programme, ces enfants ont connu une progression importante. «C’est la maman la plus engagée dans le programme maintenant. Elle suit le curriculum de première année avec son enfant de 3 ans et de deuxième année avec son enfant de 4 ans», note la coordonnatrice. 

Plusieurs obstacles à surmonter 

Pour les femmes nouvellement arrivées, il est crucial de se sentir rassurées et en sécurité dans leur pays d’adoption, tout en veillant à ce que leurs enfants puissent s’adapter et évoluer sans rencontrer trop d’obstacles, confie de son côté la visiteuse à domicile Fatima Zahra El Kouifat. «Je suis là pour les accompagner», soutient-elle. 

Fatima Zahra El Kouifat est une visiteuse à domicile pour le programme HIPPY. Photo : PIA

Cette femme d’origine marocaine dit bien comprendre les défis rencontrés par les familles nouvellement arrivées puisque son propre processus d’immigration a ralenti le développement éducatif de sa fille qui a dû rattraper ses lacunes d’apprentissage à son arrivée au pays. «Ma fille n’a jamais été scolarisée au Maroc, elle a fréquenté la garderie deux mois avant que je démissionne et que j’entame mon processus d’immigration», explique l’ancienne ingénieure industrielle.

«C’est vraiment une bonne méthode parallèle [à la garderie ou la maternelle] pour s’assurer que son enfant s’intègre bien au Canada et soit à jour dans ses connaissances». Fatima Zahra El Kouifat.

Selon elle, les tâches liées à l’immigration ont souvent un impact sur le temps qu’il est possible d’accorder au développement des enfants, ce qui peut avoir des conséquences à long terme. Heureusement, la fille de Fatima fréquente maintenant la maternelle et participe au programme HIPPY, ce qui lui a permis de combler son retard développemental. «C’est vraiment une bonne méthode parallèle [à la garderie ou la maternelle] pour s’assurer que son enfant s’intègre bien au Canada et soit à jour dans ses connaissances», confie Fatima. 

Les défis pour certaines mères ne s’arrêtent pas là, car quelques-unes d’entre elles n’ont jamais eu la chance d’aller à l’école dans leur pays d’origine, étant confinées à des rôles traditionnels tels que «donner naissance, prendre soin des enfants et cuisiner».

«Quand elles réalisent qu’elles peuvent faire plus que le rôle qu’on leur attribuait au départ, c’est magique.». Elena Popova.

Cependant, Elena Popova, coordonnatrice du programme HIPPY, souligne que ces femmes font beaucoup de chemin une fois qu’elles prennent connaissance des différentes activités éducatives qu’elles peuvent organiser avec leurs enfants. «Quand elles réalisent qu’elles peuvent faire plus que le rôle qu’on leur attribuait au départ, c’est magique. Le curriculum à suivre les rassure et leur donne la structure dont elles ont besoin pour guider l’éducation de leurs enfants», explique-t-elle.

Briser l’isolement, une activité à la fois

En plus des visites à domicile et du curriculum que les mères doivent suivre chaque semaine avec leurs enfants, le programme HIPPY offre des activités culturelles de groupe afin que les familles nouvelles arrivantes puissent socialiser et établir de premiers contacts dans leur pays d’adoption.

Elena Popova est la coordonnatrice du programme HIPPY pour le PIA. Photo : Courtoisie

«Généralement, les mères et leurs familles sont isolées parce qu’elles n’ont pas encore d’amis, de connaissances et de communauté. Ils sont en manque de contact humain». Elena Popova.

«Généralement, les mères et leurs familles sont isolées parce qu’elles n’ont pas encore d’amis, de connaissances et de communauté. Ils sont en manque de contact humain», explique la coordonnatrice du PIA. Ces échanges permettent aussi aux familles d’échanger et de s’entraider. «Souvent, c’est la partie préférée des mères qui sont à la maison, car elles peuvent enfin rencontrer des gens et poser des questions sur la vie d’ici», affirme, quant à elle, Fatima. 

Le programme HIPPY, qui existe depuis les années 1960, a été introduit au Canada au début des années 2000. Depuis janvier 2022, l’initiative est accessible aux francophones de l’Alberta grâce aux bailleurs de fonds du PIA, soit Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, le gouvernement de l’Alberta et la ville de Calgary. Les nouveaux arrivants, qu’ils soient résidents permanents, détenteurs d’un permis de travail, citoyens canadiens ou autres, peuvent tous bénéficier de ce service personnalisé à Calgary, Red Deer et Lethbridge.

Glossaire – Motricité* : Ensemble des fonctions musculaires permettant les mouvements

Pour plus d’information :Programme HIPPY du PIA : bit.ly/43SMwLw