Le nouveau conseil d’administration de FJA se conjugue au féminin

Écrit par : Gabrielle Beaupré

17 avril 2021

Pour les deux prochaines années, la parole sera majoritairement prise par les femmes dans le conseil d’administration de Francophonie Jeunesse albertaine (FJA). Lors de ses dernières élections pendant l’assemblée générale ayant eu lieu le 20 mars dernier, les membres ont élu 7 femmes et 1 homme.

Le trésorier du CA, Jacques Vincent, salue la représentation féminine du conseil d’administration. « Elle démontre que chez la jeunesse francophone albertaine, les filles sont prêtes à se faire entendre, se faire valoir et à prendre leur place ».

Quant à la nouvelle présidente, Gloria Livingston, elle souligne que le nouveau conseil d’administration illustre une nouvelle étape vers l’équité.

Avant-plan sur l’immersion francophone 

Pour sa présidence, Gloria compte inclure plus de jeunes provenant des écoles d’immersion française dans les activités de FJA. En effet, étant étudiante au Campus Saint-Jean, elle constate en côtoyant les étudiants d’immersion française que plusieurs d’entre eux « n’ont jamais été inclus dans la communauté franco-albertaine ». Elle aimerait mettre en place des tables de discussion pour savoir s’ils sont intéressés de s’impliquer à FJA. 

Elle nuance que les jeunes provenant d’écoles d’immersion française ne sont pas nécessairement à l’aise pour parler français tout en martelant que FJA valorise l’accent de chaque membre et que l’organisme est très rassembleur. 

De plus, la nouvelle présidente veut mettre le féminisme en lumière. Par exemple, elle aimerait, par l’intermédiaire du compte Facebook de FJA, publier une fois par mois le portrait d’une femme connue franco-albertaine ayant réalisé des actions pour sa communauté. 

Un rassemblement virtuel

Habituellement, l’événement GoAGA auquel se tient l’assemblée générale de FJA a lieu dans un chalet dans l’un des coins de la province. Cette année, en raison de la pandémie, l’événement s’est déroulé virtuellement le 19 et 20 mars. Il est ainsi devenu l’Innovaga. En tout, il y a eu 50 participants, dont 35 membres de FJA et quelques personnes observatrices des organismes partenaires. 

Luc Dupont, le directeur général de l’organisme des jeunes franco-albertains, indique que FJA a essayé de reproduire la dynamique de GoAGA. Ils ont, entre autres, proposé des activités brise-glace le vendredi soir et de la Zumba le samedi matin. « Nous avons également laissé la plateforme ouverte pendant 24 heures pour permettre aux jeunes de discuter entre eux et de poser les questions aux différents candidats qui se présentaient aux élections ».

Luc Dupont souligne avoir été à la fois agréablement surpris et très content de constater l’intérêt des jeunes franco-albertains concernant le convoiement de poste pour le conseil d’administration. « On avait une douzaine de candidats sur les postes ouverts donc c’était de grosses élections. Il y avait un processus électoral pour chacune des positions ».  

Partager