Une enveloppe de 3 millions de dollars pour la transition énergétique

Écrit par : Mélodie Charest

4 mai 2022

Calgary avance vers une transition énergétique verte. Crédit : Mélodie Charest
L’année 2022 a bien commencé pour le secteur des technologies vertes en Alberta. Développement économique Canada pour les Prairies (PrairiesCan) annonçait une enveloppe de trois millions de dollars pour faire bourgeonner les entreprises de technologie propres dans la métropole albertaine.

.

Mélodie Charest
IJL – Réseau.Presse – Le Franco

.

Pour PrairiesCan, le ministère fédéral appuyant la croissance économique dans les Prairies canadiennes, la transition énergétique est une occasion d’affaires à saisir. Le gestionnaire des communications du ministère, Rohit Sandhu, affirme que cette transition pourrait «créer 170 000 emplois dans le secteur des technologies propres en Alberta et apporter 61 milliards de dollars de PIB d’ici 2050».

.

Parmi toutes les villes des Prairies canadiennes, il semble que Calgary soit la plus attractive pour ce type de financement. Startup Genome, un leader mondial du conseil politique et de recherches, affirme que la métropole albertaine est «l’un des principaux nouveaux écosystèmes de technologies propres dans le monde».

.

Ce titre ne semble pas étonner Rohit Sandhu. «Calgary possède déjà tous les éléments clés pour développer son secteur des technologies propres». Les quelque 2,1 millions de dollars octroyés à l’Université de Calgary et à l’entreprise Avatar Innovations vont permettre de faire fleurir ce potentiel.

.

2,1 millions de dollars pour un centre d’innovation dans la métropole

L’implantation d’un centre de transition énergétique et d’innovation où petites et grandes entreprises, innovateurs et investisseurs pourront collaborer au centre-ville de Calgary va faciliter, «l’accès aux équipements spécialisés, aux experts en matière de transition énergétique et aux programmes d’entrepreneuriat offerts à l’Université de Calgary».

.

Le centre tendra vers «la commercialisation et le développement rapide de jeunes entreprises d’énergie propre». On estime que cet investissement favorisera la création de 25 nouvelles entreprises dans ce secteur.

.

.

Edmonton n’a pas été mise de côté pour autant. En novembre 2021, un financement de plusieurs millions de dollars avait été annoncé pour moderniser les installations de la capitale albertaine «où les entreprises albertaines pourront mettre à l’essai leurs produits et leurs procédés afin de démontrer la valeur des technologies canadiennes pour l’industrie mondiale de l’hydrogène», explique le gestionnaire.

.

900 000$ pour le Foresight Clean Technology Accelerator Centre

Foresight Clean Technology Accelerator Centre, un organisme sans but lucratif, a récemment été ajoutée à la liste des collaborateurs de PrairiesCan. Ce chef de file dans le développement des technologies propres a soutenu, depuis sa création en 2013, plus de 160 entreprises de la province, ce qui a généré plus de 1 850 emplois dans le secteur.

.

Les 900 000$ promis par le gouvernement du Canada permettront à Foresight d’offrir, pendant trois ans, «des initiatives de formation et d’attraction des investisseurs», peut-on lire dans le communiqué de presse émis en janvier dernier. Des formations nécessaires aux entreprises de technologies propres, à divers stades de développement, afin de leur permettre de conquérir le marché mondial.

.

«L’Alberta jouit d’une solide réputation en matière d’innovation et d’excellence dans le domaine des technologies propres. […] Nos programmes et activités d’accélération et d’adoption offrent un apprentissage, un encadrement et des liens qui aident les innovateurs à commercialiser leurs idées plus rapidement, à créer une économie solide et carboneutre et à favoriser une croissance considérable des emplois verts», explique Jeanette Jackson, directrice générale du Foresight Clean Technology Accelerator Centre.

.

«L’Alberta jouit d’une solide réputation en matière d’innovation et d’excellence dans le domaine des technologies propres.» Jeanette Jackson, directrice générale du Foresight Clean Technology Accelerator Centre

.

Le gouvernement estime, pour sa part, que c’est près de 90 petites et moyennes entreprises locales qui pourraient bénéficier de ces programmes.

.

Partager

Lire des articles sur un thème similaire

Articles similaires

La francophonie albertaine vous intéresse?

Nous aussi.

Abonnez-vous gratuitement à notre infolettre pour recevoir chaque deux semaines un concentré de nos meilleures histoires!