le Mardi 21 mai 2024
le Dimanche 16 juillet 2023 13:32 Chronique «jeunesse»

Vacances d’été: le repos, le renouveau?

En camping, vérifier les conditions de risques d'incendie avant d'allumer un feu. Photo : Arnaud Barbet
En camping, vérifier les conditions de risques d'incendie avant d'allumer un feu. Photo : Arnaud Barbet
C’est la fin de la journée et nous nous sommes assis à la bibliothèque pour nous détendre après un examen final difficile. Mes camarades et moi nous libérons de nos inquiétudes face aux prochains en discutant des vacances d’été. 
Vacances d’été: le repos, le renouveau?
00:00 00:00

La chronique de Kaylie : À vous la jeunesse!

Eh bien! La bibliothèque est devenue un peu trop bruyante

Une de mes camarades attend avec impatience la fin de l’année scolaire. Elle va partir au Mexique. Je m’imagine être à sa place, en train de nager dans l’océan aux eaux chaudes. Puis, j’irais siroter une agua fresca au melon d’eau en contemplant le coucher de soleil de mes rêves. 

D’un coup, je suis extirpée de mes pensées. Un ami m’annonce qu’il va aller camper. Les amateurs du camping se lancent alors dans une discussion sur les histoires de feu de camp les plus drôles et les lieux qu’ils désirent visiter. 

Pour d’autres, l’excitation des vacances est due à l’obtention de leur premier emploi d’été et de leur permis de conduire. Ils ont 16 ans. 

«Kaylie, que vas- tu faire durant les vacances?, me demande un ami assis à mes côtés.

  • Je ne sais pas pour l’instant…, dis-je avec incertitude.»

 La cloche qui marque la fin de la journée m’interrompt, mais cette question me taraude toujours l’esprit. Alors, en grimpant dans le bus pour rentrer chez moi, j’y réfléchis.

 C’est évident que les vacances d’été sont différentes pour tout le monde. Pour certains, c’est un voyage comme celui que ma camarade va effectuer au Mexique. Moi aussi, j’ai eu l’occasion de voyager plusieurs étés avec ma famille. Nous sommes allés au Rwanda, sur la terre de mes ancêtres. J’ai d’ailleurs séjourné chez mon grand-père et la première fois, j’étais heureuse de rencontrer ma très grande famille que je n’avais jamais rencontrée auparavant. 

 J’y ai mangé des plats délicieux, les meilleurs dans mes souvenirs. Si jamais vous visitez mon pays d’origine, je vous conseille d’essayer mes préférés : les imizuzus (des bananes plantains frites) et les brochettes de bœuf. 

J’avais également reçu de nouveaux vêtements. Le kitenge, ou vitenge au pluriel, est un habit au tissu imprimé et très coloré. Son nom est en swahili, l’une des langues officielles du Rwanda. Avec ces tissus à motifs, on m’a confectionné des robes, des jupes et des chandails. En plus d’être très beaux, ces souvenirs sont bien utiles.

Je suis aussi allé faire un safari photo dans le parc national Akagera. Sous le soleil rasant, parmi les plaines herbeuses, j’ai vu de près des zèbres, des buffles, des girafes et bien d’autres animaux de la savane. Lorsque je suis retournée à l’école, j’avais beaucoup d’histoires à raconter. Cette expérience a façonné mon identité, car j’ai appris à mieux connaître mes origines.

Pour d’autres camarades, les vacances d’été, c’est d’être dans la nature lorsque celle-ci est la plus vivante. D’ailleurs, il y a quelques années, nous sommes allées à Banff. Les vues sur les montagnes sont merveilleuses et les randonnées sont amusantes. 

Pourtant, l’année dernière, nous avons essayé quelque chose de nouveau. Nous avons essayé le camping. Pas dans un camping-car, mais dans une tente! J’ai eu du mal à comprendre comment je pourrais être en sécurité dans une tente, sur un terrain de camping où il y a des ours et des animaux sauvages aux alentours. Mais nous avons tenté le coup; après tout, c’était vraiment divertissant et drôle. J’ai aimé les histoires autour du feu de camp, les randonnées et me baigner dans le lac. 

Mais pour certains, les vacances sont comme toutes les autres journées de l’année, ils restent à la maison… 

Alors qu’est-ce qui donne aux vacances d’été leur importance? S’agit-il des voyages ou de cette reconnexion avec la nature? En y pensant, je regarde par la fenêtre du bus et j’aperçois ces petites clochettes, les muguets du mois de mai. Cela m’évoque cette pause que nous avons, où l’on se libère de nos lourds manteaux d’hiver et du pelletage de la neige qui engourdit les mains. 

J’entends le bruit des élèves assis derrière moi et je soupire de soulagement. Les vacances me rappellent aussi la fin de l’année scolaire. Au lieu de marcher dans les couloirs et de voir les mêmes visages, nous nous engageons auprès de nos communautés en ayant la possibilité de rendre visite à la famille, de passer du temps avec les amis, de profiter de la nature et de prendre du temps pour nous-mêmes. 

Tout cela est également synonyme de repos. Un repos physique et mental. Plus besoin de se lever tôt pour aller à l’école. C’est le temps de se ressourcer pour poursuivre nos objectifs. De profiter de nos passe-temps, revoir nos motivations et repenser nos chemins. C’est le temps des nouveaux départs.

Ce repos ne serait pas possible sans les vacances d’été. 

«Qu’est-ce qui donne son importance aux vacances d’été?» J’ai pensé tout au long du chemin, jusqu’au moment où le bus m’a déposée à la maison.

Tout ce que nous faisons pendant nos vacances nous permet de vivre de nouvelles expériences, d’apprendre et de changer nos routines, qu’il s’agisse de voyager ou de rester chez soi. Que je sache ce que je ferai durant les vacances ou pas, l’important est de prendre du repos et de se renouveler.

Pensez-y!

Glossaire – Bruyante : Dont l’environnement est empli de bruit, d’agitation