le Samedi 18 mai 2024
le Jeudi 8 février 2024 20:35 Chronique «emploi»

Le CV, incontournable de la recherche d’emploi, d’hier à aujourd’hui

Une offre d’emploi de l’ACFA diffusée dans Le Franco le 4 mai 1979. Photo : Archives - Le Franco
Une offre d’emploi de l’ACFA diffusée dans Le Franco le 4 mai 1979. Photo : Archives - Le Franco
Lorsque le sujet de la recherche d’emploi est abordé, le curriculum vitae (CV) est un document incontournable. Sur une ou plusieurs pages, celui-ci regroupe un ensemble d’expériences professionnelles, éducationnelles et de compétences acquises tout au long d’une carrière. Au cours des dernières décennies, beaucoup de choses ont évolué, mais le CV a, quant à lui, gardé son importance dans la recherche d’emploi.
Le CV, incontournable de la recherche d’emploi, d’hier à aujourd’hui
00:00 00:00

Claire Marec est une exploratrice passionnée des nuances de l’être humain. Elle a trouvé son terrain de jeu dans les ressources humaines. Armée d’une expertise d’ingénieure en optimisation de processus et de plusieurs expériences professionnelles en France et au Canada, elle vous accompagne comme conseillère en carrière en vous apportant des points de vue uniques. Suivez-la dans cette aventure où le monde professionnel devient une toile à tisser avec joie!

Au début des années 1900, la recherche d’emploi est encore informelle. On trouve des occasions d’emploi dans les journaux, sur les espaces d’affichage ou par bouche à oreille. Les candidats et candidates ont parfois recours à des documents dactylographiés, notamment pour des références d’anciens employeurs, mais ces derniers restent succincts et non obligatoires.

La démocratisation du téléphone et son accessibilité vient accélérer, et parfois faciliter, les recherches d’emploi et ne nécessite plus de se présenter directement à l’accueil des entreprises qui recrutent.

Dans les années 1920 et 1930, le CV prend des formats plus structurés, bien que cela reste pour des contextes universitaires ou des postes à responsabilités.

C’est dans les années 1950 que les processus de recrutement se formalisent réellement. Les entrevues se structurent et les bonnes pratiques de recrutement aussi. À cette époque, l’apparence par l’habillement prend également une place importante. On trouve d’ailleurs des articles de journaux de l’époque qui mentionnent l’importance de s’apprêter de façon professionnelle. Costard et cravate pour ces messieurs, tenue élégante sont de mises pour ces dames!

Depuis, le CV a évolué en termes de structure, avec des modèles qui laissent place à plus de créativité. Il s’est placé comme un outil de sélection des candidats et des candidates pour de nombreux métiers. En parallèle, les pratiques initiales de bouche à oreille continuent bien évidemment et, grâce à des techniques de réseautage, certains arrivent même à échapper à l’étape du CV.

De nos jours, l’internet et la numérisation a amené son lot de changements avec la possibilité de scroller et de déposer sa candidature en un clic. Les réseaux sociaux sont devenus des terrains propices à la recherche d’emploi, pas uniquement LinkedIn, mais aussi Facebook ou Instagram. Les employeurs ont automatisé leur processus et la distribution du CV à l’accueil d’un employeur conduit souvent à une invitation à postuler directement en ligne.

Pourquoi le CV est-il encore utilisé globalement?

Si le CV est encore utilisé globalement aujourd’hui, c’est parce qu’il permet à la personne qui recrute de déterminer rapidement si le candidat ou la candidate répond aux critères du poste. En effet, celui-ci cherche à sélectionner les candidatures avant d’avancer plus loin dans le processus de recrutement. 

Pour appuyer cela, prenons l’exemple de Calgary où la recherche d’emploi est actuellement très concurrentielle. Autrement dit, les recruteurs et recruteuses reçoivent beaucoup de candidatures.

Pour gagner en efficacité, les entreprises ont recours à plusieurs techniques comme l’utilisation de la mention «seuls les candidats et candidates sélectionné.e.s seront contacté.e.s» à la fin d’une annonce. 

L’utilisation de logiciels de traitement des candidatures (Applicant Tracking System, ATS) s’est également propagée. Ce logiciel se cache derrière les formulaires de candidature en ligne et parcourt le CV du candidat ou de la candidate pour faciliter la sélection des profils. Ces derniers ne permettant pas un traitement des modèles trop innovants de CV, il est important de vérifier la lisibilité de celui-ci par les ATS.

Bien que cela soit parfois difficile pour les chercheurs d’emploi de naviguer dans un processus automatisé, force est de reconnaître qu’il est difficilement envisageable pour un recruteur ou une recruteuse de contacter les mille candidatures reçues en 24 heures, rien que sur LinkedIn. 

Finalement, le CV permettra de valider rapidement si oui ou non le candidat ou la candidate passe la première étape du processus de recrutement. Une fois cette étape passée, entrevues et, parfois, vérification des références peuvent être lancées.

Par ailleurs, bien que le CV soit un élément essentiel pour toute personne cherchant un emploi, on peut aisément observer, dans le dernier siècle, que le réseautage (ou networking pour nos amis et amies anglophones) s’est peu démodé. Une façon de se rappeler, finalement, que rien ne vaut les interactions humaines dans un processus de recherche d’emploi.

Les réseaux sociaux sont devenus des terrains propices à la recherche d’emploi. Claire Marec

Quid du CV dans le futur?

L’accessibilité à Internet a bouleversé les codes de la recherche d’emploi en accélérant et en affinant les processus de recrutement. Et bien que le CV ait peu évolué contrairement à l’automatisation des processus, sa personnalisation est nécessaire pour sortir du lot dans un marché de l’emploi saturé. Le tout, avec une stratégie de réseautage bien ficelée!

Dans un futur proche, il est probable que la démocratisation de l’intelligence artificielle (IA) vienne faire bouger les choses. L’arrivée de ChatGPT, accessible à monsieur et madame Tout-le-Monde, vient améliorer et faciliter les recherches des candidats et candidates et aussi le travail des recruteurs et recruteuses. 

L’IA peut vous aider à travailler le contenu de votre CV (voire à vous le créer), changer une tournure de phrase ou même, tout simplement, vous proposer des questions d’entretien d’embauche pour le poste de votre choix. 

Envie de créer un CV percutant ou de participer à des activités de réseautage en français? 

Communiquez avec certains organismes francophones qui effectuent de l’accompagnement à l’emploi dans la province, d’autres anglophones qui parfois ont aussi du personnel bilingue et/ou suivez les réseaux sociaux tels que LinkedIn et Meetup.