le Samedi 24 février 2024
le Dimanche 17 Décembre 2023 11:53 Plumes jeunesse

Plumes jeunesse – 6e Édition – Projet 2 – Opinion (10e-12e Année)

Illustration : Andoni Aldasoro
Illustration : Andoni Aldasoro
Pourquoi la diversité est-elle une richesse pour la francophonie? Nous avons invité les jeunes à respecter le thème annoncé, à y réfléchir et à communiquer au «je» dans un texte argumentatif, avec une diversité et une originalité lexicale, des sources pour appuyer leurs arguments, tout en faisant, bien sûr, attention à l’orthographe.
Plumes jeunesse – 6e Édition – Projet 2 – Opinion (10e-12e Année)
00:00 00:00

La diversité culturelle due à l’immigration apporte dans nos vies une nouvelle perspective sur le monde. Photo : Ashim D’Silva / Unplash.

Les visages du monde 

Hier encore, les hommes voyageaient aux coins du monde; navires et bateaux naviguaient sans relâche vers des terres de richesse. Hier encore, l’esclave contemplait tristement ses lourdes chaines et caressait le rêve d’une libération. 

Hier encore, les individus convoitaient l’opportunité d’exprimer leurs cultures et leur diversité comme une richesse et un symbole d’unité et non pas comme un fardeau qu’ils doivent porter. La multiculture est, à mon avis, un beau patrimoine de l’humanité et qu’il faut honorer, comprendre et approfondir ce trésor de liens culturels qui nous unis. 

Un horizon naissant 

Avant l’industrialisation, il faut savoir que la multiculturalité était souvent déterminée par divers facteurs tels que la position géographique, le moteur économique et, surtout, l’identité culturelle comme la langue et la religion. Ainsi, on peut se douter qu’une population allait difficilement immigrer ou s’expatrier de l’autre côté du continent; néanmoins les communautés pouvaient bénéficier de richesses culturelles, notamment à cause du commerce qui apportait des échanges et des influences entre plusieurs nations. 

Le commerce entrainait aussi l’évolution d’une communauté diasporique, c’est-à-dire le déplacement partiel d’un groupe ethnique vers une région donnée. Ces gens-là, majoritairement des commerçants, allaient s’y installer à cause de l’activité économique et, au fil du temps, ajouter une touche à la culture locale en apportant avec eux leurs langues et leurs traditions. 

Aujourd’hui encore, la diversité culturelle due à l’immigration apporte dans nos vies une nouvelle perspective sur le monde. La présence de non-natifs dans la francophonie introduit une nouvelle forme de vie à l’art et à l’expression créative, les richesses linguistiques, la cuisine, les festivals, les fêtes culturelles et bien plus encore! 

Nos différences sont avant tout une unité qui nous sert de force pour avancer dans la société, nos différents milieux poussant notre pensée critique à se développer davantage pour concevoir et perfectionner un monde meilleur dans lequel nos générations futures pourront voir le jour, et ce, dans notre pays! 

Bref, je crois qu’il faut avant tout jouir de cette richesse diasporique et j’ai le sentiment que c’est une belle diversité qui nous apporte une variété d’influence dans la vie de tous les jours. 

Un point sur le respect et l’inclusion 

Ensuite, je trouve primordial de mentionner que la diversité joue un rôle important sur l’inclusion sociale et l’ouverture d’esprit. Les grandes villes cosmopolites ont tendance à être facilement accueillantes aux différentes cultures et nations. Elles offrent ainsi une place, un chez soi aux communautés minoritaires incitant à une paisible coexistence, à une richesse culturelle et à une expérience sociale inouïe qui donne à la ville toutes ses couleurs. 

Des quartiers ethniques tels que le Chinatown, la Little Italy, El Barrio ou Harlem sont divers exemples de communautés qui, malgré leur déplacement dans leur pays d’accueil, ont su garder une riche identité ancestrale et ont pu utiliser cet héritage pour le dévoiler au reste monde (ces quartiers sont très touristiques). 

Les habitants sont maintenant confrontés à diverses représentations culturelles et vont développer une tolérance et une compréhension davantage bienveillante auprès de ces communautés. Ils vont apprendre à se respecter, à coexister et se côtoyer ensemble en harmonie. La diversité incite davantage au respect des autres, à la coexistence mutuelle et à la nouveauté d’autres perspectives et visions du monde. 

Bref, malgré certaines exceptions, je suis sûre que les métropoles qui ont une importante diversité sont plus aptes à utiliser cette diversité pour apprendre des autres cultures et pour se respecter mutuellement et que leurs habitants sont mieux sensibilisés aux différences ethniques. 

En conclusion, il est, à mon avis, fort pertinent de prendre conscience que la diversité est une splendeur extraordinaire et une merveille du monde qu’il faut protéger et qu’il faut léguer cette philosophie dans ce monde qui est déjà très interconnecté. La diversité culturelle est une richesse pour la francophonie, car elle fait vivre aux populations une expérience sensationnelle bordée de cultures, de cuisine, de modes de vie et de fêtes, ce qui ajuste notre façon de percevoir le monde et nous invite davantage à se respecter et à unir nos liens. 

À votre avis, comment l’éducation peut-elle soutenir le respect et la compréhension de l’identité culturelle des élèves? 

Hawa-Noura Ismail, École Michaëlle-Jean, 11e année